Malicorne.

BIOGRAPHIE.

 

MALICORNE/France

 

Malicorne 2

 

Actif entre 1973 et 1989,réunion en 2010,de 2011 à 2017.

Labels:Hexagone,Ballon Noir, Le Roseau.

Genre:folk,folk-rock,folk progressif,rock en France.

Site officiel:http://malicorne.legende.chez.com

2017 : la boucle est bouclée.

Paimpol, 12 Août 2017 : Malicorne tire sa révérence après plusieurs décennies d'activité. Gabriel Yacoub et Marie Sauvet, leurs initiateurs, font le choix du cadre du festival local de chant marin pour effectuer leur ultime tour de danse.

Démarré au début des 70's, stoppé une première fois en 1981, reformé en 1984, puis en 1986, avant une dernière tournée en 1987/1989, réactivé dans sa mouture d'origine en 2010 pour un concert unique aux Francofolies, puis reparti sous Gabriel et Marie de Malicorne (2011), Malicorne, légendaire pierre angulaire du folk gaulois, sonne cette fois-ci la fin de la récré.

S'il a fait depuis longtemps le tour de tout ce qu'il voulait faire, cette fois, juré craché, Malicorne ne reviendra plus. La boucle est bouclée, il n'y aura plus d'après.

Malicorne 79Du Steeleye Span sous le capot.

Malicorne pierre de grenobleUn LP annonciateur de ce que va être Malicorne.

Malicorne yac decourson sauvet vercambre kowalski 2010 francofolies 1Le Malicorne de la réunion en 2010.

Malicorne yacoub sauvet 2018Gabriel et Marie en 2017.

Malicorne le bestiaire 1Le Bestaire,dernière lévée discographique des 70's.

Du Steeleye Span dans le moteur.

Gabriel Yacoub et Marie Sauvet sont à la base de ce groupe formé à l'automne 1973. Avant d'en arriver là, Yacoub, fils d'un père libanais et d'une mère originaire du Loiret, fait ses débuts au sein du trio New Ragged Compagny (1969), avant de devenir, fin 1971 et jusqu'à l'été 73, chanteur, guitariste, banjoïste et joueur de dulcimer auprès du harpiste breton Alan Stivell pour lequel il contribue à l'enregistrement de deux LP, A l'Olympia (1972) et Chemins de Terre (1973).

A cette époque, alors qu'il arpente les clubs folk parisiens autour d'un répertoire traditionnel français, Yacoub rencontre Marie Sauvet, une étudiante, laquelle tombe amoureuse de l'artiste et va devenir son épouse.

Gabriel et Marie, assistés de Dan Ar Braz, également musicien de Stivell et Hugues de Courson, enregistrent alors un album expérimental, l'excellent Pierre de Grenoble (octobre 1973), précurseur de ce qui va alimenter Malicorne : un répertoire traditionnel français, des instruments rares et traditionnels du monde, des guitares électriques et de la technologie moderne. Comme les anglais de Steeleye Span.

Du folk à la française.

Malicorne est constitué un peu avant la publication de Pierre de Grenoble. Il réunit, outre le couple Yacoub, Hughes de Courson et Laurent Vercambre.

Ce line-up est à l'origine du premier album de Malicorne, intitulé sobrement Malicorne 1 (on l'appelle aussi Colin), sorti en octobre 1974.

En s'appuyant sur un vivier traditionnel inépuisable (chansons du Berry, du Poitou, de la Savoie, du Dauphiné, du Piémont, de Champagne et même des provinces canadiennes), Malicorne installe le style Yacoub, lequel devient la norme contemporaine du folk à la française.

Malicorne 2 (nommé aussi Le Mariage Anglais), publié un an plus tard, se vend à 100.000 exemplaires, signe s'il en est, que la musique de Malicorne accroche le public français.

Un disque d'or couronne ce disque à la thématique orientée autour de l'amour, du mariage, de la mort (le Bouvier), de la détresse, du chagrin, de l'exil. Ce brassage de folk acoustique et électrique est une réussite.

Un vivier traditionnel intarissable.

La formule est reconduite pour Almanach (septembre 1976) dont le concept s'appuie cette fois-ci sur le calendrier. Chaque mois correspond à une chanson traditionnelle.

Malicorne, par ce troisième opus, valorise une fois de plus les terroirs gaulois, mais porte aussi la vague folk française au-delà des limites de l'hexagone. Malicorne franchit un palier supplémentaire.

Grand prix de l'Académie Charles Cros, le récréatif Almanach se montre aussi pastoral (Voici venu le joli Mai) qu'étrange (Margot), aussi dramatique (les Tristes Noces, l’Écolier assassin) que guilleret (Voici la Saint-Jean). Il y a du Fairport dans ce groupe alors très influent.

Malicorne 4 (1977), que l'on appelle aussi Nous Sommes Chanteurs de Sornettes, cherche avant tout à éviter la redondance dans le cœur de son public.

Les Yacoub font évoluer leur démarche en nimbant leur musique folklorique d'une touche supplémentaire de modernité.

Au regard du bon accueil réservé à ce disque qui voit Olivier Zdrzalik-Kowalski entrer à la basse et De Courson glisser aux percus, tout le monde peut se satisfaire de cette décision.

La France du compagnonnage, des ouvriers, des régions, de la culture du savoir et du savoir-faire sert de cadre au cinquième volume studio, L'extraordinaire Tour de France d'Adelard Rousseau, publié en 1978. Ce dernier affiche encore de belles étapes, bien que parfois déconcertant.

Michel Santangeli (batterie), Jean-Daniel Mercier, Bruno Menny (orgue à voix) et Dan Ar Braz (guitare électrique) s'invitent au casting de cet album qui divise plus qu'il ne rassemble. Malicorne aurait-il fait le tour de la question ?

Le Bestiaire, dernière levée discographique des 70's.

On peut le penser car, en coulisses, Gabriel Yacoub s'active sur un projet solo et des dissensions s'affichent en interne. Quelque chose ne tourne plus très rond ; le groupe ne dégage plus la même magie. Les fidèles de la première heure, De Courson et Vercrambe quittent une formation qu'intègrent alors Patrick Le Mercier, Jean-Pierre Arnoux, Brian Gulland et Dominique Regef.

Malicorne yacoub portrait

« En 1981, tout ce courant d’idées qui nous avait porté, aidé, auquel nous avions contribué d’une certaine façon, nous pesait à présent. Pour nous, c’était un peu révolu, on avait vraiment envie de passer à autre chose, d’écrire et de chanter d’autres choses. On ne s’est pas arrêté parce que ça ne marchait plus : on aurait pu persévérer comme Tri Yann l’a fait. Mais on ne voulait pas se lasser. Finir sur cet album fut une sorte de révérence. Pas trad’. » (Gabriel Yacoub)

Ce nouveau line-up, articulé autour des Yacoub et de Zdrzalik-Kowalski, se retrouve sur Le Bestiaire (1979), dernière levée discographique de la décennie.

Malicorne nous convie ici dans l’univers des mythes et légendes animales, du fantastique, avec, encore et toujours, comme moyen d’expression musical, le répertoire traditionnel. Mais c'est moins cohérent, ça manque de croustillance, le folk-rock progressif dans lequel il verse n'étant visiblement pas sa tasse de thé.

Malicorne pourtant doit se renouveler s'il veut continuer à intéresser son public. Il a plutôt en tête de se séparer, aussi Hugues de Courson réapparaît pour tenter de donner un coup de fouet au groupe.

Invité sur Balançoire en Feu (1981), qu'il produit également, il ne parvient pas à relancer la mécanique d'une formation qui, pour l'occasion, délaisse le répertoire traditionnel au profit de textes d'Etienne Roda-Gil, dont l'écriture s’accommode mal du style développé par Malicorne.

L'aventure s'arrête à Paimpol.

La bande à Yacoub tire une première fois sa révérence. Balançoire en Feu est le dernier album officiel que l'on puisse lui créditer puisque son suivant, Les Cathédrales de l'Industrie, réalisé en 1986, est initialement un projet solo de Gabriel Yacoub.

Ce surprenant album de folk progressive est finalement publié sous Malicorne, à des fins purement commerciales, sans toutefois avoir le retour sur investissement escompté.

Une tournée de promo est engagée derrière de 1987 à 1989 avant que Malicorne ne rompe une nouvelle fois en juillet 1989. Il se reforme exceptionnellement en 2010 et dans sa configuration classique (Yacoub, Sauvet, De Courson, Vercambre et Zdrzalik-Kowalski) pour les Francofolies de La Rochelle. L'engouement du public demeure intact.

Sous l'influence de Gabriel et Marie, Malicorne évolue alors en Gabriel et Marie de Malicorne avant d'être à nouveau renommé Malicorne en 2012. Son éternel voyage s'arrête définitivement à Paimpol. C'est fois, juré craché, c'est la der des ders (RAZOR©).

DISCOGRAPHIE 70'S.

LP Studio 1 - 1973

 

Malicorne pierre de grenoble

 

MALICORNE (GABRIEL & MARIE YACOUB)

PIERRE DE GRENOBLE – 1973  4/5

 

Publié en octobre 1973.

Produit par Hugues de Courson et le Studio Acoustique.

Durée:37:11.

Label:Le Roseau,Griffe,Sony BMG.

Genre:folk,folk progressive,rock progressif.

 

De l'artisanat folklorique.

 

Né à Paris, d’un père libanais et d’une mère française, ressortissante du Loiret, Gabriel Yacoub, alors qu’il est encore ado, se fait remarquer sur le terrain folk de la fin des années 60, en France comme en Angleterre.

Membre du groupe d’Alan Stivell à 20 ans, en qualité de guitariste et de choriste, il quitte ce dernier pour s’offrir, avec son épouse Marie, une marginalité professionnelle qui va les mener à Malicorne, groupe qui fera date dans le panorama du rock Made In France.

Le prélude à cette merveilleuse aventure qui va populariser le folk à la française, passe par l’étape de Grenoble. Pierre De Grenoble pour être précis.

Leur démarche étonnante de faire évoluer, dans la modernité, la musique traditionnelle hexagonale, est plutôt osée, compte tenu que la période musicale du début des seventies a tendance à faire se tourner les têtes du côté du rock anglais et des USA.

Album expérimental de 1973 produit par Hughes de Courson (Barclay), Pierre De Grenoble des époux Yacoub a donc valeur historique pour le genre. Il est le disque par lequel tout a commencé et sans lequel il n’y aurait peut-être pas eu d’histoire Malicorne.

Pour l’heure, Gabriel et Marie Yacoub s’y collent, entourés de potes comme Dan Ar Braz, Alain Kloatr, Gérard Lavigne, Marc Rapillard, Gérard L’Homme, Dominique Paris, Christian Leroi Gour’han.

Imaginatif et instrumentalement maîtrisé, Pierre De Grenoble est le miroir de cette tradition modernisée. Les comparaisons avec la musique Alan Stivell sont inévitables du fait de la présence brillante de Dan Ar Braz (ex-Stivell), mais ça ne va pas plus loin.

Le seul et vrai pendant à ce style folk si spécifique qui vienne spontanément à l’esprit, c’est plutôt du côté de l’anglais Steeleye Span qu’il se situe.

Pierre angulaire de la musique bien de chez nous, Pierre de Grenoble explore un catalogue de reprises du patrimoine traditionnel et folklorique. Vivier inépuisable dans lequel les Yacoub vont y puiser les éléments de leur première réussite, avant de refiler le mode d’emploi à Malicorne (danses, ballades, airs celtiques, chant a cappella), le répertoire servant de base à Pierre De Grenoble exhume des belles et vieilles ballades chevaleresques, des airs et contes ruraux, des légendes traditionnelles ainsi que des chants d’amour des siècles passés.

Chanté en mode pincé, ce disque à contre-courant du rock traditionnel alors en vogue peut surprendre le non-initié. Qu’il sache pourtant que cette technique vocale puise sa source dans la tradition folklorique.

Instruments insolites, anciens, oubliés, ou acoustiques (bourdon, cromormes, vielle à roue, cornemuse, biniou, dulcimer, bouzouki, harmonium, mandoloncelles, violon, rebec, luths…) occupent le devant d’une scène aux sonorités universelles, aux accents étranges, enthousiaste et magnifiée par d’excellents morceaux : Pierre De Grenoble, Le Prince Orange (15ème siècle), Suite Scottishe ou Andro sont les meilleurs éléments d’un répertoire qui défie le temps et qui recrée la magie des musiques d’autrefois. Et ça n’a rien de prétentieux…

Les auditeurs suspendus à la musique celtique initiée par le barde Stivell, les amateurs de Steeleye Span, seront de cet album, réalisé par les époux Yacoub, en préambule à Malicorne, mais répertorié dans la discographie du second. Toute une époque… (RAZOR©).


1. Au chant de l’alouette.
2. Suite scottishe (l’eau de roche)/bourrée.
3. Le long de la mer jolie.
4. Quand j’étais fille à marier.
5. Je suis trop jeunette.
6. Pierre de Grenoble.
7. Le prince d’Orange.
8. Bransles de Bourgogne.
9. Rossignolet du bois.
10. Andro.
11. La pension.
12. La fleur de lys.

 

Marie Yacoub:chant,dulcimer,guitare acoustique,tampoura.

Gabriel Yacoub:chant,guitare acoustique,bouzouki,banjo,plastérion.

Dan Ar Braz:guitare électrique.

Marc Rapillard:violon,violon alto,banjo.

Alan Kloatr:chant,bombarde,tampoura,cromorme.

Dominique Paris:cornemuse,biniou.

Gérard Lavigne:basse.

Gérard L’Homme:harmonium,bohdran,percussions.

Christian Leroi Gour'han:vielle à roue.

LP Studio 2 - 1974

 

Malicorne 1 colin

 

MALICORNE

MALICORNE (COLIN) – 1974  4/5

 

Publié en octobre 1974.

Produit par René Boyer.

Durée:38:43.

Label:Hexagone,Disque AZ,Griffe,Sony BMG.

Genre:Folk,rock progressif,rock en France.

 

Querelle des Anciens contre les Modernes.

 

L’expérience des Yacoub sur le précédent Pierre De Grenoble s'est avérée concluante ; le pari d’exhumer le catalogue traditionnel du terroir français, de le fusionner à la technologie moderne et à une instrumentation traditionnelle ou étrangère particulièrement insolite, désuète ou rare, est gagnant.

Le style Yacoub devient la norme ambiante du folk à la française. Les auditeurs commencent alors à se détourner du folk américain et en pincer pour ce drôle de truc.

Gabriel Yacoub, conscient du caractère aussi inépuisable que magistral du vivier dans lequel il peut puiser à satiété et l’arranger dans l’esthétisme qu’il a lui-même défini, juge opportun, d’étoffer son infrastructure.

Il décide donc de sortir de l’artisanat pour verser dans une configuration professionnelle, mieux adaptée à ses ambitieux desseins. Malicorne, né en 1973, est cette structure qu’il veut amener à une diffusion plus élargie.

Pierre De Grenoble, si proche dans le temps (1973), est alors déjà bien loin dans les esprits. De ce disque précurseur et expérimental, ne demeurent que les époux Yacoub, rejoints par deux nouveaux, dont un qui ne l’est pas vraiment, Hughes De Courson, producteur hier de Pierre De Grenoble, et que l’on retrouve aujourd’hui, à la guitare, à la basse, aux percussions, au chant et maniant le cromorne, l’autre étant Laurent Vercambre.

Un an après, en 1974, Malicorne publie son premier véritable 33 Tours, baptisé Malicorne (Colin), lequel bénéficie des faveurs de la presse et du public pour l’enthousiasme et la modernité qu’il manifeste autant que pour l’émotion qu’il véhicule.

Il divise aussi ; certains, les Anciens, reprochant à ce disque, une certaine propension à trop dénaturer le folk classique. Très accessible, bien alambiqué en dépit de quelques petites défectuosités techniques et quelques baisses de régime, ce Malicorne 1 (il y en a 3) a de la qualité vocale et instrumentale.

A mon avis, il n’atteint pas encore les sommets, car il faut, à la communauté chère à Yacoub, peaufiner plus encore sa démarche, notamment remettre un peu d’électricité là où elle en manque et soigner un peu plus une rythmique un peu légère au niveau de ses percus.

Dans le plus pur style Steeleye Span, ce Malicorne-là, bien qu’encore un peu somnolent, fait déjà crier au génie. Ses morceaux les plus réussis : Landry, Le Deuil D’Amour, Dame Lombarde, La Pernette, La fille Soldat.

Malicorne modernise magnifiquement un répertoire traditionnel dans lequel l’esprit du moment commandait de se servir et le de porter le plus haut possible. Dieu que Malicorne fit bien ce qu’il eut à faire (RAZOR©).

 

1. Colin.

2. Dame Lombarde.

3. La Pernette.

4. Les filles sont volages/Ronde (instrumental).

5. La Fille soldat.

6. Landry.

7. Le Chant des livrées.

8. Bourrée.

9. Réveillez-vous belle endormie/Branle poitevin (instrumental).

10. Le Deuil d'amour.

11. Colin (reprise).

 

Gabriel Yacoub:guitare acoustique et électrique,épinette des Vosges,chant.

Marie Yacoub:dulcimer,bouzouki,vielle à roue,chant.

Laurent Vercambre:violon,bouzouki,harmonium,mandoline,chant.

Hughes de Courson :guitare,basse,cromorne,percussions,chant.

LP Studio 3 - 1975

 

Malicorne mariage anglais 75

 

MALICORNE

MALICORNE 2 (LE MARIAGE ANGLAIS) – 1975  5/5

 

Publié en novembre 1975.

Produit par Malicorne.

Durée:42:16.

Label:Hexagone.

Genre:folk,populaire,rock en France,rock progressif.

 

Une norme malicornéenne.

 

Quand les Yacoub ont décidé de faire le grand saut dans l’aventure culottée, mais fascinante, qui les conduit vers Malicorne, avaient-ils seulement conscience du phénomène qu’ils allaient déclencher avec leur concept consistant à déterrer des vieilles chansons populaires pour les transformer en une musique contemporaine ?

Dépasser le seuil des 100.000 exemplaires au deuxième album, signe d’une popularité notoire, et se voir, du même coup, gratifié d’un disque d’or, l’avaient-ils au moins rêvé ?

Malicorne 2, dit le Mariage Anglais, pour éviter toute confusion avec les premier et quatrième opus, également éponymes, est ce deuxième disque par lequel Malicorne gagne définitivement ses galons de groupe phare du folk français et de précurseur en la matière.

Publié en 1975, il parle d’amour et d’union, de mariage à contrecœur, de mort, de détresse, de chagrin, d’exil, emprunte aux légendes, contes, danses et traditions.

Le menu est féerique et touche des sensibilités différentes.  Le Mariage Anglais, magnifique chanson du folklore normand, Le Garçon Jardinier (Bas-Berry), Le Bouvier, triste et attendrissant, le médiéval Galant Indiscret, la superbe complainte La Fille Aux Chansons (Ouest et Canada), l’émouvant Cortège De Noces, le mystique Marions Les Roses (a capella), créent une ambiance extraordinaire dans laquelle le Malicorne nouveau, simple, plus mature et homogène, joueur et communicatif, heureux d’être là, se complaît et nous entraîne dans son délire.

Les quatre maillons de Malicorne s’entendent comme larrons en foire, se répartissant, au gré des compétences, des envies ou des besoins, près d’une vingtaine d’instruments resurgis des entrailles du passé ou venus d’autres cultures.

Ce qu’ils en font relève du génie, d’autant plus que leur brassage avec le folk acoustique/électrique, est très réussi et parfaitement équilibré. On peut aisément s’imaginer le travail consenti pour en arriver à ce niveau.

Le choix des compositions, les arrangements poussés à une quasi perfection, les harmonies vocales et instrumentales, la limpidité musicale qui en découle, la fraîcheur et la contemporanéité qui la caractérisent, magnifient Malicorne 2, qui supplante, en termes de qualité, l’album précédent. Hier marginalisé, cet art musical ainsi réadapté et modernisé, est devenu une norme aujourd’hui : le Malicornéisme (RAZOR©).

 

1. Le Mariage anglais.

2. Le Garçon jardinier.

3. La Fille aux chansons (Marion s'y promène).

4. J'ai vu le loup, le renard et la belette (Instrumental).

5. Cortège de noce.

6. Branle - La Péronnelle.

7. Le Galant indiscret.

8. Marions les roses.

9. Suite:bourrée,Scottish-valse.

10. Le Bouvier.

 

Gabriel Yacoub:guitare acoustique et électrique,épinette des Vosges,chant.

Marie Yacoub:dulcimer,bouzouki,vielle à roue,chant.

Laurent Vercambre:violon,bouzouki,harmonium,mandoline,chant.

Hughes de Courson:guitare,basse,cromorne,percussions,chant.

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.