En marge du rock.

Le rock a ses acteurs, groupes et artistes. Il a aussi ses hommes de l'ombre, les producteurs, les techniciens. Il a sa propre presse, ses radios, ses affiches, ses livres, ses images. Il a ses endroits: clubs, salles de spectacles, studios d'enregistrements, ses lieux  passés à la postérité pour avoir connu un drame, servi de support photographique pour une pochette. Il a ses fans qui joignent l'utile à l'agréable en partant sur les traces de ce phénomène culturel révolutionnaire. Ce blog s'évertue à l'empêcher de tomber dans l'oubli...

Tom Petty est mort !

 

 

Tom petty

 

Le rock pleure la mort de la voix de l'Amérique ordinaire.

 

« J'ai une petite-fille maintenant, j'aimerais profiter d'elle autant que possible. Je n'ai donc pas l'intention de passer ma vie sur les routes. » Ainsi s'exprimait récemment Tom Petty. On pourrait même rajouter à ces propos, sa déclaration en décembre dernier avançant que la tournée du 40ème anniversaire des Heartbreakers, son groupe, serait vraisemblablement sa dernière.

Et ça l'est malheureusement puisque Tom Petty vient de succomber à une crise cardiaque ce lundi 2 octobre 2017 au Centre Médical UCLA de Los Angeles. La page d'accueil de son site reste figée sur deux dates : 1950/2017. Triste réalité.

L'américain de Gainesville (Floride), retrouvé inconscient dans sa maison de Malibu, une semaine jour pour jour après que l'Hollywood Bowl de Los Angeles ait servi de cadre à l'ultime des 53 concerts de son tour commémoratif, allait fêter ses 67 ans le 20 octobre prochain.

Tom Petty, qui a mené une double carrière, partagée dès la fin des 70's entre les Heartbreakers (une dizaine d'albums entre 1976 et 2014) et un parcours solo (trois LP), a rencontré le succès avec des titres rock aux accents folk comme Breakdown, I Won't Back Down ou Free Fallin', American Girl, Stop Draggin' My Heart Around, Listen to Her Heart...

Tom Petty faisait également partie du « supergroupe » The Traveling Wilburys ( 2 albums) au sein duquel il évolue, entre 1988 et 1990, aux côtés d'artistes comme Bob Dylan, George Harrison, Jeff Lyne, Roy Orbison et Jim Keltner. Il y évolue sous les pseudos de Charlie T. Junior et Muddy Wilbury.

Intronisé au Rock And Roll Hall Of Fame en 2002 avec ses Heartbreakers, Tom Petty était alors vu la quintessence des individualistes américains, la voix de l'Amérique ordinaire. Il va manquer à un rock qui, décidément et de par les lois de la nature, se décime de plus en plus. Repose en paix, Tom.