Marvin Gaye.

BIOGRAPHIE.

 

MARVIN GAYE/WASHINGTON D.C. (Etats-Unis)

 

Marvin gaye 1

 

Né Marvin Pentz Gay Jr., le 2 avril 1939 (Washington),mort le 1er avril 1984 à Los Angeles (Californie).

Actif entre 1957 et 1984.

Labels:Motown,CBS.

Genre:R&B,soul,soul psychédélique,funk,jazz,rock 'n' roll.

Site officiel:marvingayepage.net

 

Une fin dramatique.

Alors qu'il va fêter ses 45 ans en famille auprès de laquelle il vient se ressourcer alors qu'il est dans une mauvaise passe personnelle, divorcé, déprimé, ruiné, toxico et suicidaire, Marvin Gaye tombe sous le feu du Colt qui lui fait face.

Derrière le Smith & Wesson 38, son père, pasteur de la House Of God, auquel il a offert le pistolet à Noël, quelques mois plus tôt, afin de repousser les cambrioleurs.

Au terme d'une énième dispute avec l'homme qui l'a persécuté toute sa vie et avec lequel il a passé son existence à multiplier les relations conflictuelles, l'idole de la Motown s'écroule, le dimanche 1er avril 1984, dans sa chambre de la villa du 2101 South Grammercy Place de Los Angeles, une magnifique demeure offerte à ses parents au début des 70's.

Marvin ne fait alors que défendre sa mère Alberta contre la violence de son père, un homme aux penchants avérés pour la bouteille. Une nouvelle fois, l'artiste fait face à Marvin Pentz Sr, alcoolique de longue date et écarté de son ministère pour son penchant pour l'alcool, homme strict et autoritaire qui, à la moindre de leurs incartades, corrige ses enfants à coups de ceinturon. La fois de trop. La dernière. Atteint de deux tirs à bout portant, il est déclaré mort deux heures plus tard (vers 13 heures) par l'hôpital de Los Angeles.

Cette fin dramatique laisse dans la peine des millions de fans pour lesquels il était l'Empereur de la Soul ; elle met un terme à une carrière exceptionnellement riche et hors du commun ainsi qu'à une œuvre dans laquelle les Stevie Wonder, Barry White, Ben Harper ou Amy Winehouse ont puisé leur inspiration ou à laquelle ils ont rendu hommage un jour.

Marvin gaye 2L'Empereur de la soul.

Marvin gaye introLa musique pour échapper à son père.

Marvin gaye 74De Gay à Gaye.

Marvin gaye what s going6ème LP de tous les temps.

Marvin gay marvin gay sr meutrierMarvin Gay Sr donne la mort à son fils...

Marvin gaye funeral...le 1er avril 1984.

Le chant et la musique pour fuir son père.

Marvin Gay voit le jour à l'aube de la seconde guerre mondiale (avril 1939). A Washington D.C. Deuxième enfant de la fratrie (il avait deux sœurs, Jeanne et Zeola et trois frères, Michael Cooper, Frankie Gay et Antwaun Gay), c'est sous l'influence (alors positive) de son père prédicateur qu'il fait ses premiers pas dans la musique et la chanson.

Son géniteur le fait entrer à la chorale de la paroisse dont il a la charge. Marvin Jr y fait montre de belles dispositions pour le chant (le gospel) et y apprend le piano ainsi que la batterie.

Le chant et la musique sont alors ses seules alternatives pour échapper à la tyrannie et aux maltraitances de son parent.

Si Alberta l'encourage à suivre cette voie, son mari, jaloux du talent que l'on prête à son rejeton, fait tout pour l'en dissuader et le faire échouer dans son entreprise, arguant le fait que toute musique ne louant pas le Seigneur n'a pas sa place sous son toit.

Le jeune Marvin va rapidement s'employer à s'opposer à son père et, dès son adolescence, intègre successivement des petites formations vocales de doo-wop comme les Dippers ou les D.C Tones, avant de quitter l'école (1956). De quoi aggraver les relations avec le despotique Marvin Pentz Sr, lequel chasse son fils de la maison.

Le jeune rebelle est alors enrôlé dans l'Armée de l'Air américaine comme aviateur. Peu disposé à obéir aux ordres, cette forte tête incapable de se soumettre à l'autorité simule une maladie mentale et est déchargé de ses engagements militaires auprès de l'U.S. Air Force (1957).

Dans les filets de la Motown.

En revenant à Washington, Marvin Gay intègre les Marquees, groupe de soutien de Bo Diddley, puis les New Moonglows, mouture remaniée des Moonglows de Harvey Fuqua et Bobby Lester (1959).

Les New Moonglows dissous en 1959, Marvin quitte alors Washington pour Detroit (1959), suivant en cela son tuteur, Harvey Fuqua que Leonard Chess pousse à signer pour Anna Records, label d'Anna et Gwen (qui deviendra Mme Fuqua) Gordy, sœurs du légendaire Berry Gordy, fondateur de la Motown.

Présenté au PDG de Motown, Gay séduit Gordy qui l'engage comme batteur de session pour Anna Records, avant de le signer comme artiste principal sur le label Tamla détenu par la Motown (1961).

De Gay à Gaye.

Cette proximité favorise le véritable lancement de sa carrière. Marvin Gay devient Marvin Gaye et a aussitôt l'opportunité d'enregistrer pour cette prestigieuse maison de disques.

En mai 1961, Marvin Gaye sort son premier single, Let Your Conscience Be Your Guide et, un mois plus tard, ouvre son compteur personnel studio en publiant l'album The Soulful Moods, à propos duquel est trouvé un compromis entre pop et R & B, selon les souhaits de l'interprète et du ponte de la Motown.

Le succès ne vient pas tout de suite. Il tombe un an plus tard avec Stubborn Kind Of Fellow (novembre 1962), inspiré par sa romance avec Anna Gordy qu'il épouse en juin 1953, au terme d'une cour qui aura duré 4 ans. Pride And Joy, N° 10 des charts US (juillet 1963) ou You're A Wonderful One (N°15) en février 1964, dédiées à sa bien-aimée masquent toutefois la turbulence de leur relation.

Si ces premiers singles ne sont pas des tubes planétaires et ses albums des pièces incontournables, ils installent néanmoins l'artiste parmi les grandes voix du moment et en font l'idole des ados.

Entre malheur et succès.

Il faut attendre la deuxième moitié des 60's (1967/68) et son duo avec Tammi Terrell pour qu'enfin, Marvin Gaye ait la reconnaissance et du milieu et du public et ne devienne le Prince de la Soul. Hélas, la jeune chanteuse de 24 ans s'éteint le 16 mars 1970 d'une tumeur au cerveau.

Entre février et avril 1967, alors que sa partenaire est très gravement malade et en incapacité d'enregistrer, il revient en studio, à la demande de Motown, pour un nouvel album solo, I Heard Through The Grapewine, lequel est publié en août 1968.

Le titre du même nom sort en single en octobre 1968 et rencontre un énorme succès, se plaçant en tête du Billboard 100, du Hot R & B Singles et des charts britanniques.

Son début des 70's s'annonce mal avec la perte de Tammi Terrell et son divorce d'avec Anna Gordy. Très affecté, les drogues et l'alcool s'invitent alors dans son quotidien.

6ème meilleur LP de tous les temps.

Il tente d'y échapper en se recentrant sur son 11ème LP studio, What's Going On (mai 1971), construit autour du thème de la guerre du Vietnam, du point de vue d'un ancien combattant comme le fut son frère Frankie.

Ce disque conceptuel en 9 titres connaît un succès immédiat, tant commercial que critique. 6ème meilleur album de tous les temps (classement Rolling Stone) et premier LP de l'artiste à atteindre le top 10, il est ce que Marvin Gaye a fait de mieux dans sa carrière. Extraits de l'album, Mercy Mercy Me (The Ecology) fait N°4, Inner City Blues (Make Me Wanna Holler) N°9 et la chanson-titre N°2.

Marvin gaye robinson 2

« Quand Marvin a été abattu, je me souviens que j'étais dans ma voiture à écouter la radio. Lorsque le DJ interrompt la programmation pour annoncer que le chanteur, mon ami, a été déclaré mort à l'arrivée à l'hôpital, je me suis dit que c'était une blague de mauvais goût. Vous pensez bien, le 1er avril... Je me suis arrêté à une station-service et j'ai appelé Anna, l'ex-femme de Marvin. Elle m'a confirmé l'info. J'en ai pris un gros coup derrière la tête ! » (Smokey Robinson) 

Trouble Man, bande Originale du film Blaxploitation (1972), Let's Get It On (été 1973), qui, dédié à sa nouvelle conquête Janis Hunter, se vend encore mieux que What's Going On (plus de 3 millions d'exemplaires), ainsi que Diana & Marvin (avec Diana Ross/octobre 1973), comptent également parmi ses meilleurs moments discographiques.

Marvin passe à la caisse...

Moins intéressant, I Want You (mars 1976) est le reflet d'une vie personnelle alors perturbée par l'acharnement que met Anna Gordy à lui faire payer son divorce et ses infidélités, sa légèreté dans le paiement de la pension alimentaire.

Dans cette affaire, Marvin y laisse des plumes financières conséquentes. Son prochain disque, l'excellent Here My Dear (1978), sert à régler ses obligations de père et d'ex-époux.

Empêtré dans les lourdes procédures post divorce, l'artiste doit faire une croix sur ses droits d'auteur ; il est condamné à payer 600.000 dollars à son ancienne femme.

Aux problèmes de dépression, de drogues et d'alcools viennent se greffer de graves ennuis d'argent, d'autant que la Motown du beau-frère Berry Gordy souhaite aussi sa perte et cherche à l'humilier. In Our Lifetime (1981) est le dernier album avec ce label.

Sorti dans la précipitation et sans que Marvin Gaye ne soit totalement consulté, il précipite un peu plus le déclin du chanteur de Washington.

Après un départ des plus houleux, son contrat est racheté par CBS. Un dernier album, l'inspiré et réussi Midnight Love (octobre 1982) est publié alors qu'il commence à remettre de l'ordre dans sa vie et à se refaire une santé.

Dernier pan de sa discographie, il est porté par le sensuel Sexual Healing (N°3 du Billboard 100), 233ème plus grande chanson de tous les temps (Rolling Stone). Elle permet à son interprète de décrocher deux Grammy Awards et de repartir en tournée, avant de disparaître brutalement, froidement abattu par son père  (RAZOR©).

DISCOGRAPHIE 70'S.

LP Studio 11 - 1971

 

Marvin gaye what s going

 

MARVIN GAYE

WHAT’S GOING ON – 1971  5/5

 

Publié en mai 1971.

Produit par Marvin Gaye.

Durée:35:38.

Label:Tamla.

Genre:soul,R&B.

 

Un avant et un après What’s Going On.

 

What’s Going On de Marvin Gaye (1971) est un basique de la Motown (ici sa filiale Tamla), cette usine à tubes de Detroit, alias Hitsville U.S.A, comme on l’appelle alors, eu égard à la réputation qu’a l’endroit à transformer en or tout ce qui transite par ses murs et à faire briller les afro-américains qui s’y succèdent.

S’il figure au sixième rang des meilleurs albums de tous les temps pour Rolling Stone, What’s Going On est, dans un premier temps, très discuté au sein de la maison de disques et notamment par son fondateur, Berry Gordy, peu enclin à laisser Marvin Gaye sortir du cadre pop qui colle à la réussite du label, au détriment d’une vision sociale, politique et écologique très personnelle et assez virulente du monde d’alors.

L’affrontement va jusqu’à ce que Gaye ne menace de laisser choir Motown, si d’aventure sa chanson What’s Going On n’est pas publiée en single. L’éditeur de Detroit accède finalement à la requête de l’artiste et est payé en retour d’une entrée directe dans les charts à la cinquième place.

Il faut dire que Gaye n’y va pas avec le dos de la cuillère. Affecté par la présence de son frère au Vietnam (What’s Happening Brother), par la misère sociale, le chômage, les ghettos (Inner City Blues, Right On), les problèmes environnementaux (What’s Going On, Mercy Mercy Me), les violences contre les enfants (Save The Children), par la mise à l’écart des décisions de la communauté black, Marvin lâche les chevaux et règle des comptes, avec lui-même également, le Marvin Gaye des excès (Flyin’ High…).

Des 35 minutes et 9 titres de cet album, émerge un chef d’œuvre qui va changer la face de la soul et du rhythm & blues, tant dans la musique que dans les textes. Il fait sensation à sa sortie, devient, comme c'était écrit, un énorme succès commercial, se fixera pour l’éternité comme l’inamovible fer de lance de la Motown, et la critique du monde entier, à l’unisson, l’encense, le plébiscite comme étant un point de référence incontournable de la musique pop, estimant qu’il y a désormais un avant et un après What’s Going On (RAZOR©).

 

Face1.
1. What's Going On.
2. What's Happening Brother.
3. Flyin' High (In The Friendly Sky).
4. Save The Children.
5. God Is Love.
6. Mercy Mercy Me (The Ecology).

 

Face 2.
7. Right On.
8. Wholy Holy.
9. Inner City Blues (Make Me Wanna Holler).

 

Marvin Gaye:piano,batterie,claviers,chant.

The Andantes(Jackie Hicks,Marlene Barrow,Louvain Demps),Mel Farr,Charlie Sanders,Lem Barney,Bobby Rogers,Elgie Stover,Kenneth Stover:choeurs.

David Van De Pitte (Orchestre Symphonique de Detroit):orchestrations,arrangements.

The Funk Brothers:instrumentation.

James Jamerson,Bob Babbitt:basse.

Earl Van Dyke:piano.

Joe Messina,Robert White:guitare.

Eli Fountain:saxophone alto.

Wild Bill Moore:saxophone ténor.

Chet Forest:batterie...

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.