Ike & Tina Turner.

BIOGRAPHIE.

 

IKE AND TINA TURNER/East St. Louis (Illinois – USA)

 

Iketinaturner 3

 

Actif entre 1960 et 1976.

Labels:Sun Records,Liberty Records,United Artists.

Genre:rock and roll,R & B,soul,soul psychédélique,blues-rock,funk rock.

 

Une des plus formidables machines du show-biz mondial.

Sur scène, le duo avait une telle explosivité, développait une énergie si intense que ses albums studio peinaient à retranscrire. S'il en est un qui a enflammé les pistes et squatté les charts de la fin des 60's et du début des 70's (A Fool In Love, It's Gonna Work Out Fine, River Deep - Mountain High, Come Together, I Want To Take You Higher, Proud Mary, Nutbush City Limits), c'est bien le couple Turner. Ike et Tina Turner.

Lui, dénicheur de talents très avisé, guitariste et pianiste de blues talentueux, figure emblématique du rock & roll du début des 50's, voix basse caractéristique et roi de la flambe, et elle, ancienne choriste, personnage scénique unique, danseuse, chanteuse et tornade sexuelle immodérée aux circonvolutions suggestives, ont constitué une des plus formidables machines du show-biz international.

Ike turner 1Ike Turner, dénicheur de talents.

Ike et tina turner tina turner jeuneTina Turner, née Anna Mae Bullock.

Ike et tina turner 2Couple dans la vie...

Ike tina turner 1...comme sur scène.

Ike tina turner workin togetherWorkin' Together, meilleur LP studio...

Ike tina live at carneggie hall...avec le live At Carnegie Hall.

La prison pour Ike, les Grammies pour Tina.

Le tandem le plus chaud de l'histoire du R & B et du rock avait peu d'égal en public. A l'inverse, malgré l'intérêt qu'il suscitait sur les planches, ses albums studio se sont toujours assez mal vendus. Il aura fallu la violence conjugale d'Ike, accrue par une surconsommation de cocaïne, pour que leurs routes personnelles divergent.

Si le controversé Ike passe par la case prison dans les années 90, après 11 arrestations, fait qui l'empêche de participer à l'intronisation du duo au Rock And Roll Hall Of Fame, Tina, de son côté, engage une carrière solo parmi les plus prolifiques de la musique avec 11 grammys, plus de 200 d'albums vendus, 7 Billboard Top 10 et des millions de spectateurs venus l'applaudir en tournée. La Queen Of Rock & Roll, c'est elle désormais.

Ike, précurseur du rock and roll.

Ike Turner pour les besoins de sa carrière, mais Izaiah Luster Turner au quotidien, le natif de la fertile Clarksdale n'a pas encore 20 ans quand il tient les rènes des Kings Of Rhythm, fondé à la fin des 40's sous les Tophatters. Il y joue du piano et chante parfois.

Au début des 50's, son chanteur principal le quitte ; il est remplacé par Jackie Brenston, saxophoniste, songwriter occasionnel mais apte à assurer le chant. Leur route croise celle de Sam Philips, futur producteur d'Elvis Presley et sur le point de fonder Sun Records Company.

Propriétaire d'un studio d'enregistrement à Memphis, ce dernier, sur les recommandations de B.B King, invite Ike et son groupe à s'y produire (3 mars 1951).

Quatre titres sont enregistrés, parmi lesquels Rocket 88, inspiré de Cadillac Boogie (Jimmy Liggins). Les chansons en question sont vendues à Chess Records.

Celles interprétées par Turner sont publiées sous Ike Turner & His Kings Of Rhythm, les autres (dont Rocket 88), sont affectées à Jackie Brenston & His Cats. Turner n'est pas même pas crédité.

Rocket 88 connaît le succès en faisant N°1 des charts R & B (mai 1951) ; sentant le potentiel de la chanson, le rock américain Bill Haley se l'approprie quelques mois plus tard.

Rythmique survoltée, guitare distordue, de la fougue à revendre, il y a du rock 'n' roll en Rocket 88, pour lequel Turner fixe les arrangements et contribue avec son groupe au piano.

L'histoire le retiendra comme celui ayant écrit le premier morceau rock 'n' roll, comme le précurseur du plus grand courant musical du XXème siècle.

Rencontre au Manhattan Club.

Fils d'un pasteur mort lynché, Ike Turner, musicien talentueux, rencontre Anna Mae Bullock en 1956 dans un des clubs de St Louis où lui et son groupe, dont la réputation peine à franchir les frontières régionales, se produisent.

La plantureuse jeune fille, native du Tennessee (Nutbush) vient de quitter le sud ségrégé de son enfance quelques années plus tôt pour s'installer dans le Missouri.

Dans sa jeunesse, Anna Mae chante dans la chorale de l'église de Nutbush. Et chante plutôt bien. Garçon manqué, elle travaille comme aide-soignante et a dans l'idée de devenir infirmière, mais en fréquentant les boites de nuit de St. Louis (Missouri) et celles d'East St. Louis (Illinois), la partie orientale de la ville, elle assiste à un concert des Kings Of Rhythm au Manhattan Club et tombe sous le charme de Turner.

De Little Ann à Tina Turner.

La musique pratiquée par Ike et sa troupe la bouleverse au plus haut point. Elle ressent fortement l'envie d'en faire partie. Un soir, lors d'un entracte, Anna Mae, 18 ans, se retrouve sur scène avec un micro entre les mains et interprète quelques chansons de B.B King. Turner est à son tour séduit. L'idée du duo Ike et Tina Turner naît cette nuit-là.

Pour le public, si elle est Little Ann, sur un plan plus personnel, elle est une jeune fille un tantinet dévergondée. Elle tombe enceinte accidentellement du saxophoniste Raymond Hill.

Virée de la maison, elle trouve refuge auprès d'Ike qui l'installe chez lui. Une histoire d'amour va alors prendre forme, parmi les plus tumultueuses de l'histoire du rock.

Après lui avoir appris à dominer sa voix, à apprivoiser sa gestuelle scénique et l'avoir intégré dans les Ikettes, un trio de choristes féminin (parfois quatuor) hérité des Arlettes, Ike lui offre sur un plateau son premier enregistrement, A Fool In Love (juillet 1960).

Groupe phare de la soul.

Démo à l'origine, cette chanson, N° 2 des charts R & B et N° 27 du Billboard 100, est la première réalisée sous le nom de Tina Turner, rebaptisée ainsi en référence à l'héroïne de BD Sheena.

La relation entre Turner et Bullock étant révélée (elle se remarie avec Ike au Mexique), Tina devient un membre permanent d'un groupe dont Ike recentre toute l'image autour de sa belle, de son agressivité et de sa plastique avantageuse : Ike And Tina Turner est né.

Avec 9 musiciens et une chorale féminine, Ike And Tina Turner devient un groupe essentiel de la musique soul et, bien que n'ayant aucun hit majeur à présenter, une formation très prisée à l'international. Dans son domaine, seul James Brown lui arrive à la cheville, en live s'entend.

Il faut attendre 1966 et River Deep – Mountain High (du trio Phil Spector/Jeff Barry et Ellie Greenwich) pour qu'Ike et Tina Turner ne marquent vraiment les esprits. Bien que flop commercial aux States, le titre connaît un succès monstre en Europe (3 au Royaume-Uni) et Tina gagne ses galons de superstar à cette occasion.

33ème chanson de tous les temps (Rolling Stone Magazine), River Deep – Mountain High fait désormais de Mme Turner la vraie attraction du groupe. Crime de lèse-majesté, Ike est écarté de l'enregistrement par Phil Spector, moyennant 20.000 dollars pour que le mari envahissant et omnipotent (mais homme d'affaires avisé) lui foute la paix.

Tina turner 2017

« Ike m'a toujours dit : si tu pars, tu partiras comme tu es arrivée. Donc sans un sou. Mais un jour, il était temps de mettre un terme à tout cette violence, cette humiliation. Il était devenu abusif en tout, incontrôlable. Je n'étais plus libre et tous les jours, ça se répétait. J'en ai eu marre. Je me suis dit que la vie ne méritait pas d'être vécue dans ces conditions. Je l'ai quitté après avoir tenu le plus longtemps possible pour essayer de l'aider. Car Ike avait surtout besoin d'aide. » (Tina Turner)

Des brassées de hits.

Jusqu'à la fin des 60's, les Turners continuent à enchaîner les hits pop (Come Together des Beatles et I Want To Take You Higher de Sly & The Family Stone en 1970) et à enflammer les salles de spectacles.

Ils font la première partie de la tournée des Stones en 1969, avant de connaître la consécration mondiale avec Proud Mary (janvier 1971).

En juin de cette même année 71, Live At Carnegie Hall (extrait en écpute ici : Proud Mary), sous titré What You Hear Is What You Get, conforte Ike & Tina Turner comme groupe exceptionnel en public.

L'album se classe au 25ème rang du Billboard 200, sa meilleure performance. Il est avec Working Together, sorti quelques mois auparavant, l'autre LP digne d'intérêt du groupe.

Proud Mary, certifié Or.

Proud Mary est un titre de John Fogerty que Creedence Clearwater Revival a porté au 2ème rang des classements en 1969. Difficile de faire mieux.

La version retravaillée d'Ike And Tina Turner, démarrée dans un esprit soul et sensuel avant de s'achever dans un tourbillon funk rock rugueux, relève le défi. Certifiée or (500.000 exemplaires vendus), elle prend la 4ème place du Billboard 71 et se pare d'un Grammy Award pour être la meilleure performance vocale de l'année 1972.

1976 : fin d'une relation tumultueuse.

Dès 1973, les relations entre Ike et Tina se dégradent. La drogue d'un côté et la rébellion de l'autre minent le couple, ce qui a une inévitable influence sur le côté professionnel. Nutbush City Limits (juin 1973) est le dernier tube que le duo produit ensemble (N° 22 aux Etats-Unis et N° 4 en Grande-Bretagne).

Ike Turner devenant de plus en plus violent, accro et tyrannique, Tina prend ses distances et privilégie les apparitions en solo. Elle entame parallèlement une carrière solo (1974) avant de quitter son mari en 1976.

D'abord infructueux, son parcours personnel met du temps à éclore, mais elle va s'employer à gravir un à un les échelons vers la gloire, jusqu'à devenir la star qu'elle est aujourd'hui.

Dans le même temps, Ike tombe dans les abysses, touche le fond même, avant de mourir dans l'indifférence générale, le 12 décembre 2007 à San Marcos, en Californie (RAZOR©).

DISCOGRAPHIE 70'S.

LP Studio 16 - 1971

 

Ike tina turner workin together

 

IKE & TINA TURNER

WORKIN' TOGETHER – 1971  4/5

 

Publié en février 1971.

Produit par Ike Turner.

Durée:34:23.

Label:Liberty Records.

Genre:pop-rock,funk-rock,blues-rock,soul,R&B.

 

Mani..Ike Turner.

 

Edité en 1971 sur le label Liberty Records, Workin' Together apparaît en 16ème position dans le catalogue des albums d'Ike & Tina Turner. Rappelons que le duo est opérationnel depuis 1961. En une décennie très active, il a donc eu le loisir de publier pour Sue Records, pour London, Blue Thumb ou encore Liberty. Sur ce créneau, Outta Season (1968) est celui à s'en être jusque là le mieux sorti puisque figurant à la 91ème place du Billboard. Le chat est donc maigre en termes de popularité.

Workin' Together (en écoute intégrale ici), deuxième jet réalisé pour Liberty, va changer la donne. Il apporte enfin au duo la notoriété attendue auprès du public et, vis-à-vis de la presse critique, une crédibilité nouvelle. Le talent de songwriter et de musicien d'Ike ainsi que la voix et la gestuelle scénique de Tina sont pour la première fois payés en retour.

Workin' Together est leur travail le plus abouti ; il est donc normal que la carotte soit au bout.

L'ouverture pour la médiatique tournée américaine des Stones (1972) enchaînée derrière l'album, achève de populariser un couple alors à son zénith artistique. Pour Ike & Tina Turner, les voyants sont au vert comme jamais...

Il faut dire que Workin' Together est porté par Proud Mary, connue aussi sous Rolling On The River, que Creedence Clearwater Revival et John Fogerty, son auteur, ont installé au 2ème rang du Billboard deux ans auparavant (janvier 1969).

Le duo est coutumier dans sa démarche de reprendre des titres contemporaines d'autrui : souvenons-nous des précédents Come Together (The Beatles), I Want To Take You Higher (Sly And The Family Stones), Honky Tonk Women (Rolling Stones) sur l'album Come Together, sorti en mai 1970...

Il n'échappe donc pas à cette sacro-sainte habitude ici. Les populaires Proud Mary, Get Back, Let It Be contribuent à doter le disque d'une accroche supplémentaire mais c'est Proud Mary qui, même s'il fait moins bien que les Creedence, tire véritablement son épingle du jeu en plaçant sa version à la 4ème place du Billboard 100 (plus de 500.000 pièces sont vendues en 1971).

Résumer Workin' Together à ces emprunts serait réducteur. L'apport (pour moitié) du maniaque Ike Turner montre que le multi-instrumentiste et songwriter n'est pas pourri non plus.

Ses pièces, subtil et équilibré mélange de R & B, de soul et de rock, touchent au cœur avec une puissance qui n'a d'égale que celle de la voie de son épouse. On tient là le meilleur du duo avec l'incontournable Live At Canegie Hall (RAZOR©).

 

1. Workin' Together.

2. (As long As I Can) Get You Where I want You.

3. Get Back.

4. The Way You Love Me.

5. You Can Have It.

6. Game of Love.

7. Funkier Than a Mosquita's Tweeter.

8. Ooh Poo Pah Doo.

9. Proud Mary.

10. Goodbye, So Long.

11. Let It Be.

 

Tina Turner:chant.

Ike Turner chant (intro sur 9),tous les instruments.

The Ikettes:choeurs.

The Kings Of Rhythm:backing band.

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.