Brian Casser.

BIOGRAPHIE.

 

BRIAN CASSER/Liverpool (Angleterre – UK)

 

Cass brian casser

 

Connu aussi sous Cass, Casey Jones, Casey Valence, Cass And The Cassanovas,The Big Three.

Né le 21 mars 1936 à Newcastle-Upon-Tyne (Angleterre).

Actif entre 1959 et les 70's, réapparition dans les 90's.

Labels:Gold 12,Particles,Bellaphon.

Genre:beat,rock and roll,R&B.

 

Un vieux de la vieille...

Sur la place musicale de Liverpool, Brian Casser est ce que l'on peut appeler un vieux de la vieille.

Observateur avisé, il était là, en effet, avant bien d'autres légendes nées sur l'échiquier légendaire de la Merseybeat et a assisté aux débuts de la plupart de ceux qui n'étaient pour lui que des gamins : des Silver Beetles, futurs Beatles, à Eric Clapton.

Casser a même eu le privilège de contribuer à la formation du légendaire guitariste et à son éclosion, quand celui-ci intègre l'effectif d'une de ses moutures, Casey Jones And The Engineers.

Référant à l'ingénieur ferroviaire américain responsable d'une collision ferroviaire à Vaughan en 1900 (John Luther Casey Jones) ainsi qu'à la chanson traditionnelle Casey Jones The Brave Engineer (The Ballad Of Casey Jones), le groupe en question est l'une des multiples et brillantes incarnations liées à Brian Casser.

Les autres sont Cass And The Cassanovas, Casey Jones and The Governors, The Nightsounds, Casey Valence ou The Big Three.

Cass and the cassanovas big three brian casserBrian Casser.Cass and the casanovasCass & The Cassanovas.Cass governors 1965Casey Jones & The Governors.CassLa scène beat.Cass and the cassanovas big three at the cavernThe Big Three.

De la mer aux podiums.

Né en 1936, ce guitariste et chanteur employé dans la marine marchande est, par le privilège de l'âge, le fondateur et leader de ce que d'aucuns qualifient de premier groupe beat majeur de la cité liverpuldiane et ce, bien avant le début des « Fabulous Sixties ».

Sur le circuit des bals et dancings bordant la Mersey, son Cass And The Cassanovas (rock and roll, R&B, skiffle, pop et cha-cha-cha), un trio fondé en 1959 avec Adrian Barber, musicien du Yorkshire, et Brian J. Hudson (puis le maltais Johnny Hutchinson) complété par le bassiste Johnny Gustafson (fin 1959), se forge une forte popularité bien avant tout le monde.

Certains de ses rivaux en sont encore à répéter leurs gammes que Brian Casser était déjà une figure locale.

Un acteur majeur des nuits liverpuldianes...

Sa formation a une telle réputation, qu'il ne surprendra personne que Billy Fury, pionnier du rock british, ainsi que Johnny Gentle et Duffy Power, fassent appel à elle pour les accompagner.

Lors d'une audition organisée par le légendaire manager Larry Parnes, Cass et les siens supplantent les petits jeunes aux dents longues nommés Silver Beetles (McCartney, Lennon, Harrison et Sutcliffe), mais aussi Derry & The Seniors, Gerry & The Pacemakers, Cliff Roberts & The Rockers.

Acteur notable de la musique, certes, mais aussi de la nuit puisque ce marin bourlingueur comprend très tôt la vague musicale qui s'annonce.

Il flaire la bonne opportunité qu'il y a à tirer d'avoir son propre club pour accueillir tous ceux qui partagent la même passion que lui, musiciens ou pas.

Dans cette optique, Brian Casser ouvre, le 9 février 1961, le Cassanova Club, situé à l'étage du restaurant Sampson & Barlow's (39 London Road/Liverpool), à l'angle de Fraser Street qui devient une des toutes premières salles de rock de l'époque.

Après avoir vendu son club au départ de Gustafoson et Barber des Cassanovas (ils ne supportent plus l'hégémonie de leur leader), Brian Casser déménage sur Londres (1961/1962) où il monte le Blue Gardenia Club (Soho).

L'endroit voit passer tous les jeunes artistes britanniques en devenir, ceux-là même qui vont façonner et donner ses lettres de noblesse à la British Invasion imminente et au rock de la fin de la décennie.

...de la scène beat anglaise...

Il fonde alors, durant de l'été 63, Casey Jones & The Engineers (fin 1963) et sort sous cette identité un single, One Way Ticket (To The End Of The Track)/I'm Gonna Love (Columbia-juillet 1963).

La nouvelle incarnation s'articule, comme dit précédemment, autour d'Eric Clapton, du second guitariste Tom McGuinness, du bassiste Dave McCumisky et du batteur Ray Stock. Brian Casser est le Casey Jones pointant au chant.

Cass cassanovas brian hudson

« Je crois qu'il y a eu des tensions au sein de Cass & The Cassanovas qui ont finalement conduit Brian Casser à nous quitter ou à être évincé du groupe ainsi que contribué à la naissance de The Big Three. C'était peut-être la raison. Il y a eu des désaccords. » (Brian Hudson)

Clapton intègre le line-up en octobre 1963 et a joué à 7 reprises sur le Northen Beat Circuit et le Cabaret Circuit. Le groupe, très éphémère, a également soutenu la chanteuse de cabaret Polly Perkins.

Le répertoire des Engineers étant jugé trop pop pour le puriste de blues qu'est Clapton, celui-ci quitte ses partenaires du jour au lendemain, sans se justifier le moins du monde.

...et de la Teutonie.

Après un intermède consacré à la télévision et au cinéma (il apparaît dans de nombreux Maigret), Brian Casser rebondit en Allemagne où, en deux singles (Tall Girl-Bellaphon/1964 et Don't Ha Ha–Bellaphon/1965, N°2 des charts en Allemagne), le groupe de Casser se met les allemands dans la poche.

Il est encore Casey Jones And His Engineers avant de devenir Casey Jones & The Governors. David Coleman (guitare), Roger Hook (guitare rythmique), Jim Redford (basse) et Peter Richards (batterie) et Casser en constituent le line-up.

Casey Jones & The Governors y acquiert une excellente réputation, pratiquant un beat fougueux particulièrement apprécié par le marché teuton.

Ainsi, il va l'alimenter, pendant 5 ans, de 6 top 40 et de deux albums sortis sur le label germain 12 Gold. Cette notoriété lui vaut de passer au Star-Club de Hambourg, le fief des Beatles.

En 1966, Casey Jones & The Governors mute en Gaslight Union au départ de Brian Casser.

Sous Casey Jones, ce dernier, dans le courant des 70's, devient Disc-Jockey dans un club de la Hesse (Löhnberg) et enregistre un LP pour son compte, un dispensable Casey's Rock 'n' Roll Show (Bellaphon/1977).

Dans les décennies suivantes, Casey Jones continue, avec de nouveaux musiciens, de se produire en Allemagne où il réside toujours (RAZOR©2022).

MON CHOIX DISCOGRAPHIQUE.

Compilation 2009.

 

Cass casey jones governors best of 2009

 

CASEY JONES & THE GOVERNORS

BEST OF – 2009  4/5

 

Publié en 2009.

Label:Repertoire.

Genre:beat,rock.

 

Collection complète et de qualité.

 

Le chanteur et guitariste de l'échiquier beat de Liverpool Brian Casser a été le leader des Cass And The Cassanovas, premiers rivaux des Beatles sur l'échiquier de la Mersey, puis s'est retrouvé à la tête de Casey Jones And The Engineers lequel finit en Casey Jones And The Governors.

Les occasions d'en découdre avec le liverpuldian sont tellement éparpillées et rares que, quand on en tient une, on ne la lâche pas.

L'artiste anglais a joué un rôle majeur sur ce théâtre musical et a été, parallèlement, une figure importante de la scène rock allemande mais sa discographie est tellement désordonnée et dispatchée qu'il relève du parcours du combattant de sélectionner un support valable pour en rendre compte.

Pionnier du R&B, Brian Casser utilise pour la première fois le nom de scène de Casey Jones en 1963, quand Eric Clapton rejoint Casey Jones And The Engineers.

Celui-ci n'y reste pas longtemps et le groupe rebondit en Allemagne (Casey Jones And The Governors) où, au milieu des 60's, il obtient un très grand succès.

La collection ici proposée réunit 26 titres et couvre la période teutonne de Casey Jones et de ses Governors. On y retrouve tous les originaux et les singles majeurs comme Don't Ha Ha, Jack The Ripper, Yokomo.

La compilation est complète et de très bonne qualité sonore. Au travers de l'écoute on peut juger du pourquoi le groupe était si populaire sur ses terres et en Allemagne (RAZOR©2022).

 

1. Don't Ha Ha.
2. Jack The Ripper.
3. Little Girl.
4. Yokomo.
5. Candy Man.
6. Come On And Dance.
7. Pretty Pretty Girl.
8. Dream A Girl.
9. Bumble Bee.
10. Down In The Valley.
11. Tall Girl.
12. One Way Ticket.
13. A Legal Matter.
14. Nashville Special.
15. Tallahassee Lassie.
16. Rootin Tootin Baby.
17. It's Alright.
18. Mervin Guy.
19. Dizzy Miss Lizzy.
20. Long Gone Train.
21. Baby Why Did You Say Goodbye.
22. So Long Baby.
23. Casey's New Hand Jive.
24. Keep On Knocking.
25. Zebedy Zak.
26. All You Wanna Do.

 

Roger Hook:guitare.

Jim Redford:basse.

Peter Richards:batterie.

Casey Jones:chant.

Dave Colman:guitare.

  • 1 vote. Moyenne 5 sur 5.

Commentaires