The Illinois Speed Press

BIOGRAPHIE.

 

THE ILLINOIS SPEED PRESS/Chicago (Illinois)

 

Illinois speed press ispsleeveb 1

Kal David,Paul Cotton,Fred. Page,Keith Anderson,Michael Anthony.

(Photo StandingAtTheCrossroads.)

 

Formé par Paul Cotton et David Kal.

Années actives:1968/70,2009.

Labels:Roulette,Columbia.

Genre:country-rock,blues-rock.

 

Des Rovin’ Kind à l’Illinois Speed Press.

Paul Cotton (futur Poco) et Kal David sont les deux instigateurs de l’Illinois Speed Press, formation qui voit le jour en 1965 sous l’identité de Rovin’ Kind, du temps où le groupe évolue encore à Chicago, et qui se mue, en 1968, sous son nom définitif lors de son déménagement en Californie, à Los Angeles où Rovin’ Kind devient le groupe maison du Whiskey-A-Go-Go. Cotton et Kal se connaissent depuis longtemps, ayant partagé préalablement des expériences dans des formations locales, comme les Gentrys par exemple. Le crédo de l’Illinois Speed Press, c’est de fusionner le R & B avec la country, Kal étant guitariste de blues tandis que Cotton est plus un adepte de country. C’est ce qu’ils vont pratiquer en signant pour Columbia Records où l’Illinois Speed Press se fait remarquer pour son mélange de rock, de soul et de country.

Dans le collimateur de Lynyrd Skynyrd.

Après un premier single, Right On Time, l’Illinois Speed Press publie un premier LP, éponyme comme beaucoup de premier disque, que produit James William Guercio, l’homme qui les a flairés au Whiskey A-Go-Go. Cet album est publié en 1969 et promu dans le cadre d’une supposée promotion du Chicago Sound, comme les autres publications du moment de la même étiquette, Aorta ou Chicago Transit Authority.

Illinois speed press paul cotton

« Richie Furay m'a appelé quand il a entendu parler de la dissolution de l’Illinois Speed ​​Press. J’ai répondu au rendez-vous, je l’ai rencontré et je lui ai joué une version acoustique de Bad Meteo que j’avais écrit quand j’étais dans l’Illinois Speed Press. J’ai alors signé avec Poco. » (Paul Cotton)

Pointant au rang 144 du Billboard 200, ce selftiled de 1969 et de très bonne facture, articulé autour de Cotton et Kal, mais également de Mike Anthony, Rob Lewine et Fred Page, attire l’attention de Lynyrd Skynyrd et suscite des commentaires élogieux de la critique musicale. Le quintette ouvre alors pour Led Zep’, MC5, Sly & The Family Stone, Tim Buckley, Spirit, Ike & Tina Turner, The Doors, Blood Sweat & Tears, Steppenwolf et Chicago. Pour convaincre le public, c’est une autre paire de manches, par contre.

Divergences artistiques…

Duet suit en 1970. Plus axé sur l’aspect country, il est plus un LP du duo leader qu’un véritable album de groupe, même si Kal et Cotton obtiennent en l’occurrence le soutien d’Hal Blaine, de Harvey Brooks, de Joe Osborne et de Michael Lloyd. Duet n’étant pas à la hauteur des attentes, la décision est prise de passer la main, d’autant plus que des tensions et des divergences artistiques marquées commencent à poindre, Cotton ne voyant pas d’un bon œil que Kal se disperse dans d’autres projets parallèles. Pour Cotton, l’offre de Furay de rejoindre Poco pour remplacer Messina tombe à pic. Kal, de son côté, prend la direction du Fabulous Rhinestones avec Harvey Brooks (RAZOR©).

DISCOGRAPHIE 60'S/70'S.

LP Studio 1 - 1969

 

Ilinois speed press lp 1969

 

THE ILLINOIS SPEED PRESS

THE ILLINOIS SPEED PRESS – 1969  4/5

 

Publié en 1969.

Produit par James William Guercio.

Durée:44:49.

Label:Columbia Records.

 

Dans les bons papiers des Van Zant et Rossington.

 

Paul Cotton, l’alabamien Norman Paul Cotton, que voilà un beau sujet de conversation à l’heure du thé. Pour aborder l’Illinois Speed Press, il est une étape incontournable puisque fondateur du groupe de Chicago.

Membre influent du légendaire Poco, lui-même formé à partir du mythique Buffalo Springfield, le guitariste Paul Cotton passe par les scolaires de  Capitols (1958), devenu les Mus-Twangs, groupe essentiellement instrumental (1961), par les Gentrys (début 1965) puis les Rovin’ Kind (courant 65), des fidèles du Whisky-A-Go-Go, avant de fonder l’Illinois Speed Press en 1968.

Le guitariste de blues, pilier de la scène de Chicago, David Raskin, alias Kal David et déjà du voyage Rovin’ Kind, est l’autre tête de pont du projet Illinois Speed Press qui, s’il est vite retombé dans l’oubli, n’en a pas moins laissé, comme trace de son existence, deux LP d’excellent niveau : l’éponyme de 1969 et Duets, sorti en 1970.

Les deux sont signés chez Columbia Records et réalisés sous la houlette du  producteur James William Guercio, connu pour son travail avec le Chicago Transit Authority, les Buckinghams ou Blood Sweat & Tears.

Portée par un tandem de guitares, la musique pratiquée par l’Illinois Speed Press mélangeant rock, soul et country, ainsi que la structure adoptée, donnent des idées à Lynyrd Skynyrd. Etre dans le collimateur ou la source d’inspiration des Rossington et Ronnie Van Zant, vous donne un aperçu de la qualité qui colle au nom de cette formation ? Elle situe par ailleurs le registre country-rock, blues-rock  dans lequel elle évolue.

Très bien accueilli par la critique, ce premier album de 1969 trouvera preneur auprès des fans de bon blues-rock, ainsi que ceux de Poco que Cotton rejoint après Duet. Cette combinaison gagnante tractée par la force motrice Cotton/Kal, propose un excellent  lot de compositions variées et récréatives.

Kal étant un fervent joueur de blues-rock, Cotton un éminent adepte de country-folk, il résulte de ce disque une opposition de deux styles qui au final ne font qu’un et qui n’affecte aucunement son écoute. Cette alternance, qui peut faire douter sur le fait que c’est le même groupe qui joue d’un titre à l’autre, profite même à l’œuvre en question qui atteint un appréciable rang 144 dans les charts de l’année 1969.

Même s’il n’affiche pas de grandes prétentions, cet opus maintient une qualité constante du début à la fin, exception faite du titre Overture (un collage de pistes) assez rasoir. Get In The Wind que reprendra Poco, PNS (Paul's New Song), l’acoustique Here Today, Be A Woman, Free Ride et Beauty sont les fleurons d’un album qui sent bon le plaisir de faire la musique que l’on aime. Quand le talent de Paul Cotton et les énormes compétences de Kal David se mettent dans un état d’esprit récréatif, on obtient cet album éponyme de grande tenue qui, couplé avec Duet pour les besoins des rééditions d’œuvres enfouies, est un achat à que je vous conseille : 4 barrettes me paraissent une juste appréciation (RAZOR©).  

 

1. Overture.

2. Get In The Wind.

3. Hard Luck Story.

4. Here Today.

5. Pay The Price.

6. P.N.S. (When You Come Around).

7. Be A Woman.

8. Sky Song.

9. Beauty.

10. Free Ride.

 

Mike Anthony:orgue,piano.

Paul Cotton:guitare,chant.

Kal David:guitare,chant.

Rob Lewine:basse.

Fred Page:batterie.

LP Studio 2 -1970

 

Illinois speed press duet 70

 

THE ILLINOIS SPEED PRESS

DUET - 1970  3,5/5

 

Publié en 1970.

Produit par James William Guercio.

Label:Columbia Records.

 

Duet (1970) est le deuxième opus d’Illinois Speed Press, celui après lequel son fondateur Paul Cotton, appâté par Richie Furay, rejoint l’illustre Poco, un des plus grands groupes américains du moment, ce que l’on a tendance à oublier. Ce transfert consiste à remplacer Jim Messina qui passe alors la main.

Moins bluesy mais plus acoustique que l’album éponyme précédent, Duet comprend une série de belles chansons dont Bad Weather de Paul Cotton qui deviendra une norme du répertoire de Poco (From The Inside 1971), dont The Visit, le blues dans toute son expression et un surprenant Dearly à tiroirs.

Le reste oscille entre hard rock (The Life et Seventeen Days), soft rock (Bad Weather) et country (Country Dumplin’), sans que ce soit désagréable. C’est de la bonne musique, bien produite, bien arrangée, offrant de plaisantes harmonies vocales (Sadlly Out Of Place). Duet confirme le premier LP, même si je lui préfère son prédécesseur.

L’Illinois Speed Press aurait pu faire une brillante carrière, le talent en a décidé autrement, puisque c’est sous d’autres cieux plus huppés que Cotton ira faire valoir le sien, Kal David créant, pour sa part, The Fabulous Rhinestones (3 albums), groupe de blues-rock.

Avec des compositions un peu mieux ficelées, voire avec un ou deux titres plus accrocheurs, Illinois Speed Press  aurait vraisemblablement connu un meilleur sort encore, mais ce qu’il montre dans Duet et dans l’éponyme qui précède, suffisent déjà à considérer cette formation comme un digne représentant du rock et du blues-rock plus particulièrement. Compte tenu que peu de gens connaissent ce groupe, cette agréable surprise est à découvrir : 3,5 (RAZOR©).

 

1. Country Dumplin’.

2. Sadly Out Of Place.

3. The One Who Knows.

4. Dearly.

5. Morning Blues.

6. Bad Weather.

7. The Life.

8. The Visit.

9. Seventeen Days.

 

Rob Lewine:basse.

Fred Page:batterie.

Kal David,Paul Cotton:guitares,chant.

Mike Anthony:claviers,chant.

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.