Outlaw country.

Outlaw country : une nouvelle façon de penser, d'écrire et d'enregistrer.

 

Outlaw country

Image Kbec1390.

 

Rejet du Nashville Sound.

Par country Outlaw, il faut entendre un genre musical qui résulte de la country music et qui date des 60’s/70’s. On l’appelle également le mouvement Outlaw (The Outlaw Movement) ou Outlaw Music. Outlaw signifie hors-la-loi, ce qui s’explique par le fait que ce sous-genre de musique country, emmené par un noyau de songwriters créatifs qui refusaient de se conformer à ce qui était la norme country en vigueur, à savoir le Nashville Sound, se soit mis en marge de la country traditionnelle. Ces rénégats incarnaient une nouvelle façon de penser, d’écrire et d’enregistrer.

L'épicentre à Austin et Lübbock.

L’épicentre de cette réaction autoproclamée Outlaws contre la musique country traditionnelle se trouvait à Austin et Lubbock. Les frondeurs avaient pour nom Johnny Cash qui reliance sa carrière par la country Outlaw, Waylon Jennings, Kris Kristofferson, Mickey Newbury, Merle Haggard, David Allan Coe, Billy Joe Shaver, Tompall Glaser, Hank Williams, Townes Van Zant, Steve Earle, Rodney Crowell, Gary Stewart ou encore Willie Nelson. On pourrait citer aussi  Jerry jeff Walker, Michael Martin Murphey ou encore les Flatlanders du trio Joe Ely, Butch Hancock et Jimmie Dale Gilmore. Ce mouvement, fortement influencé par le southern rock, caractérisé par des artistes aux cheveux longs portant jean et cuir en opposition aux classiques chanteurs de Nashville dans leurs costumes à paillettes, était très populaire.

 

Waylon jennings rca cropped

Waylon Jennings (photo wikipedia).

Un nouveau public.

La country de papa se mourrait, ce courant contestataire lui a donné une seconde vie en chantant les joies de la bouteille, les drogues et les honky tonk. Autres temps, autres mœurs. Dans ce contexte, les anciens de l’école Nashville Waylon jennings et Willie Nelson ont beaucoup fait pour favoriser l’éclosion de ce courant novateur. Waylon Jennings a notamment insisté que sa maison de disques lui lâche les baskets et le laisse produire ses propres albums désormais. Idem pour Nelson, star de la country classique a la fin des années 60 et insatisfait de son sort à Nashville, lui a tourné le dos en 1972 pour se réinventer au Texas, là où ça se passait. A Austin, il s’est découvert un nouveau public composé de hippies, de cowboys et de bikers tandis que, dans le même temps, ses fans de la première heure lui restaient fidèles. Du jamais vu.

Une affaire de mecs essentiellement.

La country Outlaw était une affaire de couillus. Rares sont les meufs qui ont rejoint le mouvement. Seules Emmylou Harris, Tanya Tucker, Jessi Colter et Sammi Smith faisaient partie de cette maison marginale (RAZOR©)

 

1 vote. Moyenne 3.00 sur 5.