les dessous du rock

Le petit coeur le plus célèbre du rock.

 

Janis Joplin

 

Tatoojanis 2

 

Lyle Tuttle dans la peau.

 

Aujourd'hui banalisé et démocratisé, le tatouage a longtemps été l'apanage des durs à cuire, des soldats, des bikers et des rockers, mais surtout l'exclusivité de la gente masculine jusque dans les années 60, où la libéralisation de la femme a rééquilibré l'égalité en droits avec ces messieurs.

 

Symbole du pouvoir de la femme des 60's.

En accédant au tatouage, les femmes ont fait évoluer ce que l'on pourrait qualifier avec humour de peinture sur soi, vers un art plus doux, moins agressif. Parmi les pionnières de ce passage à l'acte, Janis Joplin figure au tempérament de feu et dont les marquages sur la peau ont largement contribué à son image. Symboles du pouvoir féminin, ses tatouages sont particulièrement demandées aujourd'hui.

Janis disait que le fait de s'être fait tatouer l'a rendue plus forte, plus sûre d'elle, qu'elle offrait à la vue de tous son tatouage sur la face externe de son poignet, inspiré d'un de ses bracelets florentins ramenés de sa récente tournée en Amérique du Sud, mais réservait les plus intimes comme le petit cœur sur son sein, à ses boyfriends. Et elle en eut ! N'était-ce pas elle qui disait que celle qui arborait un tatouage était une femme facile ?

Lire la suite