Loggins & Messina.

 

33 - LOGGINS AND MESSINA

LOGGINS AND MESSINA – 1972  5/5

LP studio 2

 

Loggins messina loggins and messina

 

Publié en octobre 1972.

Produit par Jim Messina et Kenny Loggins.

Durée:36:49

Label:Columbia Records.

Genre:folk rock,soft rock,country,pop rock.

Quand Kenny et Jim ne font (encore) qu'un.

On connaît Ben et Nuts, Pif et Hercule, Roux et Combaluzier, David et Jonathan et on ignore tout de Loggins & Messina... honteux ! Avec plus de 16 millions de disques vendus et après avoir constitué l'un des principaux duos les plus populaires de l'Amérique rock des 70's, il est impossible que cette brillante paire soit passée sous le radar depuis, même si Jim Messina a, entre temps basculé vers la production, tout en menant une discrète carrière personnelle.

Jim Messina ? Pardon pour le pédigrée, mais ça a été du séminal Buffalo Springfield. Certes, un Buffle à bout de souffle, mais Buffalo quand même, au sein duquel il évolue sous une triple casquette d'ingénieur-son, de producteur (indépendant pour CBS) et de bassiste (il remplace Bruce Palmer sur deux titres de Last Time Around/juin 1968).

Messina, c'est Poco, qu'il fonde en 1968 avec Richie Furay et Rusty Young, deux autres transfuges de Buffalo Springfield. Poco, pour ceux qui s'en souviennent, c'est la première vague country-rock de la west coast. Du très lourd !

Loggins ? Vous en connaissez beaucoup des Loggins ? Celui qui nous intéresse, c'est le seul Loggins du rock qui vaille : Kenny Loggins.

Avant que le duo ne se constitue, Loggins en est encore au début de sa carrière. Jeune auteur-compositeur (20 ans) pour le compte d'ABC-Wingate Publishing, il croise la route du légendaire Nitty Gritty Dirt Band pour lequel il contribue alors à l'écriture d'Uncle Charlie and His Dog Teddy (février 1970) et signe ses premières compositions remarquées : Prodigal's Return, Ukon Railroad, Santa Rosa et surtout House At Pooh Corner, premier single en tant que songwriter.

Grâce à Jim Messina, séduit par le jeune Loggins, ce dernier passe d'ABC à CBS qui lui propose un contrat pour 6 albums. A charge pour l'ancien Poco de produire l'artiste. Non content d'assurer la production, les arrangements, les orchestrations, Jim Messina ratisse large dans son carnet d'adresses et réunit un parterre de musiciens plutôt gratiné pour donner toutes les chances à celui qu'il voit un peu comme son protégé : Larry Sims (basse), Merel Bregante (batterie), Al Garth (violon,saxos, flûte...), Jon Clarke (saxos, flûte, hautbois...), Michael Omartian (claviers), Milt Holland (percussions).

Aussi enthousiaste et impliqué (guitare et choeurs) que son poulain, Messina se pique au jeu et le projet de lancement de carrière de Loggins mute en premier disque d'un duo accidentel et improvisé au gré de l'évolution de l'album. Ce qui en ressort, Kenny Loggins With Jim Messina - Sittin' In (1971), frappe les esprits. Loggins et Messina deviennent un vrai duo qui va prolonger un peu eu le plaisir qu'il a à évoluer ensemble. Il va enchanter l'Amérique.

L'album éponyme publié en octobre 1972 demande confirmation. Les acteurs vont alors se servir de l'expérience précédente pour tisser la trame de ce second jet. Ils ne font qu'un autour du projet, donnant une force et une cohésion à leur nouveau travail.

En retardant le lancement de sa carrière solo, Kenny Loggins mise sur le bon cheval et cette expérience va lui servir pour la suite. Il en retirera une notoriété extraordinaire, le duo pouvant se targuer d'avoir bâti une brillante discographie (6 LP studio et deux live entre 1971 et 1976).

Si Sittin' In porte la patte de Loggins (normal, l'album était supposé marquer ses débuts dans le métier), Loggins & Messina (le disque) met plus en avant le Messina de Poco et du Buffalo. Comme si, à force de se prendre au jeu, le duo passait entre ses mains. Mettons cela sur le dos du talent et surtout de l'expérience ; il sait faire bien trop de choses qu'il en devient omniprésent.

Néanmoins, il convient ici d'associer les deux artistes à la qualité d'un LP qui regorge de magnifiques compositions, à l'instar de l'anti-guerre Golden Ribbons, du doux et fluide Thinking Of You (18 du Billboard 100), d'un ambitieux Angry Eyes, étiré à 7 minutes 40 et meilleure chanson de l'album pour moi, ou encore de Good Friend et de Your Mama Don't Dance, plus grand succès du duo (N°4).

J'invite l'auditeur-lecteur à se positionner sur les trois premiers disques du duo, endroit où les deux comparses évoluent encore comme un authentique duo. Par la suite, ça se gâte un peu. Chacun joue alors sa partition. Loggins trépigne d'impatience pour voler enfin de ses propres ailes, tandis que Messina met les pouces après avoir déjà beaucoup donné au rock. Tout ceci se ressent fortement et ça en devient forcément moins croustillant (RAZOR©).

INFOS SUR LE DISQUE.

1. Good Friend.

2. Whiskey.

3. Your Mama Don't Dance.

4. Long Tail Cat.

5. Golden Ribbons.

6. Thinking of You.

7. Just Before the News.

8. Till the Ends Meet.

9. Holiday Hotel.

10. Lady of My Heart.

11. Angry Eyes.

Kenny Loggins:chant,guitare rythmique,guitare acoustique,harmonica.

Jim Messina:chant,lead guitare,mandolin électrique,guitare acoustique.

Merel Bregante:batterie,chant.

Lester "Al" Garth:violon,recorder,saxophone alto et tenor.

Michael Omartian:orgue Hammond,piano,harmonium,clavinet,piano.

Rusty Young:dobro.

Jon Clarke:flûte,oboe,recorder,saxophone baryton,soprano et tenor.

Milt Holland:percussions.

Larry Sims:basse,chant.

Stephen Stills:choeurs.

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire