Bachman-Turner Overdrive.

BIOGRAPHIE.

 

BACHMAN-TURNER OVERDRIVE/Winnipeg (Manitoba-Canada)

 

Bto 1

 

Connu également sous BTO,B.T.O. ou Bachman & Turner.

Actif entre 1973 et 1979,1983 et 2005,depuis 2009.

Labels:Mercury,MCA,Curb.

Genre:rock,hard rock,boogie rock,blues-rock.

Site internet:bachmanandturner.com

 

Le Canada, une vraie terre de rock.

Quand, en mai 1970, le guitariste Randy Bachman quitte le groupe canadien The Guess Who, resté célèbre pour avoir été l'auteur du gros succès qu'est American Woman (N°1 du Billboard 100 en mars 1970), le songwriter-chanteur et musicien de Winnipeg le fait au motif de réaliser un album pour son propre compte. L'instrumental Axe est enregistré en trois jours et publié pour RCA Records. Brillant opus, ce disque montre la force créatrice de Bachman.

Bto brave beltLa belle filière de Winnipeg (Brave Belt)...

Bto guess who...représentée par Guess Who (American Woman).

Bto 2BTO, du rock de camionneurs !

Bto now randy bachman fred turnerRandy Bachman et Fred Turner, toujours opérationnels!

Au regard des commentaires élogieux qu'il suscite, Axe amène le guitariste à revoir ses ambitieux et ses projets.

Il se rapproche alors de Chad Allan (Allan Kowbel), un des brillants acteurs de la place de Winnipeg depuis le début des 60's, par ailleurs membre-fondateur et chanteur des Guess Who.

Leur alliance donne le jour à Brave Belt, formation ancrée dans le country-rock que rejoint, dans un premier temps (1971), le frère de Randy Bachman, Robbie, batteur, puis dans un second, Fred Turner, bassiste (1972).

La belle filière de Winnipeg.

Brave Belt publie deux albums pour Reprise : l'éponyme Brave Belt (1971) crédité aux Bachman Brothers et à Chad Allan ainsi que Brave Belt II (1972), avec Turner au chant, à partir duquel un troisième élément de la fratrie Bachman, Tim, deuxième guitariste, intègre le groupe lors des concerts de promotion du second disque.

Ce line-up perd Chad Allan après Brave Belt II et enregistre une démo censée être la base d'un 3ème opus de Brave Belt (Brave Belt III). En 1973, le groupe change alors son nom en Bachman-Turner Overdrive et s'oriente vers un hard rock viril et musclé. Son nom réfère aux imposants et puissants trucks circulant sur les routes américaines.

Dans un premier temps, le groupe s'appuie sur ses valeurs blues et garage ; la musique est construite autour de la puissance des accords et des riffs de la guitare de Bachman. Les débuts sont basiques, sans réelle imagination, mais ça dépote.

Les premières retombées commerciales.

Avec la confiance, le groupe se pare progressivement de plus de subtilité pop, atout qui le voit alors, jusqu'au milieu des 70's, intégrer les charts, sans toutefois les marquer vraiment de son empreinte.

Let It Ride, Takin' Care Of Business en 1973, Not Fragile, Roll On Down The Highway et Free Wheelin' en 1974, Lookin Out For #1, Down The Line, Hey You, Take It Like A Man en 1975 sont les titres les plus réprésentatifs des canadiens.

Le plus connu d'entre eux reste cependant You Ain't Seen Nothing Yet (1974), libéré en septembre 1974 et qui fait 2 en Angleterre, 1 aux Etats-Unis et au Canada. A l'origine, ce titre n'est pas prévu pour sortir en single. C'est grâce au succès de l'album dont il est issu, Not Fragile (août 1974) qu'il l'est.

Il s'écoule à plusieurs millions d'exemplaires et atteint la première place dans 21 pays. Porté par ce succès international, l'album Not Fragile, troisième opus de BTO, atteint la première place au Canada et aux States. Il se vend à plus de 8 millions de pièces.

Un convaincant Not Fragile.

Not Fragile (Mercury), appelé ainsi par opposition à Fragile de Yes, se fait sans Tim Bachman qui, après avoir été des bons deux premiers LP, Bachman-Turner I et II (1973), quitte le groupe pour ne pas aimer cette vie de bohême. Préférant la production à la route, ce dernier est remplacé par Blair Thornton.

L'album inachevé refusé à Brave Belt par Reprise sert de base au premier jet paru sous l'identité de Bachman-Turner Overdrive. Là où le label précédent traîne des pieds, Charlie Fach de Mercury adhère à ce qu'il entend. Les démos sont retravaillées, remixées et publiées.

Elles forment l'ossature de l'album éponyme ouvrant le catalogue ; deux nouvelles chansons supplémentaires viennent compléter la tracklist. Doté de pistes efficaces à défaut d'être géniales, l'album sort un peu dans l'indifférence générale malgré un très bon Blue Collar (N°68 sur le marché américain), son titre le plus convaincant ici.

Bto randy bachman

« Je continue à écrire. Mais je ne veux surtout pas faire du neuf avec de l'ancien. Si vous faites quelque chose, il faut que ce soit du neuf. Il faut se réinventer. Un nouveau groupe, une nouvelle guitare, un nouvel ampli... avec une nouvelle guitare, vous jouerez des riffs différents. Il faut se réinventer et trouver autre chose. » (Randy Bachman)

De la qualité, à défaut de génie.

Son suivant, sobrement nommé Bachman-Turner II, se montre meilleur à l'image de Let It Ride (23 aux Etats-Unis) et de Takin' Care Of Business (12 au Billboard).

Four Wheel Drive (mai 1975) et Head On (décembre 1975), s'ils maintiennent encore un certain niveau de qualité, thésaurisent plus sur la popularité du groupe.

En raison des honneurs qui lui sont alors rendus, BTO juge opportun de sortir une compilation à ce moment précis de sa carrière (juillet 1976). Ce Best Of BTO (So Far), regroupant le meilleur des titres des 5 albums précédents, est une très bonne opportunité pour se projeter sur ce que le groupe a fait de mieux.

Plus de 30 millions de disques en 4 ans.

Un live (Japan Tour/1977) et un décevant Freeways (février 1977), dernier album des 70's assuré par Randy Bachman qui privilégie une carrière solo (1977), sont encore affectés au line-up classique.

Jim Clench (April Wine) supplée Bachman ; Bachman-Turner Overdrive devient BTO qui signe encore deux LP insignifiants, Street Action (février 1978) et Rock n 'Roll Nights (mars 1979). Le groupe se sépare à sa suite (1979).

Réactivé depuis (1983, 2005 et 2009), BTO prend toujours autant de plaisir à jouer son rock primaire, sans chichis ni génie, mais si compétent et enthousiaste. En quatre ans, ce rock de camionneurs a généré la vente de plus de 30 millions de disques, converti l'acétate en or, en argent et en platine et bien figuré dans les classements. C'est un signe de sa bonne santé (RAZOR©).

DISCOGRAPHIE 70'S.

LP Studio 1 - 1973

 

Bto lp 1

 

BACHMAN-TURNER OVERDRIVE

BACHMAN-TURNER OVERDRIVE I – 1973  4/5

 

Publié en mai 1973.

Produit par Randy Bachman,Bachman-Turner Overdrive.

Durée:34:57.

Label:Mercury Records.

Genre:hard rock,blues-rock,boogie rock.

 

Du muscle et de l'efficacité !

 

Beaucoup de fans de Bachman-Turner-Overdrive lui préfèreront Not Fragile (1975). Personnellement, j’ai un faible pour l’album qui m’a fait les découvrir, l’éponyme Bachman-Turner-Overdrive (en écoute intégrale ici), paru deux ans plus tôt, donc en 73 et qui aurait dû porter le nom de Brave Belt III si Brave Belt (deux LP à son actif), la mouture qui précède ne s’était transformée, en 1972, Bachman-Turner Overdrive.

Reprise Records ayant mis fin à la possibilité de reconduire l’aventure Brave Belt, la maison Mercury, séduite, s’y colle et récupère, dans le même temps, et la nouvelle entité, orchestrée autour de la fratrie Bachman et un disque déjà bien avancé.

Guitariste de rock et chanteur, le Randy Bachman d’avant BTO et Brave Belt, faut-il le rappeler, c’est surtout les Guess Who, une grande réussite, si ce n’est la plus grande, du rock canadien. Les plus anciens se souviendront immanquablement d’American Woman qui a contribué à les populariser en France au début des années 70.

L’aîné des Bachman est entouré de ses deux plus jeunes frérots, Robin Peter Kendall dit Robbie ou Robin, batteur, et Tim, qui tient la guitare rythmique et chante aussi. Tous deux sont déjà de l’aventure Brave Belt. Il en va de même pour Charles Frederick Turner, alias C.F Turner. Il chante sur la quasi-totalité des morceaux et notamment sur les plus populaires. Ce quatuor 100% sirop d’érable constitue le line-up légendaire de BTO, groupe qui a quand même écoulé plus de 30 millions d’albums dans le monde.

L’album éponyme pour lequel j’ai le béguin, rebaptisé bien plus tard BTO 1 pour le distinguer de son suivant BTO 2 vaut le déplacement et explique le pourquoi Bachman-Turner Overdrive jouissait d’une grosse côte aux quatre coins du globe. Il est l’élément déclencheur d’une carrière remarquée dans les sphères rock.

On ne peut d’ailleurs pas être plus rock : gros riffs, guitares mordantes, lignes simples et redoutablement efficaces, belle rythmique, chant hargneux, lourdeur et rythme… Bref, une sorte de mix entre Lynyrd et ZZ Top pour situer. Du hard testostéronisé de chez pépé Castelan et surtout de quoi réveiller des acouphènes que l’on croyait soignées.

Gimme Your Money Please, Hold Back The Water, Stayed Awake All Night, Down And Out Man, Don’t Get Yourself in Trouble ou Blue Collar probant représentant d’un blues aux accents jazzy auquel le groupe aurait dû toucher un peu plus souvent au regard de sa qualité, émergent d’un lot très consistant de 8 titres s’apparentant à du (très bon) hard de bûcheron.

A eux seuls, ils situent bien le phénomène BTO que l’on s’empressera de poser sur sa platine en prenant soin de mettre la sauce à donf histoire de bien faire chier sa race. Tous les ingrédients sont là pour que le tapage nocturne s’organise. Avec quelques packs de Kro tièdes en sus, ça doit finir en baston avant que Thank You For The Feelin’ ne ferme le ban. Et dire que ça ne fait que commencer… (RAZOR©).

 

1. Gimme Your Money Please.

2. Hold Back The Water.

3. Blue Collar.

4. Little Gandy Dancer.

5. Stayed Awake All Night.

6. Down And Out Man.

7. Don't Get Yourself In Trouble.

8. Thank You For The Feelin'.

 

Randy Bachman:guitare,guitare électrique,chant.

Robbie Bachman:percussions,batterie.

Tim Bachman:guitare,guitare rythmique,chant,choeurs.

C.F. Turner:basse,chant.

Barry Keane:congas.

Will MacCalder:piano.

Garry Peterson:percussions,batterie,choeurs.

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.