En marge du rock.

Le rock a ses acteurs, groupes et artistes. Il a aussi ses hommes de l'ombre, les producteurs, les techniciens. Il a sa propre presse, ses radios, ses affiches, ses livres, ses images. Il a ses endroits: clubs, salles de spectacles, studios d'enregistrements, ses lieux  passés à la postérité pour avoir connu un drame, servi de support photographique pour une pochette. Il a ses fans qui joignent l'utile à l'agréable en partant sur les traces de ce phénomène culturel révolutionnaire. Ce blog s'évertue à l'empêcher de tomber dans l'oubli...

Laurel Canyon.

 

Laurel Canyon

 

Laurel canyon intro  

 

Une communauté musicale très influente.

 

Quand elle arrive à Los Angeles, Joni Mitchell se voit offrir un vieux livre déniché dans une brocante par son ami Joel Bernstein. Dans ce dernier, elle tombe sur un passage qui dit : «Demandez à n'importe quel américain où vivent les personnes les plus folles, il vous dira la Californie. Demandez à n'importe quel californien, où vivent les personnes les plus folles, il vous répondra Los Angeles. Demandez à n'importe quel angelin où vivent les personnes les plus folles, il vous rétorquera Hollywood. Demandez à n'importe qui à Hollywood où vivent les personnes les plus folles, il désignera Laurel Canyon. Demandez à un habitant de Laurel Canyon où vivent les personnes les plus folles, il vous orientera vers Lookout Mountain. J'y ai donc acheté une maison. »

Lire la suite