Apostolic Intervention.

BIOGRAPHIE.

 

THE APOSTOLIC INTERVENTION (Hertfordshire/Angleterre - UK)

 

Apostolic intervention jerry shirley 1

 

Connu aussi sous The Little People.

Actif entre 1965 et 1967.

Labels:Immediate.

Genre:beat,mod,R&B,rock psychédélique.

 

Infusé dans le beat.

Les Small Faces avaient The Little People tellement à la bonne qu'ils en ont fait, à une période, le groupe d'ouverture de leurs concerts.

Sensible à qualité de la musique que ceux-ci développent et plus particulièrement aux interprétations qu'ils font du répertoire des Small Faces (ils jouent également du Who), encouragé par les retours favorables du public, Steve Marriott fait le forcing pour les attirer chez Immediate Records, lequel, tombé sous le charme également, ne tarde pas à signer les protégés du chanteur et guitariste londonien.

La maison de disques en question, Immediate Records, n'est autre que la société d'édition indépendante fondée en 1965 par Andrew Loog Oldham, producteur des enregistrements des Rolling Stones de 1963 à 1967. Du lourd donc.

Outre les Small Faces, Immediate a alors sous sa coupe des artistes comme Chris Farlowe, PP Arnold, John Mayall et ses Bluesbreakers, Rod Stewart, les Nice, Jimmy Page, Nico, Jeff Beck, Eric Clapton, Humble Pie... Du beau linge, en effet.

Le producteur-manager partage l'appréciation de Marriott, admire beaucoup ce groupe de Hertfordshire et lui accorde une attention particulière.

Les seules réserves qu'émet Oldham à l'endroit de ses nouveaux poulains, c'est leur nom. The Little People n'est pas du goût du boss. Il ne colle pas au projet qu'il a en tête pour eux.

Après avoir préalablement envisagé de le renommer The Nice, avant de se raviser, ce dernier juge préférable de réserver cette identité au groupe de Keith Emerson qu'il a également dans son giron.

Apostolic intervention shirleyJerry Shirley, batteur du groupe...Apostolic intervention shirley pie...puis de uble Pie...Apostolic intervention marriott...recruté Steve Marriott.Apostolic intervention singleUn seul single en 1967.

Une belle trouvaille underground.

Inspiré par un article religieux dans un journal, Andrew Oldham affecte à ces jeunes musiciens, infusés dans le beat et interprétant, comme c'est de coutume alors, un répertoire de standards R&B américains, le nom de The Apostolic Intervention.

Les frères Shirley, Angus le guitariste, Jerry le batteur, Peter Dino Dines, organiste et chanteur, ainsi que Bob Argent, bassiste, en constituent l'ossature.

Bien que la réussite ne l'ait pas accompagné durant son mandant chez Immediate, The Apostolic Intervention n'en a pas moins été une des très belles trouvailles underground de l'étiquette discographique.

Originaires de Broxbourne dans le Hertfordshire, les frères Shirley sont les initiateurs de ce collectif.

Au premier semestre 1965, alors que les Who (I Can't Explain) et les Small Faces (Watcha Gonna Do About It) occupent le champ musical ambiant, Angus et Jerry, montent The Little People pour, à l'instar de la grande majorité des formations du moment, exploiter à leur manière le filon creusé par les Townshend et Marriott.

Les Shirley et leurs partenaires Dines et Argent affichent de multiples affinités avec ces artistes qui sont une véritable stimulation pour eux.

Ces jeunes gens sont ambitieux, déterminés et croient fermement en leurs moyens.

ls font tout pour s'en rapprocher au plus près, quitte à se faire traiter de pâles imitateurs ; s'ils poussent le mimétisme jusqu'à puiser dans leur catalogue, ils s'en montrent de dignes interprètes.

Un seul single au catalogue.

Si la copie ne supplante pas pour autant l'original, elle séduit l'auditoire, fait parler autour d'elle et se façonne ainsi un curriculum vitae en béton pour amorcer sa carrière.

Et ça fonctionne, puisque Andrew Oldham et Steve Marriott, qui ne sont pas les perdreaux de l'année en matière de pif, marquent très vite leur intérêt pour le quatuor.

Malgré un talent indéniable, des commentaires élogieux et un soutien de choix, les bonnes intentions d'Apostolic Intervention ne se concrétisent que sur un maigre single, sorti en 1967, (Tell Me) Have You Ever Seen Me ?/Madame Garcia, au terme duquel The Apostolic Intervention met fin à ses activités.

La première chanson, fraîchement née sous la plume de Ronnie Lane, est concédée à la bande aux Shirley, non sans quelques grincements de dents de son auteur, tandis que le titre de la face B est l’œuvre du groupe.

Son seul intérêt est que Steve Marriott y contribue aux voix ; il ravira donc ses fans et ceux de Small Faces ou d'Humble Pie.

Apostolic intervention jerry shirley

« Gardez à l'esprit que nous n'étions alors tous que des gamins...vous pouvez donc imaginer combien nous avons été bouleversés de voir Small Faces, nos modèles, énormes à cette époque et qui passaient déjà à la TV. Leur parcours nous a montré que tout était possible, que nous avions notre chance aussi et nous étions déterminés à y parvenir. » (Jerry Shirley)

Seul Jerry Shirley...

Si The Apostolic Intervention ne dure que très peu de temps et n'a pas de suite discographique à proposer, il fait office de tremplin à la carrière de Jerry Shirley et de Peter Dines, Angus Shirley et Bob Argent ne faisant plus parler d'eux après ce single.

Feu Peter Dino Dines (il est décédé en 2004 d'une crise cardiaque) jouera dans le Keef Hartley Band (Halfbreed/1969 et Overdog/1971), puis au sein de T. Rex, dès 1974 et jusqu'en 1977, à la mort de Marc Bolan.

On le retrouve aux claviers sur les albums Bolan's Zip Gun (févier 1975), Futuristic Dragon (janvier 1976) et Dandy In The Underworld (mars 1977).

De ce quatuor, Jerry Shirley est le membre qui aura eu le plus beau parcours professionnel. Steve Marriott ne pouvait pas se passer de son talent de batteur, perceptible sur (Tell Me) Have You Ever Seen Me.

Quand ce dernier quitte des Small Faces alors en fin de cycle créatif (1968) pour former Humble Pie (janvier 1969) avec Peter Frampton et Greg Ridley, il insiste pour que Jerry, 17 ans, s'installe derrière la batterie.

Le jeune musicien est de tous les albums enregistrés par Humble Pie sur la période 1969/1981 et de chacune de ses retrouvailles. Il est le seul dans ce cas. Il est également un fidèle de la discographie de Steve Marriott.

L'ancien Apostolic Intervention pointe encore sur les deux seuls LP solos de Syd Barrett, The Madcap Laughs (janvier 1970) et Barrett (novembre 1970), auprès de B.B. King (In London/1971 sur le titre d'Alexis Korner, Alexi's Boogie), de Sammy Hagar (Nine On A Ten Scale/1976), de Pete Way, un ancien de UFO, dans Waysted (1985), avant d'être victime d'un lourd accident de voiture qui l'éloigne le temps de sa convalescence (1999).

Pour la petite histoire, c'est toujours Jerry qui, après l'avoir déjà fait en 1988, relance, une fois rétabli, Humble Pie (2001), en réunissant autour de lui Greg Ridley, Bobby Tench et Dave Colwell. Ce line-up complète la discographie du Pie d'un 11ème album, Back On Track (RAZOR©2022).

  • 1 vote. Moyenne 5 sur 5.

Commentaires