The Mockingbirds.

BIOGRAPHIE.

 

 

THE MOCKINGBIRDS/Manchester (Angleterre – UK)

 

Mockingbirds intro

 

Actif entre 1964 et mi-1966.

Labels :CBS,EMI,Immediate,Decca.

Genre:mod,beat,merseybeat.

 

La patte de Graham Gouldman.

Si le Mockingbird, cet oiseau moqueur américain aussi remarquable chanteur que notre rossignol européen, est le volatil emblème des états du Texas, de la Floride et de l 'Arkansas, le groupe qui porte son nom, et qui nous intéresse présentement, The Mockingbirds, n'a rien de yankee.

Il est purement britannique, mais n'a, non plus, aucun point commun avec l'autre Mockingbirds recensé, celui de Mark Fuqua et activé au début des 90's, encore moins avec le troisième pointant à l'appel dans les 80's, originaire de Brighton et essentiellement féminin. Non, notre Mockingbirds à nous est mancunien, autrement originaire de Manchester et actif dans les 60's. Il appartient à la scène beat anglaise, Merseybeat pour être plus précis.

Mockingbirds the whirlwindsPartis des Whirlwinds...

Mockingbirds intro 1...le parcours des Mockingbirds mène à...

Mockinbirds 10cc...10cc.

Mockingbirds graham gouldman 1Graham Gouldman en est l'initiateur.

Mockingbirds yardbirds for your loveSon For Your Love est popularisé par les Yardbirds.

On doit à Graham Gouldman la paternité des Mockingbirds, mais avant d'en arriver à ce stade le natif de Broughton a déjà bien bourlingué sur la scène mancunienne où il a joué dans des formations locales dès l'âge de 15 ans...

Enfant d'une famille juive, il a 11 ans quand il se retrouve avec une guitare entre les doigts. Il se plonge à fond dans la pratique de l'instrument et ne pense désormais plus qu'à ça.

Dès lors, il quitte l'école à l'âge légal pour pouvoir le faire, encouragé par ses parents, également artistes, d'accord pour favoriser son éclosion dans la musique ; il pointe successivement et dès 1963, dans les High Spots, The Crevattes, The Planets et The Whirlwinds.

Dans l'ombre des Yardbirds.

Gouldman est attiré par ce que font les Beatles. Dès que ceux-ci ont initié la vague balayant la Mersey et entraîné tout le monde derrière eux, celui-ci se convainc qu'il peut aussi apporter son écot à ce mouvement. Mieux, être au centre de cette scène, en être un acteur majeur.

Confiant en ses moyens, déterminé, pour ne pas dire accro, Gouldman va vite devenir un des auteurs-compositeurs les plus fiables de la place, un des hitmakers les plus productifs et imaginatifs de Grande-Bretagne, comme c'est le cas avec For Your Love et Heart Full Of Soul, deux titres nés sous sa plume et devenus intemporels passés dans la besace des Yardbirds (respectivement N°3 et 2 UK, 6 et 9 US).

Les Whirlwinds sont la dernière marche avant d'accéder aux Mockingbirds. Ils sont fondés en 1963 autour de Gouldman et réunissent aussi Malcolm Wagner, Maurice Sperling et Phil Cohen.

Les Whirlwinds deviennent le groupe-maison du club de jeunesse local, le Jewish Lads Brigade. Bernard Basso, bassiste et Steve Jacobsen, guitariste, font également partie de l'aventure. Au milieu de l'année 64, le groupe décroche un contrat unique avec HMI, filiale d'EMI.

Quand Gouldman fait briller a concurrence...

A cette époque, Gouldman croise la route de Lol Creme (16 ans) et de Kevin Godley, musiciens dans The Sabers avec lesquels il joue en dilettante et partage l'expérience de pouvoir apprendre au contact des meilleurs à force de les côtoyer régulièrement (les Beatles, les Stones, Manfred Mann, Herman's Hermits, les Hollies...).

Les Whirlwinds décrochent alors un contrat auprès du label HMV, His Master's Voice, en français La Voix de Son Maître, filiale d'EMI (1964).

Un enregistrement en émane en juin 64, Look At Me, repris à Buddy Holly (face B Baby Not Like You, signée Creme).

Ce dernier ne parvenant pas à se classer dans les charts, Gouldman, désormais en pleine confiance côté écriture, met un terme aux Whirlwinds début 1965 et rebondit sur les Mockingbirds, avec Basso, Jacobsen et Godley, recruté à la batterie.

Le groupe passe régulièrement dans Top Of The Pops et signe chez Columbia/EMI mais, dès les premiers contacts, les choses ne se passent pas comme prévues, puisque CBS repousse l'idée de Gouldman (il a alors 19 ans) de sortir For Your Love, son titre.

Comme vu précédemment, celui-ci échoit aux Yardbirds avec la réussite que l'on connaît.

Pour mieux encadrer son écriture, Gouldman s'est alors rapproché de Harvey Lisberg, derrière la Kennedy Street Management, la pépinière musicale de Manchester, fondée par Danny Betesh.

Dans le même temps, la chanson en question, jugée trop pop et commerciale par le bluesman convaincu qu'est Eric Clapton, alors guitariste des londoniens, provoque son départ (25 mars 65) des Yardbirds (pour les Bluesbreakers de John Mayall), au profit de Jeff Beck.

Beck va alors profiter du second titre de Gouldman, Heart Full Of Soul, pour se livrer à ses premières expérimentations musicales, pour utiliser divers effets et donner une nouvelle orientation à son groupe.

Face au refus de publier For Your Love, deux singles sont édités en contrepartie, That's How (It's Gonna Stay) publié en février 65 (il sort aussi aux États-Unis chez Paramount ABC) et, trois mois plus tard, I Can Feel We're Partying (mai 65).

Les Mockingbirds enregistrent alors You Stole My Love chez Immediate (octobre 1965), puis One By One (juillet 66) et How To Find A Lover (octobre 66) chez Decca.

Si tout ce qu'écrit Gouldman est transformé en or par les groupes concurrents (Herman's Hermits, les Hollies, Wayne Fontana, Jeff Beck, les Yardbirds...), malheureusement, aucun des titres publiés pour les Mockingbirds ne touche sa cible.

5 singles, aucun LP.

Le songwriter inspiré joue alors sur deux tableaux : écrire des chansons le jour, tout en assurant son emploi d'alors, et les tester en soirée avec son groupe.

Ce rythme infernal ne dure pas bien longtemps ; il amène au licenciement de l'artiste de son job journalier et à la réflexion de Gouldman sur le bien-fondé de pérenniser son aventure avec les Mockingbirds.

Mockingbirds gouldman portrait

« Ma chanson, For Your Love, nous a été refusée par notre label. Ce sont les Yardbirds qui ont bénéficié de cette opportunité, plutôt que les Mockingbirds dans lesquels j'évoluais alors. Les londoniens voulaient en faire une version pop et commerciale pour faire décoller leur carrière. Ancré dans le blues, cette option n'a pas plu à Clapton, puriste du genre à l'époque, lequel en a profité pour quitter le groupe et partir chez Mayall. Le plus drôle est que nous avions l'intention initiale, Harvey Lisberg, notre manager, et moi, de refourguer For Your Love aux Beatles, avant de la proposer aux Yardbirds. » (Graham Gouldman)

En privilégiant la première option, celle consistant à donner la priorité à l'écriture et à voler de ses propres ailes, Gouldman prend la décision de ne pas impliquer plus longtemps les Mockingbirds dans cette entreprise devenue aléatoire et, au final, éphémère puisqu'elle aura duré moins de deux ans.

La fin des Mockingbirds est actée au milieu de 1966, sans que le groupe ait vraiment marqué l'histoire du rock mancunien. Son parcours discographique se résume donc à 5 singles, deux CBS, un Immediate et deux Decca. Aucun LP.

10cc pour rebondir.

Pour son élément-moteur, cette expérience aura surtout servi de tremplin pour son songwriting et pour une carrière qui le mènera à 10cc, avec Eric Stewart, Kevin Godley et Lol Creme (tiens, tiens comme on se retrouve...), sans jamais perdre la main, ni l'inspiration, comme en atteste I'm Not In Love, le tube planétaire de 1975.

Graham Gouldman, c'était ça avant tout ; on ne dira jamais assez le rôle capital qu'il eut, à titre personnel, pour la popularité de Manchester et sa scène musicale (RAZOR©2020).

DISCOGRAPHIE 60'S/70'S.

Pas de LP, ni compilation : se référer aux singles.

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.