Longbranch Pennywhistle.

BIOGRAPHIE.

 

 

LONGBRANCH PENNYWHISTLE/Detroit (Michigan – USA)

 

Longbranch pennywhistle 1

 

Actif entre 1968 et 1970.

Labels:Amos Records.

Genre:folk-rock,country-rock.

 

La voie qui mène à Eagles.

Detroit est le point de départ d'une aventure qui s'achèvera en Californie et avec Eagles, dont le regretté Glenn Frey (décédé en janvier 2016) est un des membres-fondateurs et J.D Souther, un si proche collaborateur qu'il est considéré, quand le groupe n'est encore que quatuor, comme le 5ème Aigle.

Originaires de la ville au cœur des Grands Lacs, Frey, né en 1948, et Souther, de 3 ans son aîné, fourbissent leur premières armes dans la cité où la Motown, aujourd'hui soixantenaire, a révolutionné la musique et influé, plus particulièrement, sur celle noire américaine.

Longbranch pennywhistle introLa voie qui mène à Eagles...

Longbranch pennywhistle 2Glenn Frey et J.D Souther.

Longbranch pennywhistle lpUn seul LP, éponyme, en 1969.

Comme beaucoup de leurs confrères artistes du moment, les deux musiciens du Michigan lorgnent également vers ce qui se passe ailleurs et portent leur intérêt du moment sur Los Angeles qui, progressivement, fin des années 60, début ses années 70, s'inscrit comme l'épicentre de la création artistique (cinéma, musique, mode, art).

En effet, à cette époque, la cité des Anges devient le lieu de rassemblement de toute une génération de jeunes hommes et jeunes filles qui cherchent à profiter de la douceur et de l'insouciance angelines pour faire la musique qui leur plaît, tissée autour du rock, de la pop, du folk et des psychotropes.

Du Texas où il grandit, Souther rejoint cette scène un peu plus tôt que son compatriote, après avoir écourté ses études au Collège d'Amarillo et joué dans un groupe texan, en alternance avec un emploi de menuiserie.

Sur la fin de la décennie, Glenn Frey fait sien ce contexte californien, plus pour des raisons sentimentales que professionnelles. Au début en tous cas...

De Detroit à Laurel Canyon.

A Detroit, le futur Eagles a fait la rencontre de Joan Sliwin, membre du groupe féminin des Mama Cats (devenues Honey Ltd) et s'en est entiché, mais la formation de sa bien-aimée déménage sur L.A pour donner de l'amplitude à sa carrière, alors placée sous la tutelle de l'inspiré et opportuniste Lee Hazlewood (1968).

L'amour étant plus fort que tout le reste, Frey prend, à son tour, la direction de la cité californienne pour retrouver sa petite amie.

Quand il débarque à Laurel Canyon, la première personne qu'il croise, c'est David Crosby debout sous le porche de Canyon Store, vêtu de son légendaire pancho et chaussé de son célèbre chapeau plat, tandis que le jour suivant, il fait la connaissance de son alter ego de Detroit ; ce dernier est marié à la sœur de Joan, Alexandra Sliwin, également membre des Mama Cats.

Frey devient leur co-locataire, avant que ne se tissent des liens d'amitié profonds et ne se noue un partenariat professionnel.

L.A, The Place To Be.

De cette rencontre jaillit, entre Glenn Frey et J.D Souther, l'idée de constituer un duo.

Celui-ci trouve en le Troubadour, l'endroit où il faut être, le cadre où il croise la route des grands noms de la place et du moment, les Jackson Browne, Poco, Flying Burrito Brothers, James Taylor, Joni Michell, Neil Young, Tim Buckley, Linda Ronstadt. Les Eagles ne sont déjà plus très loin.

L'arrière salle du McCabe's Guitar Shop de Pico Boulevard à Santa Monica est un des autres chaudrons de la scène musicale ambiante où le duo pointe souvent. Toutes les légendes, tous les troubadours et talents locaux passent par cette enseigne à un moment donné de leur parcours californien.

Longbranch Pennywhistle.

Frey comme Souther ont tous les deux de fortes dispositions pour le songwriting, alors ils unissent leurs compétences scripturales et leurs brillantes idées. Tant la communauté des artistes de la place que leur entreprise en commun, nommée Longbranch Pennywhistle, tirent alors profit de leur rapprochement artistique.

Le tandem signe un album, et ce sera le seul, sous cette identité. Frey et Souther ne se donnent même pas la peine de lui donner un titre car, malgré la pertinence de leur collaboration, il n'est pas prévu de la faire durer, les deux acteurs étant alors déjà très convoités par ailleurs et rêvant à une destinée plus juteuse.

Cet opus est réalisé en 1969 pour le label indépendant angelin Amos Records qui a compté en son sein Mel Carter, Bing Crosby et The West Coast Pop Art Experimental Band.

Le gratin de Los Angeles.

Le seul album, l'éponyme Longbranch Pennywhistle, est folk-rock/country-rock, mais la matière proposée n'est pas ce que les deux songwriters et musiciens ont fait de mieux dans leur parcours.

Par contre, les deux amis ont compris avant l'heure tout le parti qu'il y a à tirer de bien s'entourer, aussi ils font appel au gratin des musiciens de Los Angeles dont la réputation de requins de studio n'est plus à démontrer.

Jd souther 2

« Glenn a touché tant de gens avec sa musique, son amitié et son esprit. Honnêtement, je lutte régulièrement pour chasser de mon esprit l'idée d'un monde sans lui. Écouter nos premières collaborations atténue cette douleur et, malgré toutes ses imperfections, le travail de cette époque sonne clair et vrai. L'album est le fruit de deux jeunes auteurs-compositeurs alors au début d'une collaboration durable et qui va apporter beaucoup de satisfactions. » (J.D. Souther)

Jim Gordon, batteur (Derek And The Dominos, Delaney & Bonnie, Joe Cocker, Traffic, Byrds...), James Burton, guitariste (Elvis Presley, Ricky Nelson, Gram Parsons, Emmylou Harris, J.J. Cale, Arlo Guthrie...), Larry Knechtel (Doors, Byrds, Beach Boys, Simon & Garfunkel), le violoniste Doug Kershaw (Eric Clapton, Joni Mitchell, Hank Williams, Mimi Farina...), Ry Cooder (Randy Newman, Rolling Stones, Buffy Sainte-Marie, The Everly Brothers, Neil Young, Jackson Browne, Van Morrison, Little Feat...), le steel guitariste Buddy Emmons (Linda Ronstadt, The Carpenters, Judy Collins, John Sebastian) et le bassiste Joe Osborn (The Mamas & Papas, The Association, The 5th Dimension...) comptent parmi les acteurs de studio les plus recherchés du moment.

On les retrouve régulièrement sur la production discographique californienne de cette époque. Certains d'entre eux, comme Larry Knechtel et Joe Osborn, font partie de la légendaire Wrecking Crew, un groupe informel de musiciens de haut niveau basé à Los Angeles dont les artistes utilisent les compétences pour leurs propres enregistrements.

Les premiers pas de deux grands songwriters.

Glenn et John David signent 9 des 10 titres de Longbranch Pennywhistle, seul ou conjointement. Seul Don't Talk Now n'est pas de leur fait, James Taylor en étant l'auteur.

Six d'entre elles sont de Souther (Jubilee Anne, Lucky Love, Kite Woman, Star-Spangled Bus, Mister Mister et Never Have Enough) ; Frey écrit Run Boy Run et Rebecca tandis que les deux compères se retrouvent sur Bring Back Funky Women.

Agréable sans être génial, ce lot est produit par Tom Thacker, producteur de Glenn Campbell et de Tina Turner et supervisé par le boss d'Amos, Jimmy Bowen.

Il ne marque toutefois pas les esprits et s'avère même un échec dans les bacs. A l'image du label qui l'abrite et qui fait faillite dans la foulée, il est vite oublié et le duo renonce en 1970.

Sa récente réédition (2018) dans le cadre du coffret Above The Clouds retraçant la carrière pré et post Eagles de Glenn Frey, permet d'avoir accès à cette étape de sa carrière.

Les bandes de l'album Longbranch PennyWhistle de 1969 ont été pour l'occasion remasterisées et remixées. Elles permettent de découvrir des auteurs-compositeurs au début de leur carrière et dans un environnement déjà très concurrentiel.

Eagles s'annonce.

Linda Ronstadt, devenue une des multiples artistes traînant à Hollywood à la recherche d'un label, recrute Glenn Frey pour faire partie de son groupe d'accompagnement, au début des années 70.

Don Henley rejoint très vite cet excellent groupe d'harmonie, puis Randy Meisner (The Stone Canyon Band) et Bernie Leadon (Flying Burrito Brothers) comme musiciens d'une tournée au cours de laquelle se fomente l'idée de fonder un nouveau groupe.

Eagles est le fruit de cette entité anticipée. Glenn Frey et John David Souther en seront des maillons déterminants et très influents (RAZOR©2021).

DISCOGRAPHIE 70'S.

LP Studio unique - 1970

 

Longbranch pennywhistle lp

 

LONGBRANCH PENNYWHISTLE

LONGBRANCH PENNYWHISTLE – 1970  3/5

 

Publié en 1970.

Produit par Tom Thacker.

Durée:30:18.

Label:Amos Records.

Genre:country-rock,folk-rock.

 

Prépare Eagles.

 

Longbranch Pennywhistle, c'est la voie qui mène à Eagles. D'un côté, on a Glenn Frey qui en fut le co-fondateur et, de l'autre, J.D Souther qui a hérité du surnom de 5ème Eagles pour sa proximité avec le groupe californien dont il a été un pourvoyeur d'écriture.

Les deux musiciens, tous deux originaires de Detroit et qui fréquentent alors les frangines Sliwiin, Joan pour Glenn et Alexandra pour John David (elle deviendra son épouse), livrent alors leurs premières expériences de songwriter. Ils ont choisi la Californie et Laurel Canyon pour faire carrière. C'est l'endroit alors en vogue.

Le seul disque qui retrace cette période pré-Eagles est dans l'esprit de la scène angeline du début des 70's : folk-rock, country-rock.

Après cette collaboration, le duo n'aura pas la possibilité d'y donner une suite car la maison de disques indépendante Amos Records qui vient de se lancer dans la country-western fait faillite et disparaît. Ils se retrouveront sous la bannière d'Eagles.

Bien qu'originaux et appliqués, les deux complices se heurtent à la concurrence du moment, d'une part, mais aussi à leur manque de maturité à ce stade de leur parcours.

Néanmoins, malgré leur jeunesse et leur inexpérience, ils arrivent à s'arroger le soutien de musiciens prestigieux de la place angeline (James Burton, Buddy Emmons, Ry Cooder, Jim Gordon, Larry Knechtel, Joe Osborn, Doug Kershaw).

Ils publient donc un unique opus pas complètement convaincant mais qui préfigure le talent que l'on va prêter à ces deux songwriters et musiciens par la suite.

Mister Mister et Kite Woman se dégagent d'un lot qui brille surtout par la qualité des harmonies vocales et par son son californien (RAZOR©2021).
 

1. Jubilee Anne.

2. Run Boy Run.

3. Rebecca.

4. Lucky Love.

5. Kite Woman.

6. Bring Back Funky Women.

7. Star-Spangled Bus.

8. Mister Mister.

9. Don't Talk Now.

10. Never Have Enough.

 

John David Souther:guitare,chant.

Glenn Frey:guitare,chant.

James Burton,Ry Cooder,Buddy Emmons,Jim Gordon,Doug Kershaw,Joe Osborn:musiciens.

Larry Knechtel:piano.

  • 1 vote. Moyenne 5 sur 5.

Commentaires