Seals And Crofts.

 

32 - SEALS AND CROFTS

SUMMER BREEZE - 1972  5/5

LP Studio 4

 

Seals crofts summer breeze 72

 

Publié en août 1972.

Produit par Louie Shelton.

Durée:39:11.

Label:Warner Bros.

Genre:soft rock,pop-rock.

Du finement ciselé.

Quatrième levée du catalogue, Summer Breeze est l’album qui a vraiment révélé Seals & Crofts au grand public. Jusqu’alors, l’affaire n’intéressait pas grand monde ; seule une élite minoritaire avait fait sien ce duo d'une grande fraîcheur, au regard de ses trois LP précédents pourtant déjà très bons : l'éponyme Seals And Crofts (1969), Down Home (1970) et Year Of Sunday, l'année suivante.

Leur quatrième LP studio, paru en 1972 pour Warner Bros, se distingue, une fois encore, par la sophistication du travail, sa douceur, par la facilité avec laquelle Seals et Crofts pratique ce soft rock pétillant, par ses harmonies vocales à deux voix comptant parmi les plus suaves jamais entendues, par la qualité d’un line-up trié sur le volet parmi le gratin de Los Angeles, par son superbe son, ses arrangements, par ses textes toujours bien pensés, poignants, pleins d’émotions, spirituels dans lesquels la foi baha'ie tient une part prépondérante.

Album de très grand niveau par lequel le duo perce enfin dans les bacs des disquaires (il fait 7 au Billboard), il n’est donc pas surprenant que ce Summer Breeze ait été disque d’or.

Il démarre sur les chapeaux de roue avec cette chanson d'une grande simplicité et d’une grande pureté qu'est Hummingbird, un des hits de l’album (N°20 dans les charts) avec le titre éponyme Summer Breeze, lequel se classe 6ème des classements de septembre 1972.

Devenus familiers depuis, ces airs accrocheurs mémorables n’ont pas pris une ride, tout comme l’album d’ailleurs. C’est toujours aussi merveilleux et en parler, c’est répéter les mêmes éloges, c’est employer les même superlatifs qu'au moment de sa publication. Pas une faille.

Prenez Funny Little Man, c’est du Cat Stevens de la grande époque. Et qui connaît le Cat de ce temps-là comprend le message… Le titre folk East Of Ginger Trees, nostalgique, spirituel et serein, sent bon l’Orient, et l’Inde notamment. Merveilleux !

En marge des pièces évoquées, l'éventail proposé dévoile un délicieux et convaincant soft rock, ambitieux certes mais au final finement ciselé et abouti, harmonieux. L'écoute est une incitation à la flânerie et à l'oisiveté.

Si l'eau a coulé sous les ponts depuis, force est de constater que ce duo, pourtant très implanté dans son époque, demeure pour beaucoup une véritable énigme. Le moment est venu de corriger cette injustice et Summer Breeze s'avère l'endroit idéal pour le faire, pour découvrir ce soft rock novateur pour le début des 70's, intelligemment alambiqué, réalisé avec une sensation de grande facilité et de simplicité, malgré une certaine complexité parfois.

Dans un rock passé à autre chose (le hard rock de Led Zep et Deep Purple, le southern rock de Lynyrd Skynyrd et de l'Allman Brothers Band), Seals And Crofts, à l'instar de Poco ou de Loggins & Messina, n'ont pas toujours bénéficié du temps d'antenne nécessaire pour booster leur carrière.

Pourtant, bien qu'engagé dans un combat perdu d'avance, le duo va aligner les petites pépites vinyliques jusqu'au milieu des 70's et I'll Play For You. Malgré quelques trous d'air (Get Closer et Sudan Village), sans jamais se détourner de ce soft rock agréable et décontracté, il reste brillant jusqu'à la fin de la décennie (Takin' It Easy/1978). Le public lui a malheureusement déjà tourné le dos.

A l'heure des bilans, interrogeons-nous sur le fait que ce binôme texan a signé 5 albums parés d'or... les 5 premiers de sa discographie. Il convient d'en être et de considérer désormais Summer Breeze comme un fleuron de ce parcours initial. Une discothèque de renom ne peut se priver d'un tel joyau (RAZOR©).

INFOS SUR LE DISQUE.

1. Hummingbird.
2. Funny Little Man.
3. Say.
4. Summer Breeze.
5. East of Ginger Trees.
6. Fiddle In the Sky.
7. The Boy Down the Road.
8. The Euphrates.
9. Advance Guards.
10. Yellow Dirt.

Marty Paich:arrangements cordes.

Dee Higgins,Donnie Shelton:chœurs.

John Hartford:banjo.

Harvey Brooks,Joe Osborn,Wilton Felder:basse.

Robert Lichtig :flute,clarinette,basse.

King Errisson:congas.

Jim Gordon,Jim Keltner,John Guerin,Russ Kunkel:batterie.

Jim Horn:flûte.

Red Rhodes:guitare steel.

Jim Seals:chant,guitare,violon,saxophone.

Dash Crofts:chant,mandoline,guitare électrique,piano.

Clarence McDonald,John Ford Coley,Larry Knechtel,Michael Omartian,Mike Lang:piano.

Louie Shelton:guitare électrique,basse,choeurs.

Milt Holland:tambura,tabla.

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau