Loggins & Messina

BIOGRAPHIE.

 

LOGGINS & MESSINA/Usa.

 

Loggins messina 4

 

Actif de 1971 à 1976, puis depuis 2005.

Labels:Columbia,Rhino.

Genre:folk rock,soft rock,country,pop rock.

Site officiel:www.logginsandmessina.com

 

Aucun signe avant-coureur.

Rien ne prédisposait à ce qu’un jour Jim Messina et Kenny Loggins fassent un bon bout de chemin sous la même casaque. En 1970, quand Jim rencontre Kenny, le premier nommé est une référence de la place rock pour avoir été bassiste d’un Buffalo Springfield alors en phase de désintégration dont il est un maillon important du dernier LP, évitant, dans cet immense gâchis ambiant, au bébé de couler avec l’eau du bain.

Loggins messina 2

Loggins messina 3

Ingénieur sollicité dans les années 60 et 70, producteur de disques indépendant pour Columbia, musicien, Messina, c’est également Poco, un des groupes les plus mésestimés du rock qu’il crée avec Richie Furay. L’homme a du pédigrée, l’artiste une belle carte de visite.

Signature avec Columbia.

Kenny Loggins, à cette même période a quelques singles insignifiants à son actif et compose quelques chansons pour le Nitty Gritty Dirt Band (Oncle Charlie & His Dog Teddy/1970) comme Yukon Railroad, Prodigal’s Return, Santa Rosa et House At Pooh Corner.

En de hors de ça, il est un illustre inconnu du grand public. Mais il a un projet d’album que Messina accepte de prendre en charge techniquement s’entend.

Les enregistrements se font dans la maison de Messina lequel favorise la signature d’un contrat pour six disques entre Columbia et Loggins.

Une entité à part entière.Messina, très impliqué dans le premier LP de celui qu’il couve en multipliant les casquettes de producteur, de songwriter, d’arrangeur, de musicien et de chanteur, appuie très fortement le disque en y faisant figurer son nom pour donner plus de poids au lancement de carrière de son protégé.

Et Sittin’ In, mis sur le marché en novembre 1971, brille notamment auprès des étudiants des campus devant lesquels le duo se produit régulièrement. Il n’en fallait pas plus pour que cette paire atypique devienne une entité à part entière et donne naissance à Loggins & Messina, une des plus grandes associations de bienfaiteurs du rock américains d’alors.

Jim messina

"J'ai dit à Warner Bros et à Columbia et à toutes les personnes concernées par le projet, que je ne voulais pas travailler avec n'importe qui ait problème de drogue ou d'alcool. Heureusement, Kenny n'avait pas ce problème. Je ne voulais pas être dans le studio à attendre des heures après quelqu'un pour effectuer, par exemple, une piste de batterie." (Jim Messina)

Une suite en six actes.

La suite de cette collaboration se résume en six LP studios qui ont tous bien figuré dans le Billboard 200 des albums US (entre la huitième et la soixante dixième place) : Loggins And Messina (1972), Full Sail (1973), Mother Lode (1974), So Fine (1975) et Native Sons (1976). Deux live s’invitent dans cette excellente discographie : On Stage (1975) et Finale (1977). Leur collaboration cesse en 1976 pour s’engager, cette fois ci, dans des carrières solos. Le duo a été reformé en 2005 pour une tournée américaine très populaire. Plus par pure amitié entre deux les artistes que dicté par un quelconque projet d’avenir. Néanmoins un album et un DVD en sont issus : Loggins And Messina Sittin’ In Again. Le pied ! (RAZOR©)

DISCOGRAPHIE 70'S.

LP Studio 1 - 1971

 

Loggins and messina sittin in lp

 

KENNY LOGGINS WITH JIM  MESSINA

SITTIN’ IN – 1971  5/5

 

Publié en novembre 1971.

Produit par Jim Messina.

Durée:44:57.

Label:Columbia Records.

 

Elle est pas belle l'histoire?

 

Kenny Loggins et Jim Messina figurent parmi les plus grandes réussites en termes de duos folk-rock, country-rock des seventies. Et pourtant rien ne laissait présager de ce succès d’une part, mais surtout rien n’augurer du rapprochement artistique entre les deux hommes après cet album. Je développe…

A l’époque de leur collaboration, Jim Messina fait valoir un passé de Buffalo Springfield où il remplace Bruce Palmer à la basse pour les besoins du dernier LP de la bande à Stills/Young, et de Poco qu’il fonde en 1968 avec Richie Furay (encore un Buf’) et qu’il quitte en 72.  Il travaille alors comme producteur indépendant pour Columbia Records quand il fait la rencontre de Kenny Loggins, auteur-compositeur quasiment inconnu. Jim Messina accepte de prendre en charge cet artiste pour l’aider à sortir son premier album.

Son rôle aurait dû s’arrêter à la seule production. Cependant, pour booster le projet et lui donner un coup de pouce supplémentaire grâce à son nom qui est une référence dans le milieu, Jim Messina contribue activement dans le domaine musical. Il sort du cadre de départ fixé et s’implique au-delà de l’aspect purement technique. D’où le fait de rajouter Kenny Loggins With Jim Messina dans le titre de l’album.

De ce fait, on le retrouve comme producteur, arrangeur, au niveau de l’instrumentation et du chant. Ainsi est né, presque par accident, le duo légendaire Loggins & Messina qui signera 6 LP studios et 2 live ; ainsi voit le jour Sittin’ In, LP daté de 1971 et qui demeura plus de deux ans dans les charts US. Elle n’est pas belle l’histoire ?

Et elle se poursuivra par une série de disques devenus or et platine, de LP qui s’installeront dans le Top Ten. Le duo est très prisé des campus américains et, même s’il met un peu de temps à assoir sa popularité, il séduit.

Bien en a pris à Jim, car le rock les a à la bonne. Le petit jeune Kenny Loggins démontre dans Sittin’In tout son immense talent au travers de House At Poor Corner et de Danny’s Song. Ce disque est un succès majeur du duo. C’est un mix quasi parfait de folk, country, rock et d’ambiance caribéenne. Mais vous n’avez encore rien vu…(RAZOR©)

 

1. Nobody But You.

2. Danny's Song.

3. Vahevala.

4. Trilogy: Lovin' Me/To Make a Woman Feel Wanted/Peace of Mind.

5. Back to Georgia.

6. House at Pooh Corner.

7. Listen to a Country Song.

8. Same Old Wine.

9. Rock 'N Roll Mood.

 

Kenny Loggins:chant,guitare,harmonica.

Jim Messina:chant,guitare.

Lester "Al" Garth:violon,saxophone,tambour acier,choeurs.

Michael Omartian:concertina,claviers,tambour acier.

Jon Clarke:cor,oboe,saxophone,tambour acier.

Larry Sims:basse,choeurs.

Merel Bregante:batterie,choeurs.

Milt Holland:percussions.

LP Studio 2 - 1972

 

Logginsmessina lp73

 

LOGGINS AND MESSINA

LOGGINS AND MESSINA – 1972  5/5

 

Publié en octobre 1972.

Produit par Jim Messina et Kenny Loggins.

Durée:36:49

Label:Columbia Records.

 

Bandant !

 

Quel beau duo que v’là ! Duo accidentel certes, comme je m’en suis déjà expliqué précédemment, mais duo de pointe de l’Oncle Sam. Après un phénoménal Sittin’ In qui, dans les plans de départ de cette collaboration, aurait dû être affecté au seul Kenny Loggins, Loggins et Messina remettent le couvert ayant décidé de mettre leurs compétences en commun.

Un second disque naît de cette union appelé sobrement Loggins And  Messina (en écoute intégrale ici). Et quel galette ils nous servent ! Le LP sera seizième des charts.

Le duo nous livre ici d’excellentes compositions comme Good Friend qui introduit l’album, Thinking Of You et surtout les deux gros morceaux qu’ils cosignent Your Mama Don’t Dance et Angry Eyes.

Long Tail Cat et Golden Ribbons, plus apaisants, calment un peu les ardeurs de ces deux lascars talentueux dans leur genre qui constituent un des tandems les plus probants depuis Lennon/Macca. La voie est alors toute tracée pour que ce couple devienne ce qui se fait de mieux sur les terres ricaines. On en est là à ce moment de leur parcours. Leurs morceaux sont intemporels. Leur production est créative et plein d’enthousiasme. Bref, bandant !

Ils sont très rapidement devenus populaires, même en France. Le disque va battre des records de vente et va circuler sous le manteau dans la cour du bahut Alfred Mézières à Longwy. Ce n’est que justice car on tutoie présentement des sommets. Il bénéficie, par ailleurs  de la présence très remarquée de l’incomparable Rusty Young de Poco et du multi-instrumentiste Al Garth. Vous pouvez vous jeter sur cet album. Sans regret, sans crainte. Avidement, car c’est un grand disque du rock (RAZOR©).

 

1. Good Friend.

2. Whiskey.

3. Your Mama Don't Dance.

4. Long Tail Cat.

5. Golden Ribbons.

6. Thinking of You.

7. Just Before the News.

8. Till the Ends Meet.

9. Holiday Hotel.

10. Lady of My Heart.

11. Angry Eyes.

 

Kenny Loggins:chant,guitare rythmique,guitare acoustique,harmonica.

Jim Messina:chant,lead guitare,mandolin électrique,guitare acoustique.

Merel Bregante:batterie,chant.

Lester "Al" Garth:violon,recorder,saxophone alto et tenor.

Michael Omartian:orgue Hammond,piano,harmonium,clavinet,piano.

Rusty Young:dobro.

Jon Clarke:flûte,oboe,recorder,saxophone baryton,soprano et tenor.

Milt Holland:percussions.

Larry Sims:basse,chant.

Stephen Stills:choeurs.

LP Studio 3 - 1973

 

Logginsfullsail

 

LOGGINS & MESSINA

FULL SAIL – 1973  5/5

 

Publié en octobre 1973.

Produit par Jim Messina.

Durée:42:37.

Label:Columbia records.

 

A posséder sans discuter.

 

Full Sail (en écoute intégrale ici), le troisième album de ce duo exceptionnel de magnifiques auteurs-compositeurs-interprètes sort en 1973. Il maintient un haut niveau de qualité et figure dans le Top Ten du Billboard 200, la référence en termes de classements d’albums. Beaucoup le voit comme l’album qui marque  l’apogée du couple d’artistes, en termes de créativité. Certains pensent même qu’il est en avance sur son temps. Et ils n’ont pas tort.

En tout cas, c’est un très grand disque soft-rock-jazzy dans lequel les deux compères se risquent à des sensibilités latino et reggae. Le résultat est subtil et éclectique. L’ambiance qui sied à chaque titre est donc spéciale.

Cette atmosphère particulière mais superbement agréable colle à Lahaina le premier morceau du LP et à You Need A Man/Coming To You, le titre de clôture. Ca fleure bon les Tropiques.

Full Sail est un album polyvalent doté d’une musicalité incroyable. Les chansons se font tantôt plus rocks et solides, comme c’est le cas avec Didn’t I Know When et My Music (16 dans les charts et qui parodie le rock des fifties), elles se font en parallèle plus douces et mélodieuses dans le style ballade comme A Love Song et le chef d’œuvre Watching The River Run.

Pathway To Glory et ses 8 minutes et demi est l’élément central du LP, Messina y signant une exceptionnelle prestation. Il se termine en beauté par un titre dans le style Beatles, Sailing The Wind.

Full Sail est un travail maîtrisé, fait par de grands professionnels, par des mecs qui osent. Parfaitement équilibré, d’une grande clarté, il révèle à l’écoute chaque riff, chaque ligne de chant. Encore une fois magnifiquement produit par Jim Messina, ce numéro trois de Loggins And Messina est fabuleux. C’est à posséder dans discussions (RAZOR©).

 

1. Lahaina.

2. Travelin 'Blues.

3. My Music.

4. A Love Song.

5. You Need A Man / Coming To You.

6. Watching The River Run.

7. Pathway to Glory.

8. Didn't I Know You When.

9. Sailin" The Wind.

 

Kenny Loggins:guitare,harmonica.

Jim Messina:guitare,mandoline.

Larry Sims:chant,basse.

Jon Clarke:saxophones alto,ténor,baryton et basse,flûtes alto et basse, clarinette basse,cor anglais,hautbois.

Al Garth:saxophones alto et ténor,flûte à bec,violon,clarinette. 

Michael Omartian:claviers.

Merel Bergante:batterie.

Vince Charles:tambour acier.

Milt Holland:percussions.

LP Studio 4 - 1974

 

Logginsmotherlode

 

LOGGINS AND MESSINA

MOTHER LODE - 1974  5/5

 

Publié en octobre 1974.

Produit par Jim Messina.

Durée:44:27.

Label:Columbia Records.

 

Trop d'la balle !

 

Encore un grand disque de Loggins & Messina. Le duo n’en est pas à son premier beau coup, il prend même la bonne habitude d’enfiler les œuvres de qualité.

Cette fois-ci, c’est en 1974 que ce couple devenu aussi populaire aux Etats-Unis que dans la cour du bahut Alfred Mézières où il tourne en boucle sur le Uher d’un pote, que nous revient avec un Mother Lode (en écoute intégrale ici) pour lequel j’ai personnellement un gros coup de cœur. C’est une base de ma discothèque.

Jim Messina sait y faire ; ce n’est pas au vieux singe… vous connaissez la suite. N’empêche, il sent bien les choses de la musique et n’a pas son pareil pour les produire. C’est pourquoi, sur ce LP, il adapte un style différent mais encore efficace : difficile d’étiqueter la fusion géniale qu’il en extrait.

On pourrait y voir une sorte de soft-rock-pop-rock-country teintée de couleurs jazzy et parfois de sonorités orientales. L’instrumentation est riche en mandoline, violon, flûte, sax, cor… Même si c’est parfois complexe et très différent de Sittin’In, l’album est bien pensé, savoureux, sobre, raffiné, précis et plein de fantaisie.

Chaque chanson a sa particularité propre, sa propre finesse ; tout est traité avec élégance. Le backing band est très complémentaire au niveau des harmonies, groupe qui a le privilège de compter des musiciens multi-instrumentistes de grand talent.

Ce disque, d’une musicalité irréprochable, ne propose pas de chansons à charts, cependant, parmi le meilleur répertoire de Mother Lode, retenons Growin, Changes, Time To Space, Lately My Love et Brighter Days. Be Free est audacieux et peut surprendre, mais sa partie instrumentale est réellement captivante, notamment avec son passage de bouzouki. J’ai un petit faible pour Move On aussi.

Le voyage musical proposé par Mother Lode est excitant, il vous emmène dans toutes les directions … C’est aussi doux que de la soie, très agréable. Merveilleux ! Découvrez-le si cet album vous est inconnu (RAZOR©).

 

1. Growing.

2. Be Free.

3. Changes.

4. Brighter Days.

5. Time To Space.

6. Lately My Love.

7. Move On.

8. Get A Hold.

9. Keep Me In Mind.

10. Fever Dream.

 

Kenny Loggins :chant,guitare rythmique,harmonica.

Jim Messina:chant,basse,guitare,mandolin.

Merle Bregante:batterie.

Chris Brooks:koto.

Jon Clarke:flûte,cor.

Al Garth:violon,cor.

Milt Holland:percussions.

Larry Sims:basse.

David Paich:claviers.

Don Roberts:cor,saxophone.

David Wallace:synthétiseur.

LP Live 1 - 1974

 

Logginsonstage

 

LOGGINS AND MESSINA

ON STAGE – 1974  5/5

 

Publié en avril 1974.

Enregistré au Winterland San Francisco (28-29/4/72), à l’Orpheum Theatre de Boston (4/3/73) et au Carnegie Hall de New York (12/3/73).

Produit par Jim Messina.

Durée:82:53 (2LP).

Label:Columbia Records.

 

Du plaisir, encore du plaisir...

 

Après quatre excellents albums studio, Kenny Loggins et jim Messina y vont d’un live, On Stage (en écoute intégrale ici). Un double live, en fait, paru en 1974. Un double et excellent live, dirais-je, duquel se dégage un plaisir d’en découdre avec le public.

On Stage, c’est son nom, est une fête dont l’essentiel des titres est puisé dans le répertoire des deux premiers albums de Loggins & Messina. J’adore cette attaque acoustique avec House At Pooh Corner, un titre de Loggins devenu classique incontournable du duo, Danny’s Song, You Could Break My Heart, Lady Of My Heart, Long Tail Cats, autres belles gâteries de Loggins durant son set. C’est douceur et silence. Seule la voix de Loggins soutenue par sa guitare… Puis Loggins introduit le deuxième larron. Arrive Messina.

Alors ça s’électrifie, ça verse dans une énergique ambiance country de la meilleure trempe et ça fait taper du pied (Listen To A Country Song, Holiday Hotel et Just Before The News). Tout le monde reprend son souffle avec Angry Eyes, le profond Golden Ribbons (hymne aux soldats disparus au Vietnam) et Another Road.

Le silence musèle le public et le duo repart dans ses harmonies vocales habituelles. C’est ainsi que se clôt le premier des deux vinyles de l’époque. Vahevala remet le feu sur l’intégralité de la face A du deuxième LP et ce, pendant 21 minutes.

La fête bat son plein et tout le monde semble s’amuser et se délecter du spectacle. Le Carnegie Hall est en transes (enregistré entre Frisco, Boston et New York), les instruments fusent de toutes parts. Mandoline, flûte, violon, klaxon, percussions… tout y passe. C’est beau, gracieux, semi improvisé et ça sonne incroyablement juste. Le spectacle est merveilleux jusqu’au terme et Nobody But You. Merci et chapeau les artistes (RAZOR©).

 

1. House At Pooh Corner.

2. Danny's Song.

3. You Could Break My Heart.

4. Lady of my Heart.

5. Long Tail Cat.

6. Listen To A Country Song.

7. Holiday Hotel.

8. Just Before the News.

9. Angry Eyes.

10. Golden Ribbons.

11. Another Road.

12. Vahevala.

13. Back To Georgia.

14. Trilogy: Lovin' Me/To Make A Woman Feel Wanted/Peace Of Mind.

15. Your Mama Don't Dance.

16. Nobody But You.

 

Jim Messina,Kenny Loggins:chant,guitares.

Al Garth:violon,cor.

Jon Clarke:flûte,cor.

Merle Bregante:batterie.

Milt Holland:percussions.

LP Studio 5 - 1975

 

Logginssofine

 

LOGGINS AND MESSINA

SO FINE – 1975  3/5

 

Publié en août 1975.

Produit par Jim Messina.

Durée:33:38.

Label:Columbia Records.

 

En hommage aux anciens.

 

So Fine de 1975, est le cinquième album studio de Kenny Loggins et Jim Messina. Il consiste en une collection de classiques country et rock des années 50/60. Il sort alors que le duo surfe sur la vague de la popularité renforcée par le précédent opus Mother Lode.

Ce disque, comme son suivant Native Sons vont recevoir un accueil favorable du public. Pourtant il ne représente pas vraiment leur œuvre et leur carrière. Les collectionneurs et fans purs et durs ne manqueront pas de compléter leur discographie avec So Fine. Hommage aux anciens, on y retrouve des interprétations de morceaux choisis brillants : You Never Can Tell de Chuck Berry, Hey Good Lookin de Hank Williams ou encore Honkey Tonk (Bill Doggett).

Le reste des titres est puisé dans le répertoire de Don Johnson (Oh Lomesome Me), de Johnny Otis qui donne son titre au présent disque, So Fine, d’Everly Brothers et occupe 34 minutes de votre temps. C’est sympa sans être génial. Ce n’est pas par cet album que je recommande d’aborder le catalogue de Loggins & Messina. Leurs quatre premiers jets et le live précédent sont tellement incomparables qu’il ne faut pas chercher plus loin (RAZOR©).



1. Oh, Lonesome Me.

2. My Baby Left Me.

3. Wake Up Little Susie.

4. I'm Movin' On.

5. Hello Mary Lou.

6. Hey Good Lookin'.

7. Splish Splash.

8. A Lover's Question.

9. You Never Can Tell.

10. I Like It Like That.

11. So Fine.

12. Honky Tonk - Part II.

 

Kenny Loggins:chant,guitare rythmique,harmonica.

Jim Messina:chant,guitare,basse,mandolin.

Merle Bregante:batterie.

Jon Clarke:flûte,cor.

Vince Denham:saxophone.

Steve Forman:percussions.

Al Garth:violon,cor.

Richard Greene:violon.

Milt Holland:percussions.

Larry Sims:basse.

Mike Rubin:piano.

Don Roberts:saxophone.

LP Studio 6 - 1976

 

Logginsnativesons

 

LOGGINS & MESSINA

NATIVE SONS – 1976  3/5

 

Publié en janvier 1976.

Produit par Jim Messina.

Durée:38:21.

Label:Columbia Records.

 

Le chant du cygne.

 

Native Sons est le dernier travail studio conjoint de Messina et Loggins. Ce cinquième LP marque leur rupture professionnelle. Il connaît un bon succès en dépit de deux années passées sans sortir un pur Loggins & Messina. So Fine, intercalé entre Mother Lode de 1974 et cet album de 1976, est, en effet, un disque hommage aux légendes country-rock de leur enfance, mais pas un travail purement personnel.

Pour la première fois depuis le début de leur collaboration, l’album ne recense aucune chanson à charts. Il  a une coloration pop très prononcée. Ce disque me gêne car si on ne peut rien reprocher aux mélodies, toujours aussi douces et belles, et aux efforts réalisés pour sortir quelque chose de cohérent, je reste sur ma faim.

Native Sons n’a plus rien à voir avec le duo qui me prenait aux tripes. Al Garth et Michael Omatian ont quitté la formation. La guitare de Jim Messina reste désespérément muette ou discrète, c’est selon. Le country-rock qui faisait leur force, a foutu le camp.

Un Kenny Loggins, seul au chant, voilà du surprenant. Des instruments qui surchargent les compositions, des compositions elles-mêmes à l’eau de rose, trop fleur bleue à mon goût. Une section de cuivres qui me gonfle à force de trop les entendre. Un son loin de celui des albums culte du groupe. Il se dégage une atmosphère pas normale. Jusqu’alors, on ressentait une osmose entre Loggins et Messina. Ce n’est plus le cas sur cet album. Chacun semble avoir une idée de l’issue de leur collaboration et travaille dans son coin.

Après la sortie de Native Sons, le duo, vraisemblablement las et de moins en moins motivé à continuer, moins inspiré aussi, se sépare d’un commun accord. Il en est fini de ce couple grandiose bien en deçà de son talent sur ce LP.

Native Sons est leur chant du cygne et reflète cette atmosphère où l’on se regarde en chiens de faïence. Fait dans un but purement commercial pour respecter le contrat avec la maison de disques, il ne m’a jamais passionné, ne me passionne pas, ne me passionnera jamais. Terne, il n’a rien d’attractif. Une page s’est définitivement refermée sur ce magnifique tandem des seventies. Même les meilleures choses ont une fin. Pour eux, le terminus est ici (RAZOR©).

 

1. Sweet Marie.

2. Pretty Princess.

3. My Lady, My Love.

4. When I Was a Child.

5. Wasting Our Time.

6. Peacemaker.

7. It's Alright.

8. Boogie Man.

9. Fox Fire.

10. Native Son.

 

Kenny Loggins:chant,choeurs,guitare rythmique et acoustique,harmonica.

Jim Messina:chant,choeurs,basse,guitare,mandoline,dobro.

John Townsend,Ed Sandford,Lurray McLeod:choeurs.

Merle Bregante:batterie,timbales.

Jon Clarke:flûte,cor anglais,oboe,saxophones,soprano recorder.

Vince Denham:flûte,clarinette basse,saxophones.

Steve Forman:percussions,vibraphone.

Al Garth:violon,cor.

Richard Greene:violon,mandoline,cello.

Milt Holland:percussions.

Larry Sims:basse.

Don Roberts:clarinette,flûte alto,saxophones.

Mike Rubini:piano.

LP Live 2 - 1977

 

Logginsfinale

 

LOGGINS & MESSINA

FINALE – 1977  4/5

 

Publié en janvier 1977.

Produit par Jim Messina.

Durée:1:17:23.

Label:Columbia.

 

Rideau !

 

Au moment de la sortie de Finale, en 1977, Kenny Loggins et Jim Messina étaient déjà séparés. Inutile de dire que ce disque a été très bien accueilli par un public qui en pinçait vraiment pour le duo. A l’image de leur discographie, ce live permet de passer encore mais malheureusement une dernière fois, un grand moment avec ces deux artistes incomparables.

Le couple dont l’union a été accidentelle, Messina n’étant là que pour produire le débutant Loggins, nous propose un dernier feu d’artifice country-rock, rock, entrecoupé de pistes instrumentales.

Ce double LP permet de s’empiffrer une ultime fois d’un des morceaux top niveau de Loggins er Messina, Be Free, dont l’interprétation est gigantesque.

Growin & Changes, Peacemaker, You Need A man et Brighter Days valent également le détour. On a également droit à 3 medleys pas piqués des vers. Les deux compères sont en grande forme et tout le groupe est à l’unisson. Les harmonies vocales suivent avec toujours autant de justesse et de douceur.

Loggins & Messina tirent leur révérence en beauté. Sans artifice. Simplement, et c’est ce qui fait le plaisir de ce disque (RAZOR©).

 

1. Travelin' Blues Medley (Danny’s Song/A Love Song/House At Pooh Corner/Thinking Of You).

2. Keep Me In Mind.

3. Pretty Princess.

4. Brighter Days.

5. Be Free.

6. Peacemaker.

7. Growin'.

8. Motel Cowboy.

9. Country Medley (Listen To A Country Song/Oh Lonesome Me/I'm Movin' On/Listen To A Country Song.

10. Oklahoma, Home Of Mine.

11. Changes.

12. You Need A Man.

13. Lately My Love.

14. Rock & Roll Medley (My Music/Splish Splash/Boogie Music).

 

Jim Messina:chant,guitares,mandoline.

Kenny Loggins:chant,guitares,harmonica,percussions.

George Hawkins:choeurs.

Larry Sims:basse.

Woody Paul:guitares.

Richard Greene,Beryl Marriott:violon.

Al Garth:violon,cors.

Richard Greene:violon.

Jon Clarke:flûte,oboe,cors,saxophones.

 Don Roberts:flûte,clarinette,saxophones. Vince Denham:flûte,saxphones.

Jack Lenz:flûte,claviers.

Doug Livingston:claviers.

Steve Forman:vibraphone,percussions.

Merle Bregant:batterie,timbales.

Willie Ornelas:batterie.

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.