Triangle.

BIOGRAPHIE.

 

TRIANGLE/Paris (France)

 

Triangle 4

 

Actif entre 1967 et 1974.

Genre:rock progressif.

Label:Pathé Marconi.

Triangle : la filière française s’organise.

Triangle, c’est notre groupe à nous les Frenchies, qui, dans les années 60/70, avons toujours été les laissés pour compte du rock. Avec Ange et Martin Circus, pour ne citer que les plus notoires mais derrière lesquels se profile, en grattant un peu, une vraie école à la française, aussi estimée sur la scène internationale que boudée dans l’hexagone coincée d’alors, Triangle est un des premiers groupes gaulois de rock progressif. Les Variations sont le quatrième mais il évoluait plus dans une filière hard rock/blues-rock ; Magma était encore inclassable et Dynastie Crisis existait mais semblait plus séduire les étrangers que les autochtones.

Triangle est formé en 1967 ; il est un peu le premier à avoir cloué le bec à la vague yéyé ambiante et dominante chez nous. Jamais formation n’a alors vraiment tant collé à ce qui se fait chez les anglo-saxons. Notre rock sort de ses starting-blocks et tente de boxer sur les rings des anglais, l’ennemi héréditaire. Pour Triangle, le modèle, c’est le Cream de Clapton, Bruce et Baker. Il faut pourtant jouer des coudes car si le britannique est beau joueur et disposé à partager sa scène musicale, le rockeur français n’est pas en odeur en sainteté sur son sol. Ou plutôt si : les Johnny, les Schmoll, les Dick Rivers, mais ceux-là, proches de la mouvance yéyé, sont déjà d’un autre temps, le rock des fifties n’intéresse plus la nouvelle génération.

Triangle 1

S’émanciper des Yéyés.

Les musiciens vaquant aux premières heures de Triangle l’ont bien compris, qui tournent quasiment tous le dos aux idoles de leurs parents. Comme tous les jeunes des 60’s, ils veulent passer à autre chose.

Faire comme les anglais. Ainsi Jean-Pierre Prévotat qui a battu pour Nancy Holloway, se détourne de Jean-Jacques Debout ; Pierre Fanen s’écarte de Chuck Berry, de Ronnie Bird et de ses reprises à foison ; Papillon Fournier, Gérard de son prénom et chanteur-bassiste de son état, n’en veut plus des Dick Rivers, Johnny Logan ou autres Johnny Hallyday. Le trio veut écrire ses propres textes, faire sa propre musique et répète en loucedé pour ça.

Comme la tierce s’en sort plutôt bien, l’envie lui vient de faire le grand saut, même si Pierre Fanen préfère jouer la sécurité en restant aux côtés de Cloclo. Alain Renaud ne se pose pas la question et le supplée en 1968. Pathé Marconi les signe sans rechigner car le potentiel est là. Triangle est né, le rock gaulois a son groupe et il chante en anglais comme en atteste le premier single Listen People/Please, produit par Claude-Michel Schônberg (Le Premier Pas/1974). Tout le monde est content avec 2000 pièces vendues ; le single ne faisant pas de vague dans les bacs, Alain Renaud ne fait pas lui de vieux os dans le groupe et est rapidement remplacé par Paul Farges.

Triangle jeanneau 2

« Je dirais qu’il y a eu de bonnes choses et d’autres moins réussies… Ce groupe était un défi, parce que nous étions quatre musiciens venant d’horizons si différents que nous avions du mal à nous mettre d’accord. C’est pourquoi le groupe n’a pas duré longtemps. A partir du moment où nous avons eu deux tubes (Peut-être demain et Viens avec nous), nous avons subi des pressions pour ne plus faire que des choses de ce genre… Finalement c’est un contrôle fiscal qui a eu raison de nous, suite à une gestion plutôt… originale ! Nous n’étions pas du tout préparés à vendre 300 000 exemplaires de chaque disque ; cette affaire a été très mal gérée et s’est très mal terminée… Ceci dit, je n’ai aucune amertume : il est bon, je pense, de savoir passer à autre chose. Triangle a duré quatre ou cinq ans, ça me semble suffisant. Il faut toujours trouver un équilibre entre la nécessité d’évoluer et celle de prendre le temps, parfois, de développer quelque chose sur la durée, afin qu’elle ait le temps de vivre et d’évoluer ». (François Jeanneau)

Le rock prog dans la langue de Molière.

C’est dans la langue de Molière que Triangle va faire l’essentiel de sa carrière. Avec l’arrivée du claviériste de Claude François, Francois Jeanneau, dont le profil est plus jazz, le trio mute en quatuor. Cette mouture signe un 45 tours en français (face A), Elégie à Gabrielle (1969), référant à la professeur de lettres Gabrielle Russier, qui s’est suicidée début septembre 1969 pour détournement de mineur, suite à une relation amoureuse avec un de ses élèves âgé de 16 ans. Cette histoire a inspiré de film d’André Cayatte, Mourir d’Aimer. La face B de ce single vendu à 15.000 exemplaires est en anglais (Golden Screen).

Cette structure à quatre étant encore fragile, l’arrivée de Mimi Lorenzini (Claude François, France Gall, Jacques Dutronc) va la solidifier. Marius, dit Mimi, entre et Paul Farges sort. Le line-up qui s’engage derrière est celui de référence de Triangle ; il couvre la période allant de 1970 à 1973 quand Fournier quitte le groupe en désaccord artistique avec l’orientation jazzy prise.

Peut Etre Demain, le gros tube.

Le quatuor Prévotat/Lorenzini/Fournier/Jeanneau signe un premier album en 1970. Il est éponyme et très bon. Dommage que chez nous il ait fallu des décennies pour s’en apercevoir. Les rosbeefs, experts en prog, lui vouent encore aujourd’hui et depuis sa sortie, une bienveillance particulière. Sa pochette arborant un piano en feu, doit éveiller quelques souvenirs à certains.

Triangle 3

Il est le premier des deux seuls LP réalisés par le line-up légendaire de Triangle, le second datant de 1972, intitulé sobrement II, mais que l’on retrouve le plus souvent sous l’appellation de Viens Avec Nous, titre majeur du groupe avec Peut Etre Demain ouvrant lui le premier opus. Ces œuvres sont à réécouter absolument, car loin d’être inférieures à la production prog britannique ambiante ; elles n’ont hélas pas bénéficié du coup de pouce de la presse française au moment opportun.

Peut Etre Demain, vendu à 200.000 pièces, est un gros succès. Ce titre figure au programme des Bidasses En Folie (1971), film avec les Charlots.Devenu très populaire dans l’hexagone, Triangle enchaîne les tournées où ses excellentes prestations sont saluées.

Jean-Michel Jarre, Georges Locatelli, Henri Texier ou François Caton  comptent parmi les invités huppés prenant part au deuxième LP de 1972, Viens Avec Nous dont la pochette représente les membres du groupe tenus en joue par un peloton d’exécution dont ils sont aussi les acteurs. Leur réussite les amène à faire Bobino et l’Olympia à la fin de cette même année.

Homonymie et puis c’est fini.

L’année suivante, Triangle publie le single L’Arbre de Juin sur lequel on retrouve un certain Balavoine parmi les choristes. Papillon quitte alors le groupe. Privé de son chanteur-bassiste, Triangle passe en quintet pour l’occasion, recrutant un chanteur, Denis Duhazé et un bassiste, René Devaux. Ce line-up est derrière le troisième jet des parisiens, Homonymie (1973), mixé dans les studios Abbey Road, auquel Stephane Grapelli contribue.

Plus jazzy, moins pop et flirtant parfois avec la variété, le public ne lui réserve pas le même accueil que les albums précédents, malgré un bon lot de chansons (La Route Infernale, Terre, Auroville, la Voyante, le Chemin de Vie). Les fans ne suivent plus, la maison de disques non plus. Ce troisième disque signe la fin du premier vrai groupe gaulois (RAZOR©)

DISCOGRAPHIE 70'S.

Triangle lp 1970

 

TRIANGLE

TRIANGLE – 1970  5/5

 

Publié en 1970.

Produit par Triangle.

Durée:38:43.

Label:Pathé Marconi.

Genre:jazz-rock,rock progressif.

 

Le rock à la française s’émancipe.

 

« Ils viendront la nuit, à coup de bottes, de crosses. Pour t’interroger, te faire dire, le pire. Nul n’est à l’abri….»

 

Ce 45 Tours, appelé Peut-être demain, est leur plus grand succès ; je l’ai usé jusqu’à la corde. Triangle…ça vous parle les minots ? Ce groupe d’excellent niveau, fondé en 1967 et qui réunissait des musiciens de studios chevronnés, a changé la donne dans l’environnement musical frenchie du moment et initié le rock à la française du début des seventies au côté des Zoo, Variations, Martin Circus, Dynastie Crisis et autres Magnum.

Réuni autour de feu Gérard Fournier, alias Papillon, bassiste et chanteur, ex collaborateur de Dick Rivers et de Johnny, du batteur Jean-Pierre Prévotat (ancien de la maison Nancy Holloway), du claviériste (et cuivres) François Jeanneau (musicien de notre Cloclo national) et de Marius Lorenzini, dit Mimi, Triangle publie un super premier album éponyme (1970), le plus connu des trois LP de sa courte carrière, étalée entre 1969 et 1974.

Il contient, dans sa formule d’origine, 6 titres, dont 5 étirés au-delà des 5 minutes, 2 culminant aux alentours des 10 (Guerre Et Paix et Cameron’s Complaint) soit près de 39 minutes d’une musique très originale et à propos de laquelle nos représentants n’ont à nourrir aucun complexe sur la scène internationale de l’époque.

Pour les besoins des rééditions dans un format moderne, l’offre de départ est complétée par d’autres bonis. Il en va ainsi du coffret Vinyl Replica Deluxe chez EMI où apparaissent également les deux premiers 45 tours publiés en 1969, ainsi que les versions anglaise et espagnole de Peut-être demain.

La pochette d’origine de ce disque éponyme ouvrant le maigre catalogue de Triangle (trois disques dont les deux premiers par le line-up légendaire Prévotat/Jeanneau/Fournier/Lorenzini) représente un piano rongé par les  flammes. Il est un très bon disque de rock progressif d’inspiration jazz-rock et s’apparente plus à la scène Canterbury du genre prog, celle des Caravan ou Soft Machine.

Left With My Sorrow est certainement le titre qui traduit le mieux cette appartenance. Malgré la barrière de la langue pour ce qui concerne la majorité des morceaux, Triangle parvient ici à convaincre de la pertinence d’une vraie école progressive bien de chez nous. Sautez dessus, c’est culte ! (RAZOR©).

 

1. Peut-être Demain.

2. Left With My Sorrow.

3. Blow Your Cool.

4. Guerre Et Paix.

5. M.L. – G.G.

6. Cameron’s Complaint.

 

Mimi Lorenzini:guitare.

Gérard Fournier:basse,chant.

Jean-Pierre Prévotat:batterie.

François Jeanneau:claviers,cuivres.

LP Studio 2 - 1972

 

Triangle 3

 

TRIANGLE

TRIANGLE II (VIENS AVEC NOUS) – 1972  4/5

 

Publié en 1972.

Produit par Triangle.

Durée:32:10.

Label:Pathé Marconi.

Genre:rock progressif,jazz-rock.

 

Que de beaux souvenirs d’ado.

 

Triangle, deux ans après son album éponyme, se retrouve face au peloton d’exécution pour ce qui est la pochette de son deuxième LP, Viens Avec Nous (1972), un disque que l’on nomme aussi Triangle II. La pochette est double avec photo en triptyque, si mes souvenirs sont bons. Les soldats Triangle tiennent en joue les quidams du même nom sous le regard complice de la justice personnifiée par Triangle. Ce visuel est repris dans la réédition en mode vinyl replica (1997) des deux premiers LP. Nostalgie quand tu nous tiens…

Album pop mélodieux très inspiré, auquel ont pris part des musiciens, depuis confirmés, comme Jean-Michel Jarre ou Georges Locatelli, il révèle des bonnes chansons, aux textes particulièrement intéressants. Encore une fois, Triangle nous balance un album de haute volée sur lequel sont greffés bon nombre de mes souvenirs d’ado.

Litanies et sa sensibilité jazz-prog, Viens Avec Nous, l’instrumental Récréation (avec Jarre aux claviers), Cette Longue Nuit couplé avec Le Matin Du Premier Jour, l’ouvreur J’ai Vu, La Pâte Grise, La Peine Capitale sont ce que Triangle a composé de meilleur. Vinyl Replica Deluxe (1997) tombe à pic pour découvrir (pour ceux qui ne connaissent pas), cette formation considérée comme le premier groupe-phare du rock progressif en France. Que de souvenirs… et une pensée pour Papillon, Jean-Pierre Prévotat, décédé en janvier 2011 et Mili Morenzini qui nous a quittés à la fin de l’année 2014 (RAZOR©).

 

1. J'ai Vu

2. Récréation.

3. Viens Avec Nous.

4. Litanies.

5. Cette Longue Nuit.

6. Le Matin Du Premier Jour.

7. La Peine Capitale.

8. Le Retour.

9. La Pâte Grise.

 

Gérard Papillon Fournier:bassiste,chant.

Jean-Pierre Prévotat:batterie.

Marius Mimi Lorenzini:guitare.

François Jeanneau:saxophone,claviers.

Jean-Michel Jarre:synthétiseur sur 2/6.

Gilbert Roussel:chant sur 1.

Aldo Romano,François Cahen,George Locatelli,Henri Texier:chant sur 4.

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.