Country Gazette.

BIOGRAPHIE.

 

COUNTRY GAZETTE/Los Angeles (Californie – USA)

 

Country gazette 73 75

 

Actif entre 1971 et 1991.

Label:United Artists Records,Sunset Records,Ariola,Ridge Runner,Flying Fish.

Genre:country-rock,bluegrass.

 

Sur les cendres de Flying Burrito Brothers.

C'est sur les restes du Flying Burrito Brothers d'origine alors sur le point de s'éteindre mais que Chris Hillman, dernier survivant, parvient à maintenir encore en vie jusqu'en octobre 1972, que Country Gazette se constitue.

Après que Gram Parsons ait été renvoyé à l'été 1970 pour avoir choisi de fricoter avec les Stones plutôt que de se consacrer corps et âme au groupe et que le Flying Burrito, passé entre les mains de Bernie Leadon et Chris Hillman, ait recruté Rick Roberts à sa place, la formation californienne sort The Flying Burrito Bros (juin 1971).

A sa suite, Bernie Leadon et Sneaky Pete Kleinow le quittent à leur tour. Le premier nommé pour co-fonder Eagles, le second pour officier comme musicien de studio.

Al Perkins et Kenny Wertz sautent dans la brèche pour la tournée automnale de 1971, tandis que le violoniste Byron Berline, le bassiste Roger Bush, invités, viennent soutenir les membres restants, Chris Hillman, Rick Roberts et Michael Clarke (la seule constante du Flying Burrito). Ce line-up vaque à un 4ème LP, le live Last Of The Red Hot Burritos (mai 1972).

C'est le moment que choisissent Chris Hillman et Al Perkins (octobre 1972) pour rejoindre le projet Manassas de Stephen Stills. A charge pour Rick Roberts de monter une équipe de fortune pour continuer à faire vivre le Flying Burrito Brothers et surtout pour honorer les contrats en cours.

Country gazette berlineByron Berline, initiateur de Country Gazette...

Counrty gazette mundebushwhiteberline...un des groupes de bluegrass les plus influents.

Country gazette alan mundeAl Munde, un pionnier du banjo.

Country gazette kenny wertzKenny Wertz, le laissé-pour-compte des Flying Burrito.

Country gazette roger bushRoger Bush,co-fondateur de Country Gazette.

Country gazette 71 pedser berl bush wertzCountry Gazette en 1971.

Country gazette a traitor in our midstTraitor In Our Midst, sorti en 1972.

Country Gazette réactivé.

De leur côté, Byron Berline et Roger Bush réactivent Country Gazette, une mouture mise en stand-by depuis quelques mois (printemps 1971), qui va s'imposer comme l'un des groupes de bluegrass et de country-rock les plus populaires et un maillon influent du newgrass à venir.

Le duo, complété dans un premier temps par le banjoïste Billy Ray Latham, également un ancien de la maison Dillard & Clark, s'étoffe avec l'arrivée d'Herb Pedersen, guitariste (et banjoïste), lui-même remplacé par Alan Munde. Il récupère au passage Kenny Wertz, à la dissolution du Flyng Burrito Brothers.

Tous viennent d'horizons géographiques différents (le Kansas pour Berline, Washington DC pour Wertz, la Californie pour Bush et Pedersen, l'Oklahoma pour Munde) et leurs routes se sont croisées dans les 60's ; tous ont une passion commune : le bluegrass traditionnel.

Berline l'initiateur.

Originaire de Caldwell (Kansas), Byron Berline est un violoniste émérite. Il pratique l'instrument depuis l'âge de 5 ans. Diplômé de l'Université d'Oklahoma, il passe par les Dillards en 1965, avant de rejoindre le groupe de Bill Monroe en 1967 (les Blue Grass Boys), puis Dillard & Clark en 1969 avec lequel il enregistre Through The Morning Through The Night (août 1969), album sur lequel il collabore avec ceux qui vont constituer le noyau dur des Flying Burrito (Kleinow, Leadon, Hillman et Clarke) et qu'il va rejoindre l'espace d'une tournée.

Celle-ci génère deux albums live : Last Of The Hot Burrito et Six Days On The Road (Amsterdam). Byron Berline fait, par ailleurs, une pige avec Stephen Stills et Manassas avant de former Country Gazette.

Banjoïste, Alan Munde a tout appris du banjo d'Eddie Shelton, un pionnier de l'instrument sur le Texas et l'Oklahoma ; celui-ci le met en relation avec le gratin du bluegrass de la scène de Dallas. Avec Mitchell Land, Louis Bosco Land et Harless Tootie Williams, Munde se retrouve à jouer au sein de Stone Mountain Boys (1965).

Une belle brochette de zicos.

Il rencontre Byron Berline à l'Université de l'Oklahoma, avant de déménager dans le Kentucky, d'évoluer au sein de Poor Richard's Almanac (avec Sam Bush et Wayne Stewart), puis aux côtés de Jimmy Martin (1969/71), alias The King Of Bluegrass. Après un intermède consacré au professorat (Nashville), Munde devient membre de tournée des Flying Burritos jusqu'à sa dissolution.

Roger Bush, bassiste, a passé sa jeunesse à El Monte en Californie. C'est sur ce terreau qu'il fait ses classes musicales, débutant son parcours auprès de Green Mountain Boys avec son frère Sherman, ainsi que Don Parmley et Tom Kuehl, futurs Golden State Boys.

Bush apprend le maniement de la contrebasse de Roland White, frère de Clarence (Byrds de l'après Parsons) et d'Eric qu'il remplace au sein des Country Boys (1961). Ce groupe devient les Kentucky Colonels (1962).

Quand la formation se dissout en 1966, ce dernier se retrouve dans Trio, un combo à trois avec Clarence White et Bart Haney.

La rencontre de Bush avec Byron Berline se fait à l'automne 1969 quand il supplée David Jackson dans Doug Dillard & The Expedition.

Comme Berline et Bush, il répond favorablement à l'invitation de Flying Burrito Brothers pour prendre part à la tournée européenne de 1972, avant d'adhérer au projet de Country Gazette au sein duquel il restera jusqu'en 1977.

Kenny Wertz, quant à lui, débute sa carrière en 1952 comme flûtiste et choriste avant de se fixer sur la guitare et le banjo à 5 cordes, de collaborer avec The Shady Canyon Boys, Avery Pitts, les Baxter's Balladeers (avec David Crosby) et de devenir membre du Scottville Squirrel Barkers (avec Chris Hillman).

Après avoir décliné une proposition des Dillards pour les rejoindre, Wertz, le laissé-pour-compte des Flying Burritos, accepte l'offre de Berline de rejoindre Country Gazette. Berline, Munde, Bush et Wertz forment l'ossature d'un groupe dans lequel pointe aussi Herb Pedersen. Il n'y fait qu'une brève apparition.

Objectif ouvrir la country à un public rock.

Cette incarnation de Country Gazette enregistre un premier LP, produit par Jim Dickson (Byrds, Flying Burrito Brothers, Gene Clark, The Dillards) : Traitor In Our Midst (United Artists/1972) qui mélange du country-rock et du bluegrass traditionnel, des originaux et et des reprises de Gene Clark (Tried So Hard, Keep On Pushing) ou des Gosdin Brothers (Sounds Of Goodbye). Herb Pedersen, Skip Conover et Chris Smith y apparaissent en guest stars.

Après ce premier album qui fait beaucoup pour la promotion du bluegrass, le quatuor entame une tournée américaine qui passe par Disneyland et le voit ouvrir pour Steve Miller, Crosby & Nash et Don McLean. Objectif avoué : s'ouvrir à un public rock.

Plus populaire en Europe que chez l'Oncle Sam, le Country Gazette se retrouve, dans le même temps, aux côtés du seul rescapé des Flying Burritos, Rick Roberts, pour parcourir le Vieux Continent.

De cette période naît Live In Amsterdam (1973/Ariola), crédité au Burrito et sur lequel la bande à Berline assure un set bluegrass réussi qui lui vaut de passer sur la TV néerlandaise et sur les radios.

Déterminant dans la promotion du bluegrass.

Country Gazette y va ensuite d'un deuxième opus, le merveilleux Don't Give Up Your Day Job (1973), toujours produit par Jim Dickson. Herb Pedersen, Clarence White, Al Perkins et Leland Sklar y prennent part.

Surprenant, le disque, alimenté par des originaux (Huckleberry Hornpipe et Deputy Dalton), traite aussi sous un angle bluegrass des titres de monstres sacrés du rock et de la country du moment tels que Stephen Stills (The Fall Eagle), Graham Nash (Teach Your Children), Lester Flatt et Earl Scruggs (Down The Road), Don McLean (Winterwood) ou Elton John (Honky Cat). Le résultat est bluffant et contribue à populariser le genre. Ces deux opus sont compilés sous From The Beginning (United Artists/1979).

Cette même année 1973, Kenny Wertz quitte le groupe que rejoint Roland White, après que Tony Rice ait été un temps envisagé. Celui-ci a préalablement joué, à un moment ou un autre de sa carrière, avec tous les membres de Country Gazette.

Le groupe ne perd donc pas au change et, malgré la nouvelle de la mort accidentelle de Clarence White (juillet) et celle de l'ami Gram Parsons (septembre), il peut partir l'esprit tranquille sur sa tournée européenne planifiée à l'automne.

Country gazette byron berline

« A la fin des 60's, début des 70's, les artistes expérimentaient beaucoup et mélangeaient les instruments. Le rock & roll s'est ainsi enrichi des instruments jusque là affectés au bluegrass ou à la musique traditionnelle. Le rock & roll était jeune, Presley, c'était tout frais. Le bluegrass l'était aussi, Lester Flatt, Earl Scruggs et les Bluegrass Boys, n'étaient pas loin. Dans ce contexte, tout le monde essayait des choses nouvelles et différentes. C'était l'avènement d'une période très féconde pour le rock. » (Byron Berline)

N'ayant pas le temps de travailler à un 3ème album studio, Country Gazette se retranche sur un Live, enregistré en 1974 (Transatlantic Records et Ariola) dans une salle de concert de Santa Monica (McCabe's Guitar Shop). Skip Conover y fait une pige au dobro.

Berline out, Wertz in, puis out.

Byron Berline quitte Country Gazette en 1975 pour aller former Sundance et pour s'impliquer plus encore comme musicien de studio. Kenny Wertz revient alors avec un nouveau violoniste, le texan Dave Ferguson, ex Stone Mountain Boys (printemps 75).

Invité à se joindre au nouveau quatuor (Bush, White, Munde et Wertz), ce dernier prend part à Out To Lunch (Flying Fish/1975) et à la tournée européenne de juillet (Suisse, France, Angleterre, Hollande). Sur cet album encore produit par Dickson, Al Perkins joue de la pedal steel guitare.

En octobre 1976, le line-up est constitué autour de Munde, White, Bush et Wertz, avant que ce dernier ne le quitte une nouvelle fois et ne tourne le dos à la musique. Roger Bush et Dave Ferguson en font de même, laissant à Alan Munde et Roland White les clés du camion.

Des légendes du bluegrass.

Mais ils ne sont jamais bien loin et reprennent régulièrement du service pour les albums solos des uns et des autres ou pour les tournées. Les entrées et sorties se succèdent alors : Bill Bryson, Skip Conover, Mike Richey, Richard Greene, Byron Berline, Joe Carr, Michael Anderson, Dave Ferguson, Slim Richey, Tommy Spurlock, Mike McCarty, Michael J. Dohoney, Greg Kennedy, Sam Bush, Dahrell Norris, Bill Smith...

What A Way To Make A Living 'Ridge Runner Records/1977), From The Beginning (Sunset Records/1978), All This And More Money Too (Ridge Runner/1979) complètent la discographie (hors compilations) du groupe californien.

Séparé à la fin de la décennie 70, puis réuni dans sa mouture originelle (avec Bush) en août 1983, puis en 1985 (pour l'album Bluegrass Tonight), Alan Munde repart en 1987 avec une mouture complètement nouvelle : Dawn Watson à la mandoline (et au chant), Chris Vandertuin à la guitare, Steve Garner à la basse et Dave Hardy au chant. Celle-ci assure un dernier album : Keep On Pushin (1991) qui implique également Joe Carr au violon et à la mandoline et Gene Wooten au dobro.

Alan Munde, Roland White, Byrone Berline, Roger Bush (avec Joe Carr et Billy Joe Foster) se retrouvent une dernière fois en octobre 2000 à l'occasion d'une réunion de retrouvailles en Oklahoma. Gageons que le parterre témoin de cet événement a trépigné de plaisir sous les salves instrumentales de ces redoutables héros du bluegrass (RAZOR©).

DISCOGRAPHIE 70'S.

LP Studio 1 - 1972

 

Country gazette a traitor in our midst

 

COUNTRY GAZETTE

TRAITOR IN OUR MIDST – 1972  4,5/5

 

Publié en 1972.

Produit par Jim Dickson.

Durée:29:01.

Label:United Artists.

Genre:bluegrass progressif,bluegrass,country-rock.

 

La fine fleur du bluegrass.

 

Quand Byron Berline, Roger Bush, Alan Munde et Kenny Wertz invitent Herb Pedersen, Skip Conover et Chris Smith, c’est quasiment tout le gratin du bluegrass du moment qui est réuni sous la bannière des Country Gazette et au motif de prendre part à Traitor In Our Midst (1972). Cette assemblée stellaire donne corps à un des plus beaux disques du genre.

Quelques présentations s’imposent en préambule de cette chronique pour éclairer sur les acteurs. Parmi les fondateurs de l’entreprise, Byron Berline, né dans le Kansas et élevé dans une ferme du voisin Oklahoma, fils de violoniste et lui-même violoniste, passé par le révélateur Bill Monroe et ses Blue Grass Boys, partie prenante dans le Dillards des frangins du même nom, Rodney et Douglas, impliqué, entre autres, dans les projets du Flying Burrito en fin de cycle, du Manassas naissant et du Nitty Gritty Dirt Band.

Double détenteur du titre de Champion des U.S.A du Concours de Violon de Old Time, il est un des techniciens les plus demandés au monde à son poste. Son talent lui permet de pratiquer tous les styles de la musique traditionnelle américaine : ragtime, cajun, bluegrass, country, rock… C’est du lourd.

Co-fondateur, Roger Bush d’Hollywood, self-made man à la guitare, pris en main par les frères White pour peaufiner la technique de la basse, transite par les Country Boys qui deviennent les Kentucky Colonels, disparaît de la scène avant de remettre le couvert avec le duo country-rock Dillard & Clark rebaptisé Dillard & The Expedition. C’est une pointure qui apparaît aussi dans l’environnement des Flying Burrito.

Kenny Wertz est le troisième associé. Moins connu, mais tout aussi doué, il se permet de refuser une offre de recrutement de Dillard et Clark. Apparu dans le giron du Scottville Squirrel Barkers de Chris Hillman, ce guitariste-banjoïste est un maillon essentiel de Country Gazette.

Alan Munde, également banjoïste, a un parcours typiquement bluegrass : les Stone Mountain Boys, le Poor Richard’s Almanac, le Sunny Mountain Boys de Jimmy Martin et le Flying Burrito Brothers. Il joue régulièrement avec les frères White, Joe Carr et Gene Wooten, des sommités du genre. Enseignant dans le bluegrass, « Mr Clean » est une figure centrale de la formation.

Les hôtes ? Herb Pedersen. Il est de la maison, car Berline et Bush l’ont prié de se joindre à la formation avant l’arrivée de Wertz. Il n’est pas un membre à part entière de Country Gazette, mais est toujours là quand le besoin s’en fait sentir et quand l’amitié le commande. Il est vite remplacé par Munde. Le californien est un multi-instrumentiste talentueux mais surtout un joueur de banjo notoirement apprécié du milieu.

Skip Conover, ex-Golden Boys State, est un convaincant praticien de la steel guitare et de dobro dans l’entourage du groupe, Chris Smith un guitariste qui n’a plus rien à prouver.

Produit par Jim Dickson, également producteur des Byrds, de Gene Clark et des Flying Burrito Brothers, Traitor In Our Midst (un traître parmi nous), mélange du bluegrass au country-rock. Il installe les bases de ce qui sera le New Grass ou le bluegrass progressif qui touche un public plus rock et que Country Gazette va exporter vers l’Europe où il jouit d’une grosse cote de popularité.

Sorti chez United Artists en 72 et enregistré en Californie (World Pacific Studio de L.A), il intègre une alliance de bluegrass instrumentaux traditionnels mémorables (Lost Indian, Swing Low Sweet Chariot), des morceaux du tandem Bush/Berline d’avant Country Gazette (Aggravation et Hot Burrito Breakdown) et reprend aussi deux titres de Gene Clark (Tried So Hard et Keep On Pushin), un de Pedersen (Anna), un des Louvin Brothers (I Wish You Knew), un des Gosdin Brothers (Sounds Of Goofbye), deux des Kentucky Colonels (I Might Take You Back Again et If You Ever Gonna Love Me).

La musicalité est exceptionnelle, le son caractéristique et identifiable dès les premières notes grâce à l’apport du violon de Berline, au banjo imaginatif de Munde et au jeu de basse tonique de Bush. Les harmonies sont belles. Ca déménage plus qu’il n’en faut. Ceux qui croquent régulièrement du Flying Burrito au petit déj' trouveront ici chaussure à leur pied (RAZOR©).

 

Face 1.

1. Lost Indian.

2. Keep On Pushin.

3. I Wish You Knew.

4. Hot Burrito Breakdown.

5. I Might Take You Back Again.

6. Forget Me Not.

 

Face 2.

1. Tried So Hard.

2. Anna.

3. If You're Ever Gonna Love Me.

4. Aggravation.

5. Sound Of Goodbye.

6. Swing Low Sweet Chariot.

 

Byron Berline:violon,chant.

Roger Bush:basse,chant.

Skip Conover:dobro.

Alan Munde:banjo,chant.

Herb Pedersen:guitare,chant.

Chris J. Smith:guitare.

Kenny Wertz:guitare,chant.

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.