Old And In The Way.

BIOGRAPHIE.

 

OLD AND IN THE WAY/San Francisco (Californie)

 

Old and in the way full width

 

Années actives:1973/1974.

Label:Round Records,Acoustic Disc,Acoustic Oasis.

Genre:bluegrass.

 

Dans l'esprit des Monroe, Flatt And Scruggs...

L’implication de Jerry Garcia dans Old And In The Way remonte à fin 1973 quand une poignée de passionnés de bluegrass ont décidé de mettre leurs talents et leur énergie au service d’une formation qui se voulait ludique avant tout et dont l’objectif premier était de revenir à l’esprit du bluegrass, celui des Bill Monroe, des Stanley Brothers et de Flatt And Scruggs.

Un super groupe de bluegrass.

Jerry Garcia, dans une démarche parallèle à sa formation du moment, le Grateful Dead, forme une unité qui reprend du personnel de Muleskinner, le super groupe de bluegrass auquel appartient l’ex-Byrds Clarence White mais qui n’intègre pas ce projet à l’inverse de John Kahn, David Grisman, Peter Rowan et de Richard Greene, puis, plus tard, du violoniste vétéran Vassar Clements. C’est Old And In The Way.

23 ans meilleur vendeur de bluegrass.

47 concerts sont recensés au crédit de cette formation mythique du genre, entre début mars 1973 et fin avril 1974, sa période de pleine activité. De cette époque naissent trois LP live, tous de 1973 : l’éponyme Old And In The Way, meilleure vente de bluegrass de tous les temps jusqu’à ce que la bande originale du film O Brother ne vienne l’en déposséder en 2000, That High Lonesome Sound, publié en 1996 et Breakdown, édité fin 1997.

Old and in the way grisman

“ Malgré la musique que nous jouions, il n’a jamais été difficile de la distribuer et de la promouvoir. Le fait d’avoir pu bénéficier du nom de Jerry derrière nos disques a ouvert des portes et rendu les choses plus faciles. Ce n’était pas gagné d’avance, mais quand il a été question de faire le premier disque ensemble, Jerry a été clair. Il venait en qualité de Jerry Garcia, les mains libres, pas en tant que Grateful Dead et son seul désir était de faire quelque chose de différent. Jamais l’argent n’a été évoqué. » (David Grisman)

Un bluegrass plus moderne.

Son parcours musical lui a permis de développer également un bluegrass plus moderne, le newgrass, et d’adapter ce genre au rock comme ce fut le cas dans la version qu’Old And In The Way fit du Wild Horses de Jagger/Richards. Par ailleurs, dans ce même créneau temporel, Peter Rowan signe un titre que New Riders Of The Purple Sage va populariser dès 1975 : Panama Red.

Old And In The Gray.

La mort de Jerry Garcia, en 1995, n’a, hélas, pas autorisé la reformation, dont il était fortement question, de ce magnifique groupe de bluegrass. Qu’à cela ne tienne, en mémoire à son défunt animateur et à John Kahn disparu un an après Garcia, ce qu’il reste du groupe réuni autour du trio Grisman/Rowan/Clements (plus Herb Pedersen et Bryn Bright) sort, en 2002, un LP de retrouvailles éponyme sous le nom de Old And In The Gray. Tout un symbole (RAZOR©).

LP Live 3 - 1997

 

Old and in the way breakdown

 

OLD AND IN THE WAY

BREAKDOWN (LIVE RECORDINGS) –  1973   5/5

 

Publié le 18 novembre 1997.

Enregistré en octobre 1973.

Produit par David Grisman.

Durée:1:09:53.

Label:Acoustic Disc.

Genre:folk,bluegrass.

 

Un étalon du bluegrass.

 

Dans la série des enregistrements live de l’année 1973 de Old And In The Way, ce groupe parallèle de Jerry Garcia formé dans la baie de San Francisco, et qui réunit une belle brochette de gaziers piqués au bluegrass, voici ce qui, chronologiquement, en termes de parution, correspond au troisième jet : Breakdown (en écoute intégrale ici), sorti en 1997.

Le mandoliniste David Grisman, le violoniste Richard Green, le guitariste et chanteur Peter Rowan, le bassiste John Kahn et le banjoïste Jerry Garcia, complété en cours de route par Vassar Clements (violon) constituent cette unité qui n’a pas vocation de se prendre au sérieux et de faire du fric. La seule motivation, c’est le plaisir.

C’était alors l’époque du Folk Revival, qui a vu la prolifération du bluegrass et la vulgarisation de la musique Old Timey. Deux écoles s’opposaient alors, celle des chanteurs comme Dylan, la nouvelle génération d’auteurs-compositeurs folk, et les vieux de la vieille, qui ont remis sur le devant de la scène les chansons traditionnelles, qui ont popularisé la musique des Appalaches, cajun et d’autres styles ancrés dans le terroir américain.

A propos de Muleskinner, on peut parler de super groupe de bluegrass. En ce sens, Old And In The Way se pose en digne successeur du super groupe de bluegrass Muleskinner dont sont issus la majorité des membres. Son objectif est de revenir à l’esprit même du bluegrass de son fondateur, Bill Monroe, non sans parallèlement faire évoluer ce genre très en marge vers un bluegrass progressif.

Entre mars 73 et fin avril 74, Jerry Garcia et ses comparses assurèrent une cinquantaine de véritables fêtes, rythmées, récréatives, dont la joie et la bonne humeur constituaient le dénominateur commun.  

Breakdown restitue, via ses 18 titres, ce que ce type de concerts pouvait représenter. Cette prestation enregistrée dans un club de la Bush Street de San Francisco gravite autour d’inédits tous aussi enjoués, parfois vertigineux, les uns que les autres.

C’est l’amour de la musique qui colle aux basques de ce disque live légendaire, propre, énergique, plein d’entrain, dense, précis, à la musicalité incroyable et au son superbe, qui passe à une vitesse folle, tant il est excellent. Bien sûr, il fait en pincer pour le bluegrass sans quoi…

A noter parmi ce répertoire remarquablement interprété, deux plages de Garcia le banjoïste figurant nulle part ailleurs (Old & In The Way Breakdown et Jerry’s Breakdown) et une reprise pas piquée des vers de Wild Horses des Stones, ainsi que le jeu de violon complètement dingue de Vassar Clements. Il n’est pas meilleur sésame pour convaincre les récalcitrants à cette musique que ce disque tonique (RAZOR©)

 

1. Introduction.

2. Home Is Where the Heart Is Talley.

3. Down Where the River Bends.

4. On and on.

5. Hobo Song.

6. Old & in the Way Breakdown.

7. 'Til the End of the World Rolls 'Round.

8. Panama Red.

9. You'll Find Her Name Written There.

10. Kissimmee Kid.

11. Goin' to the Races.

12. Midnight Moonlight.

13. Working on a Building.

14. Mule Skinner Blues.

15. Pig in a Pen.

16. Drifting Too Far from the Shore.

17. Jerry's Breakdown.

18. Wild Horses.

19. Blue Mule.

 

Jerry Garcia:banjo,chant.

David Grisman:mandoline,chant.

Peter Rowan:guitare,chant.

Vassar Clements:violon.

John Kahn:basse.

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.