gaslight

Monterey 67 : Woodstock avant l'heure.

 

Monterey, père de tous les festivals.

 

Monterey 1967

 

Une année culte.

En 2017, on commémore ici et là le cinquantenaire de cette mythique année 1967, référence incontournable pour la musique rock. L'année du Summer of Love a vu sortir pléthore de disques devenus cultissimes au fil du temps : dans cette prodution discographique riche qualitativement comme quantitativement, citons Sgt Pepper's Lonely Hearts Club Band des Beatles, N° 1 des albums toutes époques confondues, les premiers LP des Doors (The Doors), Pink Floyd (The Piper At The Gates Of Dawn), Velvet Underground (And Nico) et les deux opus de Jimi Hendrix (Are You Experienced et Axis : Bold As Love).

1967 a également conforté les valeurs sûres du moment, anglaises comme Cream (Disraeli Gears), les Small Faces (From The Beginning), les Stones (Between The Buttons et Their Satanic Majesties Request), les Who (The Who Sell Out), Procol Harum (Procol Harum), Donovan (Mellow Yellow), tout comme elle a confirmé l'omniprésence de la scène américaine, plus particulièrement californienne, par l'entremise des Byrds (Younger Than Yesterday) Moby Grape (Moby Grape), Jefferson Airplane (Surrealistic Pillow et After Bathing At Baxter's), Love (Forever Changes), The Turtles (Happy Together), Grateful Dead (Grateful Dead), d'Electric Prunes (The Electric Prunes), de Country Joe & The Fish (Electric Music For The Mind And Body), de Canned Heat (Canned Heat), de Captain Beefheart (Safe As Milk) ou des Monkees (Pisces Aquarius Capricorn & Jones Ltd).

Lire la suite