2106, annus horribilis pour le rock.

 

2016, annus horribilis de l'histoire du rock.

 

En 2016, ce bon vieux rock des 60's/70's auquel nous sommes tous très attachés a subi de lourdes pertes. La mort de Greg Lake, le 7 décembre dernier, terrassé par un cancer, fait de cette année sur le point de s'achever, une des plus meutrières que la musique ait connue : 2016 est vraiment une annus horribilis. Jugez plutôt et rendons hommage à tous ces disparus pour leur implication à la musique qui nous réunit...

Mort robert stigwoodRobert Stigwood : derrière le succès de Cream, Bee Gees, Clapton...

Mort 3 david bowie mortDavid Bowie disparaît deux jours avant ses 69 ans.

Mort giorgio gomelsky mortGiorgio Gomelsky, ex manager des Yardbirds et des Stones.

Mort glenn frey mortMembre séminal d'Eagles : Glenn Frey.

Paul kantner mortPaul Kantner : pilier de la scène psychédélique de San Francisco.

Producteurs, managers, musiciens, stars, seconds couteaux... 

Première personnalité du giron du rock à disparaître, l'australien Robert Stigwood, manager de Cream, des Bee Gees, de Clapton, producteur visionnaire ayant rapproché le rock du cinéma (Jesus Christ Superstar, Tommy, Saturday Night Fever, Grease), nous quitte le lundi 4 janvier 2016 à l'âge de 81 ans.

Sa disparition est loin d'augurer l'hécatombe allant suivre. Trois jours plus tard, le 10, David Bowie, s'éteint à Manhattan alors qu'il était sur le point de célébrer son 69ème anniversaire. A quelques encablures de là, le 13 janvier, Giorgio Gomeslky, ancien manager des Yardbirds et des Rolling Stones, tire sa révérence.

... la mort n'épargne pas le rock.

Moins connu, Gary Loizzo, guitariste et chanteur de The American Breed (Bend Me Shape Me/1967), producteur de Styx, RED Speedwagon, Bad Company, décède à Chicago le 16 du même mois. Le lendemain, c'est au tour du batteur-fondateur de Mott The Hoople, Terence Dale « Buffin » Griffin, de perdre son combat contre la maladie d'Alzheimer.

Joueur de trombone et fameux trompettiste, membre de la sublime section de cuivres soul Tower Of Power d'Oakland, c'est une crise cardiaque qui met à terre Mic Gillette, talentueux musicien ayant souvent joué avec les Rolling Stones, Santana, Elton John, les Doobie Brothers, Blood Sweat & Tears ou Rod Stewart. Le californien avait 64 ans.

Le choc Glenn Frey.

Le rock n'est alors pas au bout de sa peine quand le 18 janvier 2016, les presses annoncent la mort de Glenn Frey. Cette terrible nouvelle montre que la grande faucheuse n'épargne pas plus ses légendes (Hotel California).

Après Bowie, le chanteur-compositeur-interprète-membre fondateur d'Eagles (16 top 40 entre 72 et 79) autant que guide du groupe, en fait les frais, victime à 67 ans de complications conjuguées d'une polyarthrite rhumatoïde, d'une colite ulcéreuse aigüe et d'une pneumonie.

La scène de Frisco décimée.

Le rock est en état de choc d'autant qu'il doit subir une troisième perte prestigieuse en moins d'un moins : celle de Paul Kantner, pionnier du rock psychédélique de la deuxième moitié des 60's pour avoir co-fondé le mythique Jefferson Airplane, avant de rebondir sur Jefferson Starship.

Icône de l'Area Bay, la scène hippie de San Francisco, le chanteur et guitariste californien succombe le jeudi 28 janvier d'une crise cardiaque. Il avait 74 ans.

Le hasard veut que ce jour là et au même âge disparaisse aussi celle qui a été la première chanteuse du groupe créé par Paul Kantner et Marty Balin, Signe Anderson, à laquelle succède, dès 1966, l'emblématique Grace Slick.

Février est sur le point de dérouler sa première semaine qu'il enregistre la disparition d'une autre figure de la baie de Frisco, Dan Hicks. Batteur des Charlatans avant de fonder ses Hot Licks, il était avec Kantner l'un des hauts dignitaires du rock psychédélique de Californie. Il décède aussi à 74 ans, 10 jours plus tard.

Deux jours plus tôt, Maurice White, batteur et compositeur, la voix de ténor d'Earth Wind And Fire, combinaison de Funk, de pop, de rock et de soul se tait pour toujours, mais à Los Angeles. La Californie est maudite mais février se montre finalement plutôt indulgent à l'endroit du rock.

Début mars, de l'autre côté de l'Atlantique, les anglais pleurent le dernier soupir rendu par le cinquième Beatles, George Martin : le producteur et arrangeur emblématique des Fab Four rend l'âme le 8 mars 2016. A 90 ans et après une carrière professionnelle si riche (Cheap Trick, Jeff Beck, America, Elton John...), son repos éternel est amplement mérité.

Mort maurice whiteMaurice White : la voix d'Earth Wind & Fire.

Mort martin beatles

George Martin, le 5ème Beatles.

Mort keith emerson mort

Difficile à encaisser, la mort inattendue par suicide de Keith Emerson.

Keith Emerson, Prince, Davis... l'hécatombe continue.

La perte de Keith Emerson est plus difficile à encaisser. La nouvelle de ce drame (suicide) laisse pantois tous les fanatiques du claviériste et de son légendaire trio progressif Emerson Lake & Palmer.

Le 10 mars, le théâtral virtuose anglais, célèbre pour être à l'initiative de la fusion entre pop, rock et la musique classique, ainsi que pour avoir popularisé le synthétiseur sur scène se tire une balle dans la tête à son domicile de Santa Monica.

Des complications post-opératoires à la main droite lui font craindre le pire quant à ses aptitudes à demeurer au top ; il ne le supporte pas et commet l'irréparable. La perte est brutale, inattendue. Désespéré, Keith Emerson emporte son secret avec lui. Il part rejoindre le club des artistes de sa génération aujourd'hui disparus.

Certainement très affecté par la mort de David Bowie, son fidèle batteur de la période 1975/1980 (entre Young Americans et Scary Monsters And Super Creeps) disparaît quatre mois après le londonien. L'américain Dennis Davis succombe à un cancer. Le 6 avril 2016, le rock perd un batteur créatif, aimé de tous et qui a compté pour beaucoup dans la carrière et dans le succès de Ziggy.

Mort princeToo Young to Die : Prince.

Mort lonnie mackLonnie Mack, influence pour Stevie Ray Vaughan.

Mort 2 dave swarbrick mortDave Swarbrick, le violon de Fairport Convention.

Mort henry mcculloughMcCullough : un beau pédigrée s'en va.

Au printemps 2016, le rock prend une nouvelle claque dans les dents. Prince, l'un des plus prolifiques et des plus influents musiciens de la musique de ces dernières décennies meurt chez lui, à Paisley Park, le 21 avril. 57 ans ! Certainement pas un âge pour partir...

Occultée par le battage médiatique autour de la disparition de Purple Rain, la mort, le même jour, de Lonnie Mack, originaire de l'Indiana, dont les enregistrements ont influencé des guitaristes comme Stevie Ray Vaughan et drainé des fans de rockabilly, passe quasiment inaperçue. Et pourtant...

Le 3 juin, l'Angleterre perd un de ses violonistes virtuoses, Swarb, Dave Swarbrick pour l'état-civil connu pour son travail influent dans le Fairport Convention de la grande époque.

Les britanniques aussi...

Premier violon à intégrer la scène folklorique, Swarbrick prit une part importante dans l'album majeur du groupe, Liege and Lief, ainsi que dans le renouveau de la scène folk-rock british. Il avait 75 ans.

L'irlandais Henry McCullough, guitariste des Wings, de Spooky Tooth et du Grease Band de Joe Cocker (il est de la mémorable prestation de ce dernier à Woodstock), musicien pour Donovan et Marianne Faithfull décède lui, le 14 juin, victime des complications d'une crise cardiaque dont il ne s'est jamais rétabli.

Six jours plus tôt, le canadien Brian Rading, co-fondateur et bassiste de Five Man Electrical (Signs/1971 fait 3 aux States) a également quitté ce monde.

Alors qu'il a tant donné à la musique, Wayne Jackson, trompettiste des Mar-Keys, pour la maison Stax avant d'intégrer la légendaire Memphis Horns et de devenir session-men pour les plus grands (Neil Diamond, Elvis Presley, Dusty Springfield, Jimmy Buffett, Robert Cray et les Doobie Brothers), disparaît le jour de la fête de la musique (21 juin).

Autre disparition, une semaine avant, celle de Winfield Scott Moore (Scotty Moore) qui a pour lui d'avoir été le légendaire guitariste de la première partie de carrière de Presley et le privilège d'avoir accompagné les débuts du rock 'n' roll. Quand il ferme les yeux le 28 juin 2016, il affiche 84 ans.

L'été meurtrier.

Parti le même jour, Mark Rice, auteur de Mustang Sally et membre des Falcons de Detroit, était plus jeune de deux ans.

Bien qu'il ait débuté sa carrière en 1980, le bassiste Rob Wasserman avait un beau pédigrée : le Grateful Dead, Bob Weir et Ratdog, créé à la mort de Jerry Garcia, Van Morrison, David Grisman, Elvis Costello, Rickie Lee Jones, Aaron Neville, Lou Reed, Pete Seeger, Brian Wilson, Neil Young, Jackson Browne... Sa mort est annoncée le 29 juin, à 64 ans. Le rock n 'épargne décidément personne. Même les plus jeunes.

Mort sandy pearlmanSandy Pearlman : le visionnaire new-yorkais.

Mort toots thielemansToots Tielemans : son harmonica s'est tu durant l'été.

Mort 1 buckwheat zydeco mortLa Louisiane perd son ambassadeur Buckwheat Zydeco.

L'été n'est pas plus clément. Il se montre même plutôt meurtrier, le ciel rappelant à lui Danny Smith (The Box Tops/6 juillet), le bassiste d'origine de Booker T. & The MG's, Lewie Steinberg (21 juillet), le visionnaire new-yorkais Sandy Pearlman (26 juillet), initiateur de Blue Oyster Cult et producteur des Clash, puis de Black Sabbath entre 1979 et 1983, ainsi que l'harmoniciste mythique belge Toots Thielemans (22 août).

Jerry Heller (2 septembre) manager de stars (Creedence Clearwater Revival, Elton John, Marvin Gaye, Pink Floyd, Van Morrison, Otis Redding, Journey, War, Eric Burdon, CSN & Y, Ike & Tina Turner, The Who, Humble Pie, Black Sabbath, The Standells...), le producteur de l'anthologique Astral Weeks de Van Morrison, Lewis Merenstein (6 septembre), le co-fondateur san franciscain des studios Plant, Chris Stone (10 septembre), le chanteur de Sugarloaf Jerry Corbetta (16 septembre) trépassent à leur tour juste avant l'arrivée de l'automne.

Le 24 septembre, la musique de Louisiane est touchée. Elle perd son ambassadeur Buckwheat Zydeco. Son prince créole s'éteint à 68 ans. Interprète d'un genre qui rend aussi heureux les gens qu'il séduit les stars du rock, celui qui, à la ville s'appelle Stanley Dural Jr, avait les faveurs d'Eric Clapton, Keith Richards, Willie Nelson, U2, Paul Simon, Warren Haynes et Mavis Staples.

Septembre se referme sur la mort de Mike « Taffy » Taylor (27 septembre) ; il avait été notamment le fondateur et chanteur des métalleux britanniques de Quartz au milieu des 70's.

Une fin d'année dévastatrice.

Si octobre accorde un répit ne s'accompagnant que de la seule disparition (le 19) du créateur de l'influent label de blues Chess Records (avec son frère Leonard), Phil Chess, Novembre s'avère dévastateur pour le rock qui perd, dans des registres différents, trois de ses figures les plus séminales.

Mort leonard cohen mortLeonard Cohen, parti avec élégance.

Mort leon russell mortLeon Russell, grognard du rock.

Mort lakeAprès Emerson, Greg Lake. ELP décimé !

Chronologiquement, Leonard Cohen, auteur-compositeur acclamé par le rock réunifié d'hier et d'aujourd'hui, est le premier à partir (le 7 novembre), non sans avoir tenu à boucler son 14ème LP, le prémonitoire You Want It Darker.

Le poète et musicien canadien, auteur des anthologiques Hallelujah, Suzanne, So Long Marianne, Bird On The Wire était l'un des visionnaires les plus respectés du rock.

Montréal a mis les drapeaux en berne pour saluer autant l'artiste dont la musique a transcendé des générations entières de fans  que l'homme parti avec une infinie élégance rejoindre sa blonde décédée quelques mois avant lui. Que classe ! Au revoir Monsieur Cohen. 

Leon Russell comptait le double d'albums que son homologue canadien et un nombre impressionnant de sessions avec tous les artistes du milieu qui l'adoraient ; gros travailleur, celui qui a passé des décennies à pianoter dans l'ombre de ses employeurs starisés meurt 5 jours seulement après Cohen et après avoir pourtant, quelques mois plus tôt, subi avec succès une opération cardiaque.

Rétabli mais encore faible, le barbu au chef toujours coiffé de chapeaux parlait de repartir en tournée début 2017. Il n'en aura plus l'opportunité, s'éteignant dans son lit le 12 novembre 2016. C'était un grand, un très grand.

La perte est lourde, une fois encore. Un grognard du rock nous quitte. Les hommages ont plu drû à l'annonce de son départ. Chapeau bas, Leon !

Emerson Lake & Palmer décimé et abattu. 

Plus surprenante et inattendue est celle de Greg Lake. La dernière en date et dont on espère qu'elle clôt ce lourd chapitre nécrologique lié à 2016, annus horribilis par excellence.

Greg Lake est décédé le 7 décembre après avoir vainement lutté contre le cancer. Chanteur sur les deux premiers LP de King Crimson et notamment du cultissime 21st Century Schizoid Man, cofondateur du trio Emerson, Lake & Palmer, le bassiste, musicien de premier plan, disparaît 9 mois après son ami Keith Emerson. Carl Palmer est bien seul aujourd'hui et le rock a le cœur lourd. Très lourd. Une pensée pour tout le plaisir qu'ils nous ont procurés. Reposez en paix (RAZOR©).

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau