Sea Level.

BIOGRAPHIE.

 

SEA LEVEL/Macon (Géorgie)

 

Sea level 1

 

Actif entre 1976 et 1981.

Labels:Capricorn Records,Arista.

Genre:rock progressif,blues-rock,jazz-rock,southern rock,jam rock.       

 

L’atypique du southern rock.

Macon est, par définition, le fief du rock sudiste, celui qui a révélé l’Allman Brothers, pilier du genre. On l’oppose à Jacksonville, antre de Lynyrd Skynyrd, autre pionnier dominant du southern rock. Le centre névralgique géorgien abrite Capricorn Records, label indépendant né de l’idée de Phil et Alan Walden et de Frank Feter, label qui a façonné cette magnifique scène trempant dans le rock, la country et le blues.

L’Allman Brothers Band, le Marshall Tucker Band, Wet Willie, Captain Beyond, Cowboy, Elvin Bishop, Jonathan Edwards, Grinderswitch, toutes ces pointures sudistes sont des produits Capricorn. Sea Level également.

Sea Level est pourtant celui qui en est le plus éloigné de par son positionnement musical, mais auquel on ne peut contester la connexion avec la filière southern rock, du fait que son fondateur, le claviériste Chuck Leavell, a fait partie de l’Allman Brothers Band, qu’il rejoint fin 1972 à la mort de Duane Allman. Pour lui, il a participé à Brothers And Sisters (1973) et Win Lose Or Draw (1975).

Sea level 2

Sur les cendres d’Allman Brothers Band.

A la séparation du groupe, ce pianiste de sessions très prisé fonde Sea Level, pratiquant d’un rock dit du sud mais plutôt funky, sorte de mélange de blues, de rock et de jazz. Il emmène dans ses bagages deux membres éminents d’ABB : Lamar Williams, le bassiste qui remplace le défunt Berry Oakley en 1972 et Jaimoe, alias Jai Johanny Johanson, son batteur légendaire, puis recrute le guitariste Jimmy Nalls.

On ne contestera donc pas à Sea Level, et à We Three (Leavell, Jaimoe et Williams) qui fait la jonction de 1974 à 1976 en ouvrant pour ce qui est devenu l’Allman Bordel Band, ses galons de rocker sudiste. Sea Level, traduire par niveau de la mer, doit son nom à un jeu de mot portant sur le nom de son fondateur, Chuck Leavell. C.Leavell se transforme en Sea Level.

Un premier album de feu.

Sea Level tourne beaucoup pour affiner sa musique et son son avant de publier, en 1977, un premier disque pour l’étiquette référencée ci-dessus. L’éponyme Sea Level tient plus de Montreux que de Macon. Fusion de rock, de jazz et de blues, il est essentiellement instrumental et n’a pas à souffrir de la comparaison avec la discographie qui précède et le groupe auquel il succède.

Sea Level a sa propre identité, un style qui lui est personnel, même si on ne peut pas ne pas penser au Chuck Leavell de l’Allman Brothers Band et à sa prestation fabuleuse sur Jessica notamment.

Sea Level étoffe son effectif.

Cet excellent quatuor devient septuor dès Cats On The Coast (1977) qui fait toujours la part belle aux instrumentaux et à la fusion du rock et du jazz. Copié/collé de son prédécesseur, il permet de découvrir ceux qui viennent étoffer l’effectif : le chanteur et saxophoniste Randall Bramblett, le guitariste David Causey et le batteur George Weaver.  

Pour On The Edge (1978), 3ème LP, Sea Level perd Weaver et Jaimoe, visiblement nostalgique d’Allman Brothers Band qu’il réintègre lorsque ce dernier se reforme en 1978 pour les besoins d’Enlightened Rogues. Leavell et Williams préfèrent, quant à eux, ne pas répondre aux sirènes de la réunion et continuent à se concentrer sur leur formation du moment. Bien leur en prend car l’aventure Allman Brothers Band finit en queue de poisson avec une popularité qui s’essouffle, des ennuis financiers et des licenciements, dont celui de Jaimoe.

En assurant le quotidien avec Joe English en lieu et place de Johanson, Sea Level ne crève pas le plafond pour autant. On The Edge, toujours dans le même registre jazz-rock, est en retrait par rapport à ses devanciers. Trop inégal, il s’adresse essentiellement aux inconditionnels de ce combo.

Sea level jimmy nalls

« Sea Level a été un grand groupe. Novateur et certainement en avance sur son époque. J’ai été ravi d’en faire partie et de contribuer aux albums du groupe. Surtout le premier, avant que Randall (Bramblett) et David (Causey) ne nous rejoignent.

C’était chaud comme jamais, même si ça n’enlève rien aux disques qui ont suivi. A quatre, avec Chuck, Jaimoe et Lamar, nous avions plus de latitude pour jouer et on ne s’en n’est pas privé. » (Jimmy Nalls)

Un destin lié à Capricorn Records.

Deux autres opus complètent le catalogue jusqu’au début des 80’s : Long Walk on a Short Pier (1979) et Ball Room (1980/Arista). Le premier nommé se fait encore pour le compte de Capricorn Records, mais le label fait faillite en 1979, ce qui fait que le disque n’est émis qu’en 1998 lors du renouveau de Capricorn par la voie de Mercury/Polygram. Polygram a, en effet, racheté le catalogue de tout ce qui gravite de près ou de loin avec l’Allman Brothers Band, donc celui de Sea Level.

Long Walk On A Short Pier ne dévie pas de la ligne artistique de ceux auxquels il emboite le pas, avec une tendance cependant à aller se fourvoyer dans des rythmes discos. Comme Ball Room (1980) qui bénéficie de l’apport du percussionniste Matt Greeley, il offre peu d’intérêt pour ceux qui ont adhéré à la délicieuse et surprenante matière  alimentant les deux premiers LP du groupe. Sea Level passe la main en 1981, après avoir constitué une belle surprise dans le rock des 70’s.

Sea level chuck leavell 2

Que sont-ils devenus ?

Le multi-instrumentiste géorgien Randall Bramblett, talentueux parolier de Sea Level, a continué une carrière personnelle tout en prenant part à des sessions pour le milieu.

Il compte une dizaine de LP à son actif, très prisées par la critique, dont l’excellent The Bright Spots (2013) et Devil Music, dernier en date sorti en 2015.
Jimmy Nalls, très sollicité suite à son implication dans Sea Level, lutte depuis le milieu des années 90 avec la maladie de Parkinson ; il a persisté un temps dans le rock, malgré son trouble cérébral progressif, mais depuis quelques années a limité sa relation à la musique.

Grâce au soutien de ses proches et de certains amis du milieu, et à une assistance technico-médicale permanente, il peut encore en apprécier les bienfaits sur son moral. Lamar Williams a eu moins de chance puisque, deux ans après l’arrêt du groupe, il est terrassé par un cancer (25 janvier 1983). Quant à Jaimoe, il est à la tête du Jasssz Band Jaimoe et répond aux reformations ponctuelles d’ABB.

L’initiateur de Sea Level, Chuck Leavell a, depuis 1982, fait un bout de chemin avec les Stones, mené en parallèle une carrière solo et pris part à de multiples sessions pour les plus grands. Auteur de quatre livres, il est toujours actif dans la musique même si, depuis quelques années, il a trouvé son équilibre dans l’arboriculture en luttant pour la protection et la préservation de l’environnement ; éminent écologiste, sa voix est très respectée. Comme au sein des groupes auxquels il a contribué, serait-on tenter de rajouter (RAZOR©).  

DISCOGRAPHIE 70'S.

LP Studio 1 - 1977

 

Sea level lp

 

SEA LEVEL

SEA LEVEL- 1977  5/5

 

Publié en 1977.

Produit par Stewart Levine.

Durée:41:14.

Label:Capricorn Records

Genre:jazz fusion.

 

La filière Allman Bros.

 

Que ceux qui n’ont jamais tâté du Sea Level fassent l’effort de s’y coller. Sea Level appartient assez curieusement à la catégorie du southern rock, mais c’est surtout pour son appartenance à la maison Capricorn Records,  label derrière tout ce qui sent la poussière du terroir sudiste ainsi que pour sa filiation avec l’Allman Brothers Band. Pas pour sa connexion musicale car Sea Level est plus populaire du côté de Montreux qu’aux States, plus connu des fans de jazz que de rock sudiste.

Il est un greffon de l’Allman Brothers Band de la deuxième partie des 70’s, devenu un foutoir innommable, perdu dans les stups et se consommant dans des putains de batailles d’egos qui scellent sa fin.

Jaimoe Johanson (batteur et percussionniste), Chuck Leavell (claviériste) et Lamar Williams (bassiste) fondent alors cette formation alors que le cadavre de l’ABB fume encore (1976). Ils évoluent dans un premier temps sous les We Three et ouvrent même pour le groupe qu’ils s’apprêtent à quitter.

Rejoints par Jimmy Nalls, il devient Sea Level et sort un premier disque éponyme en 1977 chez Capricorn Records, enregistrement fait d’une fusion de rock, de jazz et de blues sudiste.

Un piano qui n’en finit pas de marteler, une cadence enjouée et communicative, le jazz rumba Rain In Spain donne le coup d’envoi d’un LP orienté pour moitié vers l’instrumental. Et ça sonne particulièrement bien, la guitare étincelante de Jim Nalls et le jeu de clavier de Leavell contribuant pour beaucoup à cette ambiance très agréable.

Tidal Wave fusionne le classic-rock et le jazz avec justesse. Shake A Leg et Country Fool complètent parfaitement cette première partie instrumentale du LP.

La face deux alterne les chansons (avec voix) et les longues chevauchées d’instruments avec un égal plaisir. Les acteurs sont chauds bouillants et se font plaisir. Nous aussi.

Nothing Matters But The Fever tient toutes ses promesses, avant de s’effacer devant un sublime Grand Larceny et un décontracté Scarborough Fair (de Paul Simon), merveilleusement revisité. Musicalement, c’est très fort, ça donne envie de bouger.

Une halte sur Sea Level se recommande donc. Ce greffon m’a réconcilié avec l’Allman Bros dont le présent disque renoue parfois avec l’esprit. Je parle de l’A.B.B d’avant Brothers & Sisters, vous l’aurez compris. Très bel ouvrage qui file une pêche d’enfer (RAZOR©).

 

1. Rain In Spain.

2. Shake A Leg.

3. Tidal Wave.

4. Country Fool.

5. Nothing Matters But The Fever.

6. Grand Larceny.

7. Scarborough Fair.

8. Just A Good Feeling.

 

Chuck Leavell:piano,Moog,orgue,clavinet,percussions,claviers,chant.

Jaimoe Johnson:percussions,batterie.

Jim Nall:guitare,chant.

Lamar Williams:basse,chant.

LP Studio 2 - 1977

 

Sea level cats on the coast

 

SEA LEVEL

CATS ON THE COAST – 1977 5/5

 

Publié en 1977.

Produit par Stewart Lewine.

Durée:38:12.

Label:Capricorn Records.

Genre:jazz-fusion,southern rock.

 

Bonheur communicatif.

 

Ce n’est pas parce qu’on est issu de l’Allman Brothers Band que l’on doit faire de l’Allman Brothers. En créant Sea Level, les trois rescapés de l’ABB que sont Leavell, Lamar et Johanson ont fixé leur propre son et leur propre style. Toute comparaison avec groupe ayant existé est donc inutile.

Sea Level, s’il appartient bien au southern rock pour les spécialistes du rock, plus pour le fait d’être un produit Capricorn que pour sa musique, diffère des autres formations du genre comme l’excellent album éponyme précédent a pu en attester. Avec Sea Level, on est dans le jazz fusion, le jazz-rock, voire le jam rock de par la propension du groupe à étirer ses titres et partir dans des voies improvisées. C’est d’ailleurs ce qui fait son charme et tout l’intérêt porté à l’album précédent.

Cats On The Coast (en écoute intégrale ici) est le deuxième jet de Sea Level ; il confirme ce qui précède, en termes de qualité s’entend, et reconduit une orientation jazz-rock, très maîtrisée par ses acteurs.

Le répertoire de Sea Level refait  la part belle à de succulents instrumentaux (Storm Warning, Song For Amy, Midnight Pass, Cat On The Coast), mais alterne aussi avec de sympathiques titres pop-rock du sud (Had To Fall, That’s Your Secret, Every Little Thing).

En cela, Cats On The Coast ne diffère en rien de l’album précédent (sauf qu’il fait appel à un effectif plus étoffé). A son image, il est tout à fait agréable et suscite autant de plaisir. Ce groupe est décidément très intéressant (RAZOR©).

 

1. That's Your Secret.

2. It Hurts To Want It So Bad.

3. Storm Warning.

4. Had To Fall.

5. Midnight Pass.

6. Every Little Thing.

7. Cats On The Coast.

8. Song For Amy.

 

Sid Sharp,Richard Dickles,Jesse Ehrlich,William Kurash:cordes.

Harvey Thompson:saxophone.

George Weaver:percussions,batterie.

Lamar Williams:basse,chant.

Jim Nalls:guitare.

Muscle Shoals Horns:cuivres.

Randall Bramblett:piano,claviers,saxophone,chant.

Harrison Callowa:trompette.

Davis Causey:guitare.

Ronnie Eades:saxophone baryton.

Dennis Good:trombone.

Jaimoe Johnson:congas,batterie.

Chuck Leavell:orgue,claviers,chant,percussions.

LP Studio 3 - 1978

 

Sea level on the edge

 

SEA LEVEL

ON THE EDGE – 1978  3,5/5

 

Publié en 1978.

Produit par Stewart Levine.

Durée:35:21.

Label:Capricorn Records.

Genre:jazz-fusion,jam rock,funk,southern rock.

 

La fièvre baisse.

 

Après deux très grands LP, l’éponyme Sea Level et Cats On The Coast (1977), Sea Level publie en 1978, un troisième album : On The Edge (en écoute intégrale ici). Dans le même temps, le groupe se voit amputé de Johanson, nostalgique de l’Allman Brothers Band pour lequel il s’engage à nouveau. L’incidence de cette perte sera minime.

Sea Level insiste dans le répertoire qui a été le sien jusqu’alors : fifty/fifty entre la fusion rock/jazz instrumental et un southern pop-rock à tendance funky.

Si l’ensemble demeure sympatoche, cet album n’a pourtant pas la qualité de ses prédécesseurs, surtout de l’album éponyme qui, selon moi, reste quand même le disque de référence d’un Sea Level, ici un peu moins inspiré et touché par la grâce.

La qualité de certains morceaux rééquilibre cependant cet album inégal : Fifty Four, A Lotta Colada, Living In A Dream et On The Wing. Je me satisfais encore de cette prestation, mais le meilleur est ailleurs, reconnaissons-le (RAZOR©).

 

1. Fifty-Four.

2. King Grand.

3. Living In A Dream.

4. A Lotta Colada.

5. This Could Be The Worst.

6. Uptown Downtown.

7. Electron Cold.

8. On The Wing.

 

Chuck Leavell:piano,Moog,orgue,clavinet,claviers,percussion,chant.

Lamar Williams:basse,chant.

Jimmy Nalls:guitares,chant.

Davis Causey:guitares.

Randall Bramblett:saxophones,piano,claviers,chant.

Joe English:batterie,percussions,chant.

LP Studio 4 - 1979

 

Sea level long walk on a short pier

 

SEA LEVEL

LONG WALK ON A SHORT PIER – 1979  3/5

 

Publié en 1979.

Produit par Sam Whiteside.

Durée:34:42.

Label:Capricorn Records.

Genre:jazz-fusion,jam rock,jazz-rock,southern rock.

 

En dessous du niveau de la mer.

 

Ceux qui veulent encore croire en un sursaut de Sea Level après l’inégal On The Edge, doivent revoir leur copie. Sea Level, même si la présente prestation répondant au nom de Long Walk On A Short Pier (en écoute intégrale ici) est décente, n’a plus rien dans les chaussettes. Remarquez, elle reste encore dans les clous, comparée à la production discographique insignifiante de cette fin des 70’s.

A force d’un tantinet de redondance, le groupe se perd en route et commence à raser a little. Les carences créatrices se font criardes ici, le manque d’inspiration devient évident. Là-dessus viennent se greffer des problèmes avec la maison de disques (Capricorn Records). En ont découlé des difficultés de promotion et de distribution sur le marché, notamment américain.

A quoi bon ce 4ème album ? Pour faire plaisir aux fans uniquement ; parce qu’en dehors de cette louable motivation, je ne vois pas ce qui peut prolonger avec ce groupe qui avait pris la bonne habitude de nous pondre des petites merveilles fusionnées de southern rock-jazz-blues. Plus pour les collectionneurs. (RAZOR©)

 

1. Tear Down This Wall.

2. Canine Man.

3. My Love.

4. Just A Touch.

5. Thirsty.

6. A Two ‘N Two.

7. Morning Light.

8. Too Many Broken Hearts.

9. Twenty Miles From Nowhere.

 

Chuck Leavell:piano,Moog,orgue,clavinet,claviers,percussion,chant.

Lamar Williams:basse,chant.

Jimmy Nalls:guitares,chant.

David Causey:guitares.

Randall Bramblett:saxophones,piano,claviers,chant.

Joe English:batterie,percussions,chant.

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.