Dave Dee, Dozy, Beaky, Mick & Tich.

BIOGRAPHIE.

 

DAVE DEE, DOZY, BEAKY, MICK And TICH (Salisbury/Angleterre – UK)

 

Dddbmt intro

 

Actif depuis 1964.

Labels:Fontana Records (UK),Fontana,Imperial (USA).

Genre:pop-rock,garage,freakbeat.

Site officiel:dddbmt.com

 

141 semaines dans les charts... qui dit mieux ?

Le décès, en janvier 2009, de David John Harman, à 67 ans, celui, 6 ans plus tard (janvier 2015), de Trevor Leonard Ward-Davies, alors âgé de 70 ans, ont fait remonter à la surface une multitude de souvenirs sur un groupe, aujourd'hui oublié, mais qui, entre 1965 et 1969, a passé 141 semaines dans les charts UK, soit plus de temps que n'importe quelle autre formation du moment.

Dddbmt intro tich dee mick beaky dozyTich, Dee, Mick, Beaky et Dozy.

Dddbmt 1DDDBMT,141 semaines dans les charts...

Dddbmt dozyLe regretté Dozy (Trevor Davies).

Dddbmt 2Véritables stars en Allemagne.

Dddbmt the legend of xanaduThe Legend Of Xanadu, N°1.

Dddbmt 2020Le groupe en 2020...

Dddbmt john dymond...emmené par Beaky, alias John Dymond.

En 1966, son année de référence, Dave Dee, Dozy, Beaky, Mick And Tich signe pas moins de 5 singles qui font top 5 et l'amène à squatter les hits-parades pendant plus de 50 semaines cette année-là. A cette époque, le combo de Salisbury vendait 250.000 disques par jour !

Un des groupes les plus populaires de son époque.

Si Dave Dee et Dozy ne sont plus de ce monde et que Michael Wilson (Mick) et Ian Amey (Tich) aspirent désormais à une retraite bien méritée, les Dozies, autrement dit Dave Dee, Dozy, Beaky, Mick And Tich, le groupe qui les a réunis, toujours en activité en 2020 sous la direction du seul rescapé du line-up d'origine John Dymond (le Beaky de la bande), a été l'un des plus populaires des 60's au Royaume-Uni.

Mais pas que, puisqu'il on lui prête 13 tournées mémorables l'ayant ont amené à traverser la planète, d'Europe en Australie, du Japon en Nouvelle-Zélande.

Véritables stars chez les teutons.

En 1962, en Allemagne où il séjourne à ses débuts, et à Hambourg notamment où il sillonne de long en large les clubs de la ville hanséatique (Star-Club, Top Ten Club), à Hanovre (Top Ten Club), ainsi qu'à Cologne (Storyville), les 5 amis ont une cote incroyable.

Les allemands apprécient beaucoup ces anglais au style très original et exotique, théâtraux, parodiques, drôles, un tantinet provocateurs, sensuels et coquins, à l'image de Dave Dee et qui ne se prennent pas trop au sérieux. A chacune de leurs apparitions dans le Beat-Club, l'hystérie gagne les rangs des adolescents teutons.

Au printemps 1967, Dave Dee, Dozy, Beaky, Mick And Tich sortent largement vainqueurs d'un vote des lecteurs (87.034 voix) du magazine musical allemand Bravo (le prix Golden Otto) portant sur 20 groupes du moment, dont les Beatles, qui, battus haut la main, ne récoltent que 76.669 suffrages.

Non contents de surclasser celui qui est considéré comme l'incontestable N° 1, les Fab Four, le quintet de Sailsbury s'offre le luxe de devancer deux autres valeurs sûres du moment, les Beach Boys et les Rolling Stones. Cela donne une idée de sa popularité sur un marché germanique très porteur pour lui.

Un groupe soudé, formé dans le dur.

Si les débuts en Angleterre sont raides, se produire en Allemagne est plus facile et, pour les organisateurs, moins cher que ce que demandent les artistes américains. Comme les britanniques jouent généralement des reprises venues d'outre-Atlantique, le choix est vite fait.

Cette vie satisfait tout le monde d'autant que les musiciens de Salisbury sont jeunes, vivent encore sous le toit parental, ne sont pas engagés sentimentalement. Le peu d'argent qu'ils gagnent, ils le réinjectent dans du matériel.

Certes le rythme de travail est effarant, les artistes assurent des concerts de 6 heures par soirée, semaine après semaine, en s'appuyant sur des sets de 50 minutes, avec une pause de 10 minutes entre chaque set. Et c'était pire le week-end ! Cette expérience a contribué à resserrer les liens entre les acteurs et à les souder musicalement et vocalement.

The Legend Of Xanadu, N° 1 au Royaume-Uni.

Bien que n'ayant pas particulièrement percé en France et aux États-Unis, DDDBM & T, porté par la superbe voix de Dave Dee, avait le sens de la mélodie et l'art d'orchestrer intelligemment ses chansons. Ce n'est donc pas le fait du hasard si nombre de leurs singles comme Hold Tight, Hideaway, Bend It, Save Me, Okay, Zabadak, Last Night In Soho ou The Legend Of Xanadu (N°1) ont intégré le top 10 des classements grands-Bretons....

Sous l'impulsion de Dave Dee.

La saga des Dozies démarre à Salisbury et à la fin des 50's quand le projet est constitué entre des proches issus du comté de Wiltshire : Salisbury pour Dave Dee (David John Harman), Beaky (John Dymond) et Mick (Michael Wilson) ; du village d'Enford (une vingtaine de kilomètres au nord de Salisbury), pour Tich (Ian Stephen Amey) et Dozy (Trevor Davies), celui qui a donné l'impulsion à cette entreprise initialement amicale et dilettante.

Dès lors qu'il entend du rock and roll et Buddy Holly, dont il a tous les disques et au concert duquel il assiste à Salisbury, un soir de 1958, Trevor Leonard Ward-Davies sait que son avenir se situe là. Dans la musique.

Il fonde dans un premier temps The Big Boppers, devenus The Beatniks, puis The Bostons, avant de se fixer sur Dave Dee And The Bostons (1961), Dave Dee, policeman passé musicien professionnel en 1962, devenant en quelque sorte, le leader de la bande.

Pour l'anecdote, Dave Dee, alors élève-officier auprès de la police du Wiltshire a été l'un des premiers à intervenir sur les lieux de l'accident (Chippenham) de taxi qui, au retour d'un concert à Bristol, a coûté la mort à Eddie Cochran (21 ans) et qui a gravement blessé Gene Vincent (tournée 1960). Ce dernier révélera plus tard avoir appris à jouer de la guitare sur la Gretsch abandonnée dans la voiture accidentée alors mise en fourrière.

Howard et Blaikley, un duo qui pèse.

Chacun des membres abandonne alors son emploi pour passer professionnel et ainsi gagner sa vie en faisant de la musique. La rencontre (à Swindon), avec Ken Howard et Howard Blaikley, deux songwriters amis d'école (University College School de Londres) alors derrière les Honeycombs (ils signent le hit Have I The Right ?), débouche sur une collaboration.

La condition du partenariat est que Dave Dee And The Bostons change de nom. L'idée d'enfiler les surnoms des musiciens respectifs pour nommer la nouvelle incarnation est retenue. Dave Dee, Dozy, Beaky, Mick And Tich est né, mais un gros doute plane sur le sérieux de cette identité.

Il sera vite dissipé par le duo Howard/Blaikley qui, hormis le fait d’être attelé à l'écriture, pèse de plus en plus lourd dans les décisions. Il justifie ce choix auprès des musiciens en avançant le fait que retenir ces cinq surnoms, c'était garantir que le groupe avait cinq personnalités bien marquées, même si Dave Dee en était l'élément charismatique.

Howard et Blaikley ne sont pas les perdreaux de l'année, puisqu'ils ont le luxe d'être les premiers compositeurs britanniques à écrire pour Elvis Presley (I've Love You), quand dans le même temps, ils comptent à leur actif des artistes de renom comme Petula Clark, Phil Collins (Flaming Youth, son premier groupe), Matthews Southern Comfort, Sacha Distel, Engelbert Humperdinck et les Herd, au sein duquel évolue alors Peter Frampton.

Dddbmy dymond portrait

« Nous avons réalisé tout ce dont nous avions toujours rêvé. Pour nous, jouer aujourd'hui se fait sans la moindre pression et c'est très appréciable. » (John Dymond)

 

Un contrat avec Fontana Records.

Nous sommes en 1964 et Dave Dee, Dozy, Beaky, Mick And Tich obtiennent un contrat d'enregistrement pour Fontana Records. Une première expérience avec Joe Meek, le Géo Trouvetou de la production (il produit Have I The Right des Honeycombs) se révèle infructueuse, aussi le boss du label, Jack Baverstock, leur affecte un autre producteur, Steve Rowland (novembre 64), lequel leur fait enregistrer leurs premières pistes en novembre 1964. C'est le cadre des studios Phillips de Londres qui est retenu.

No Time et All I Want, bien que n'entrant pas dans les charts, permettent néanmoins au quintet de faire ses premiers pas sur les plateaux de TV et, notamment, dans l'émission musicale Ready Steady Go. Mais l'apport à l'écriture du tandem Howard/Blaikley conjugué à l'expertise de Rowland va radicalement changer le cours des événements. Les chansons sont mieux produites, accrocheuses, auxquelles le public adhère spontanément et se vendent bien de surcroît.

1965/1969, la période fructueuse.

Entre 65 et 69, le groupe est à son apogée. Le déclic se fait en 1966 quand Howard et Blaikley signent successivement Hold Tight (N°4), Hideaway (N°10), Bend It (N°2) et Save Me (N°3).

1967 est du même tonneau et révèle plus particulièrement Zabadack (N°3) tandis que l'année suivante place The Legend Of Xanadu en tête des charts UK.

Derrière et jusqu'en 1969, le groupe continue à aligner les singles à succès (Last Night in Soho/Mrs Thursday (N°8), The Wreck Of The Antoinette/Still Life (N°14), Don Juan/Margareta Lidman (N°23) et Snake In The Grass/Bora Bora (N°23).

Sur la même période, ses albums marchent du feu de dieu (l'éponyme de 1966 fait 11 dans les charts UK, tandis que son suivant, la même année, If Music Be The Food Of Love....Then Prepare For Indigestion se classe 27ème). Même son EP, Loos Of England se fait remarquer (N°1 en Europe et en Australie).

Si les américains sont moins réceptifs, la compilation Greatest Hits se classe malgré tout dans le Billboard 200 (155). If No One Sang, sorti en mai 68 aux USA sous Time to Take Off, s'avère être une des meilleures productions des anglais de Salisbury.

Cette même année 69, en septembre plus particulièrement, Dave Dee quitte ses partenaires pour épouser une carrière solo. La formation continue, jusque 1972, sous D. B. M. And T., autrement dit Dozy, Beaky, Mick And Tich., plus blues et rock, signant au passage un top 40 (Mr. President en 70).

John Dymond pour pérenniser l'affaire.

Elle se réunit depuis régulièrement comme ce fut le cas dans les 80's. Dave Dee n'est pas de la partie. Il sera lors de la seconde réunion du groupe, la décennie suivante. Celle-ci l'impliquera jusqu'à ses ennuis de santé (2008).

En 2013, Beaky, alias John Dymond, relance l'affaire. Il vaque désormais aux destinées du groupe dont il est le seul membre d'origine encore actif (RAZOR©2020).

DISCOGRAPHIE 60'S/70'S.

LP Studio 1 - 1966

 

Dddbmt album fontana 1966

 

Dave Dee, Dozy, Beaky, Mick & Tich

Dave Dee, Dozy, Beaky, Mick & Tich – 1966  3,5/5

 

Publié le 24 juin 1966.

Produit par Fontana.

Label:Fontana Records.

Genre:beat,freakbeat,pop-rock.

 

Accrocheur.

 

Un dizaine d'albums composent le catalogue de Dave Dee, Dozy, Beaky, Mick & Tich. Celui qui nous concerne présentement ouvre le compteur discographique de ce quintet.

Il est aussi le plus intéressant, bien que sa discographie, prise dans son ensemble, à savoir sur le créneau sur lequel le groupe a existé (1966/71), mérite également une attention, notamment la poignée de LP qui suit Dave Dee, Dozy, Beaky, Mick & Tich (jusqu'à If No One Sang en 1968).

Si on est fan de la pop anglaise des 60's, de la beat music, il est clair que l'on signera des deux mains à l'appel de ce disque qui ouvre le catalogue de ce boys band né du côté de Salisbury, Dave Dee, Dozy, Beaky, Mick & Tich. Les autres peuvent être surpris de la qualité de certains titres qui flirtent avec le registre mods et y trouver leur compte.

Hold Tight et Hard To Love You se démarquent du lot des 13 titres de l'édition Fontana de 1966, mais All I Want To Do, l'intro We've Got A Good Thing Going, Frustration et No More Love, deux chansons plus rock ainsi que Here's A Heart ou Something I Gotta Tell You méritent également l'écoute.

Si cette musique est aujourd’hui désuète et n'a pas convaincu les américains, les amateurs de 60's anglaise auront néanmoins plaisir à réécouter ce groupe au son bien à lui, aux mélodies accrocheuses, à l'interprétation vocale compétente et teintée d'un humour typiquement british, bien rodé instrumentalement, tant individuellement que collectivement (RAZOR©).

 

1. DDD-BMT.

2. We've Got A Good Thing Going.

3. Here's A Heart.

4. Something I Gotta Tell You.

5. All I Want To Do.

6. Frustration.

7. Hold Tight !

8. Hard To Love You.

9. Nose For Trouble.

10. No More Love.

11. After Tonight.

12. No Time.

13. Double Agent.

 

Dave Dee:chant.

Dozy (Trevor Davies):basse,chant.

Mick (Michael Wilson):batterie.

Beaky (John Dymond):guitare rythmique,chant.

Tich (Ian Amey):guitare.

Ken Howard:piano. 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.