Le prod' qui a fait voler les Aigles.

 

Bill Szymczyk

 

Szymczyk 2

 

Le producteur raffiné.

 

Plus de 40 ans dans le son.

Son temps passé derrière les pupitres et consoles, à capter le son pour définir la meilleure acoustique, à restituer les enregistrements, à traiter le son, à manipuler les boutons, pousser les potentiomètres, se compte en décennies. Bill Szymczyk a astiqué pendant plus de quarante ans les tabourets des studios de New York, Los Angeles, Miami, toujours le dernier à en sortir. Il est resté un nombre incalculable à bidouiller les projets des artistes pour lesquels il a travaillé.

Sczymczyk 1Avec B.B. King.

Entre 1965, on le retrouve déjà aux côtés de B.B King dont il produit, entre autres, Live At The Regal. James Gang (Yer Album/1969,Rides Again/1970,Third/1971), Albert Collins, J.Geils Band, John Lee Hooker, l’Edgar Winter Group,Joe Walsh, Jo Jo Gunne, Rick Derringer, Wishbone Ash, Johnny Winter, Elvin Bishop, les Outlaws figurent au rang des artistes ou groupes passés par entre ses mains expertes.

Hotel California, c'est aussi lui.

Mais c’est avec Eagles que Bill signe ses plus belles œuvres. Il apparaît à la technique et à la production derrière 5 des six albums de l’apogée des californiens.

Hormis l’éponyme Eagles (1972) qui échoit à Glyn Johns, l’originaire du Michigan produit, arrange, mixe Desperado (1973), On The Border (1974), One Of These Nights (1975), Hotel California (1976) et The Long Run (1979). La collaboration sera reproduite dans les années 80 avant le long silence d’Eagles. Elle est réactivée en 2007 pour leur premier LP studio depuis The Long Run.

Al kooper

« Bill est le pionnier de la production soignée. Dans son travail avec Eagles, chacune des petites pièces de musique d’Hotel California  est parfaite et ça n’a jamais été fait avant. » (Al Kooper)

Très grand producteur de rock, William Frank Szymczyk est le technicien qui a contrôlé toutes les parties de guitares d’Hotel California, le légendaire succès d’Eagles. Comme il le raconte dans une interview, pendant l’enregistrement des guitares sur la fin du morceau, il avait à sa gauche Don Felder et à sa droite Joe Walsh. Cette partie a été montée pièce par pièce et, entre les essais et les erreurs, il a fallu deux jours pour en venir à bout. Cette expérience reste l’un des points forts de sa carrière de technicien.

Une carrière exceptionnelle.

Loué pour sa grande connaissance des technologies, pour son oreille avisée, pour l’équilibre de ses enregistrements, pour son souci de la perfection, pour le soin de ses interventions, pour son abattage au travail, pour sa patience légendaire, son sens de l’humour, pour sa personnalité rassurante et sa générosité, Bill est devenu le coach d’Eagles dont il est considéré comme un membre à part entière. Aujourd’hui, il continue à produire à la demande, ayant toujours le virus en lui, mais sans rechercher systématiquement le client. Et tant pis si le téléphone ne sonne pas. Lui ne s’en plaindra pas. Il a assez donné au rock et notamment Hotel California qu’il a été le premier à entendre. On lui doit bien ça, non ? (RAZOR©)

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau