Foreigner.

BIOGRAPHIE.

 

 

FOREIGNER/New York (État de New York – USA)

 

Foreigner intro

 

Actif depuis 1976.

Labels:Atlantic,Rhythm Safari.

Genre:hard rock,arena rock,soft rock,pop-rock.

Site officiel:foreigneronline.com

 

Développeur du rock arena.

S'il est un groupe qui aura consommé du musicien, c'est bien Foreigner lequel, entre 1976, date de ses débuts et la période actuelle qui le voit toujours en activité, a impliqué pas moins de 41 acteurs.

Seul rescapé du line-up de la première heure, Michael Leslie Jones, ancien membre de Spooky Tooth, musicien de session pour les artistes français de la vague yéyé (Françoise Hardy, Sylvie Vartan, Johnny Hallyday, Dick Rivers), guitariste, chanteur, songwriter et producteur, en est l'heureux initiateur avec Ian McDonald (co-fondateur de King Crimson), un homme qui a également beaucoup compté dans l'histoire du groupe. Avec Lou Gramm, la voix du groupe jusqu'en 1990, puis de 1992 à 2003, Jones et McDonald sont considérés comme les véritables piliers de Foreigner.

Michael Leslie Jones, dit Mick Jones - à ne pas confondre avec son homonyme des Clash - est un des développeurs très actifs du rock arena, ce rock commercial vers lequel ont rebondi beaucoup de formations venues du hard, du progressif ou du heavy métal à une époque où les stades et les arènes extérieures de plus grande capacité ont supplanté les salles de concert fermées et plafonnées.

Ce rock estampillé Foreigner, au son aseptisé, dont les new yorkais, Journey, Styx, Kiss ou Boston sont les plus dignes représentants, a généré des chansons mémorables, pour ne pas dire emblématiques, qui ont donné ses lettres de noblesse au genre.

Foreigner mick jones johnnyMusicien de session pour Johnny...

Foreigner mick jones 80...Mick Jones est l'architecte de Foreigner...

Foreigner now... toujours à la tête du Foreigner de 2021...

Foreigner live tour 2021... toujours sur les routes.Foreigner wating for a girl like you singleWaiting For A Girl Like You (1981).

Foreigner 44, gros vendeur du catalogue (juillet 1981).

Mick Jones, l'architecte.

Il a également révélé tout le génie de compositeur de ce Jones, véritable cheville ouvrière du groupe et architecte du catalogue de Foreigner.

On le retrouve à la manœuvre derrière tous les gros hits de Foreigner : Waiting For A Girl Like You, Hot Blooded, Juke Box Hero, Urgent, Break It Up et I Want to Know What Love Is.

Son songwriting inspiré et prolifique permet à Foreigner de compter parmi les plus gros vendeurs de disques de tous les temps et les combos les plus programmés sur les radios. Ses chansons viennent également en soutien de campagnes publicitaires (KFC, Miko).

Un des groupes les plus populaires du rock.

Avec 16 titres placés dans le top 30, plus de 80 millions d'albums vendus dont une grande partie pour les seuls États-Unis (30 millions), le Foreigner que l'épine dorsale Mike Jones, malgré des problèmes de santé, continue à porter à bouts de bras en 2021, demeure un des groupes les plus populaires du rock FM.

Malgré les rotations de personnel, marqueur dominant de leur parcours, (bien que celles-ci semblent se stabiliser depuis la première décennie du nouveau millénaire), l'alchimie entre les anciens et les nouveaux permet à Foreigner de continuer à tracer sa route, route qui s'appuie sur 121 dates et 16 pays pour la tournée engagée fin juin 2021...

Né des deux côtés de l'Atlantique.

Au motif que les membres du groupe sont issus des deux côtés de l'Atlantique, le projet initié par Michael Leslie Jones et Ian McDonald est nommé Foreigner.

Si ces derniers, londoniens comme le batteur de Ian Hunter, Dennis Elliott, qui fait le choix de les suivre dans l'aventure, ont déjà déroulé du câble en Europe, (le guitariste Mike Jones étant un ancien de la maison Nero & The Gladiators, puis de Spooky Tooth, tandis que le multi-instrumentiste Ian McDonald est à la base de la création de King Crimson), les recrues, elles, sont américaines et originaires de New York et de son état.

Al Greenwood (claviériste), Ed Gagliardi (bassiste) et Lou Gramm (chant) adhèrent à l'idée fomentée par Jones et McDonald (qui viennent de lier connaissance en se croisant dans un studio) et ardemment soutenue par le chanteur new-yorkais.

Cette mouture, née après que Mick Jones se soit séparé du Leslie West Band, raison pour laquelle il vit alors à New York, répète pendant six mois avant d'enregistrer (novembre 1976) la matière destinée à alimenter un premier LP ; celle-ci est le fait, essentiellement, de Jones, même si Lou Gramm et Ian McDonald y contribuent également.

Une formule gagnante.

L'éponyme Foreigner est publié en mars 1977 pour le label Atlantic. Il met en évidence le gros potentiel au chant de Lou Gramm et pointe déjà la pertinence de l'écriture de son guitariste.

Porté par Feels Like The First Time, Cold As Ice et Long Long Way From Home, ce premier disque intègre le top 20 du Billboard 200 et s'écoule à plus de 4 millions d'exemplaires.

Foreigner assure dans la foulée quelques dates américaines ainsi qu'une tournée qui le mène en Europe, au Japon et en Australie.

Devenu depuis 7 fois triple platine, Double Vision (Atlantic/20 juin 1978) frappe fort en se plaçant au 3ème rang des mêmes classements. Toujours dans une filière hard rock, il reconduit la même formule que l'album précédent. Gagnante, à l'évidence, au regard des ventes qu'il a suscitées (plus de 7 millions).

A l'arrivée du 3ème LP, le line-up est quelque peu chamboulé dans la mesure où Rick Wills, passé par les Small Faces, supplée Ed Gagliardi, écarté.

Montée en puissance.

Le viril Head Games (septembre 1979/Atlantic), plus musclé que ses devanciers, dévoile une double atmosphère AOR et hard rock et contribue à entretenir la bonne dynamique du groupe ainsi qu'à asseoir un peu plus sa notoriété.

Dernier album des 70's mais aussi ultime avec Ian McDonald et Al Greenwood partis former Spys, ce N°5 du Billboard 200 (5 fois platine) corrobore la montée en puissance de Foreigner à l'amorce des 80's.

C'est dans un nouveau format que Foreigner se présente dans les studios Electric Lady de New York pour les besoins de leur nouvel album.

Désormais quatuor (Jones, Wills, Gramm et Elliott), la formation anglo-américaine enregistre son quatrième volet studio qu'elle nomme tout naturellement 4, en référence à ces faits.

4, gros vendeur.

Succès mondial (N°1 du Billboard 200) et pièce maîtresse du hard FM, 4 ou Foreigner 4, publié en juillet 1981 chez Atlantic, est l'album-référence du groupe.

4 est le LP des des tubes Urgent, Waiting For A Girl Like You et Juke Box Hero, mais d'autres titres (I'm Gonna Win, Girl On The Moon, Woman In Black et Night Life), auraient pu avoir ici une destinée équivalente, tant la qualité est constante.

Solidement accroché, 10 semaines consécutives, à la première place des charts, celui qui aurait dû normalement s'intituler Silent Partners marque de manière tranchée le basculement définitif du groupe dans une pop-rock plus grand public. Gros vendeur, 4 est une valeur sûre du catalogue.

Foreigner lou gramm 2

« J'ai quitté le groupe trois fois et la troisième fois, c'était la bonne. Les deux premières fois, c'était parce que je n'avais pas beaucoup de liberté artistique au sein du groupe en ce qui concerne ma capacité à co-écrire. Chaque fois que j'avais une idée, Mick devait la critiquer avant qu'il ne décide s'il allait l'utiliser ou non. C'était comme si je levais la main pour dire quelque chose au professeur. Cela a vraiment nui à ma confiance en moi. Alors, quand l'opportunité s'est présentée à moi de faire mon propre album, j'ai sauté sur l'occasion. Je l'ai fait pour lui montrer que j'étais capable de le faire, mais surtout, je l'ai fait pour moi et pour me montrer que j'avais ce qu'il fallait pour le faire. » (Lou Gramm) 

Adieu hard rock, bonjour AOR.

Il faut attendre décembre 1984 pour que la discographie s’enrichisse d'un nouvel opus studio, Agent Provocateur. Pour pallier cette attente, une compilation (Records/1982) s'invite au catalogue ; ce disque est encore une grosse réussite commerciale.

Si Agent Provocateur (Atlantic) s'est fait longuement désirer, il faut convenir qu'il a été victime de la pression engendrée par deux faits : le succès phénoménal de 4, qu'il a bien fallu digérer, et la division inéluctable du parterre de fans maintenant que Foreigner a tourné le dos au hard rock pour entrer dans la cour des ténors de l'AOR. C'est désormais là qu'il faut le situer.

Les supporters sont pris en porte-à-faux et Mike Jones tentent de maintenir un juste équilibre entre espèces sonnantes et trébuchantes et épanouissement artistique.

Fin du line-up classique.

Tout le monde ne se réunira plus comme avant autour du groupe, dès ce disque qui a choisi son camp. Pourvoyeur de chansons formatées pour cartonner sur les ondes, Foreigner tempère momentanément les divisions en envoyant son sublime I Want To Know What Love Is chercher fortune des deux côtés de l'Atlantique (N°1).

Le leadership des charts grands-bretons est une première, tant pour l'album (N°4 aux États-Unis) que pour le single. En coulisses, un fait nouveau s'annonce : les ventes ne suivent plus autant depuis Forever 4...

Inside Information (décembre 1987/Atlantic) est le dernier LP à réunir le line-up classique de Foreigner, à savoir Jones, Wills, Elliott et Gramm.

Chargé de synthés, il semble être l'album de trop pour Lou Gramm qui tourne le dos à Foreigner en 1990. Inside Information ne reste pas dans les annales de la prolifique discographie de Foreigner.

Le méconnu Johnny Edwards (Buster Brown, Montrose, King Cobra, Wild Horses) saute dans la brèche au chant principal mais, sans qu'il n'en soit tenu pour responsable, l'album auquel il prend part, Unusual Heat (juin 1991/Atlantic) s'avère être un bide commercial ; les singles qui en sont extraits, Lowdown And Dirty et I'll Fight For You ne font guère mieux.

Fin de cycle.

Un Greatest Hits (1977/1992) et un Best Of Live (1993) sont alors publiés pour se remettre la tête à l'endroit et réfléchir à la suite à donner à Foreigner, devenu moins juteux et lucratif.

Edwards non maintenu à son poste, il appartient à Lou Gramm de reprendre du service et de lancer, avec l'indéboulonnable Mick Jones, un nouveau Foreigner, l'ancien n'intéressant plus grand monde...

La rythmique Elliott/Wills en fait les frais. Mark Schulman et Bruce Turgeon les remplacent respectivement, tandis qu'un claviériste est engagé : Jeff Jacobs.

Ce joli monde se trouve autour du volume 8 studio, Mr Moonlight (octobre 1994/Arista) qui ne fait rien pour redorer un blason lustré depuis 4.

L'heure n'est plus à la musique prônée par les anglo-américains. Foreigner n'a plus les moyens, ni la volonté de jouer les équilibristes en essayant de satisfaire tout le monde. Il rentre dans le rang.

Compils, Best of, Greatest Hits, Collection, Live ou acoustique prennent le relais des disques studio. L'opération ne dupe personne. Le catalogue annonce une fin de cycle.

Reste la route et à vivre sur son acquis ; c'est ce qui anime encore Foreigner aujourd'hui, un des derniers monstres sacrés d'un rock que l'on appelait hard... AOR ? Arena ? Qu'importe finalement la catégorisation, l'héritage laissé est lourd et indémodable (RAZOR©2021).

MON CHOIX DISCOGRAPHIQUE.

LP Studio 4 - 1981

 

Foreigner 4

 

FOREIGNER

4 – 1981  5/5

 

Publié en juillet 1981.

Produit par Robert John Lang,Mick Jones.

Durée:41:56.

Label:Atlantic Records.

Genre:rock,hard rock,rock arena,AOR.

 

La pièce-maîtresse du catalogue.

 

A force de remettre l'ouvrage sur le métier et de tirer des leçons de ses expériences passées, Foreigner devait bien, un jour ou l'autre, toucher le jackpot.

Il aura fallu le quatrième album pour que cet événement se produise : accaparer la première place des classements du Billboard et, mieux encore, y rester 10 semaines.

Sobrement intitulé 4 pour sa référence à son ordre d'apparition au catalogue et au motif que le groupe est désormais un quatuor après les départs (non compensés) de McDonald et Greenwood, l'album est un véritable succès commercial, s'écoulant, pour les seuls États-Unis à plus de 6 millions d'exemplaires.

Porté par les singles Urgent (N°4 du Billboard 100), Waiting For A Girl Like You (N°2), Juke Box Hero et Break It Up (tous deux N°26) et Luanne (N°75), Foreigner 4 est une référence du rock AOR ; même les titres n'ayant pas fait l'objet de sorties en singles sont dignes du plus grand intérêt. Pour peu, ils auraient pu aussi avoir un avenir dans ce format.

Si Head Games, l'opus précédent (1979), laissait présager que Foreigner était sur le point d'être payé en retour, force est de constater que 4 va bien au-delà des pronostics envisagés. Rien n'est à jeter, tout est réussi et parfaitement en place ici : les mélodies, le chant, le jeu, le son, la matière.

Hard FM mélodique, 4 inonde les ondes et se pare de platine. C'est efficace à souhait. Il n'y a pas mieux dans la discographie, ne cherchez pas ; 4 est incontournable dans une discothèque rock (RAZOR©2021).

 

1. Night Life.
2. Juke Box Hero.
3. Break It Up.
4. Waiting For A Girl Like You.
5. Luanne.
6. Urgent.
7. I'm Gonna Win.
8. Woman In Black.
9. Girl On The Moon.
10. Don't Let Go.


Dennis Elliott:batterie.
Jr Walker (Guest):saxophone.
Lou Gramm:chant.
Mick Jones:guitares,claviers,piano.
Rick Wills:basse.
Tom Dolby (invité):claviers.

  • 1 vote. Moyenne 5 sur 5.

Commentaires