Daughters Of Albion.

BIOGRAPHIE.

 

 

DAUGHTERS OF ALBION/Los Angeles (Californie – USA)

 

 

Daughters of albion intro

 

 

Actif en 1968.

Label:Fontana Records.

Genre:pop,pop psychédélique,pop baroque,pop expérimentale,pop-rock.

 

Les yeux pour pleurer.

 

Au milieu des 60's, les USA, la Californie notamment et plus spécifiquement les places de San Francisco et de Los Angeles, abondaient de jeunes formations formées un peu dans l'enthousiasme général induit par la vague invasive britannique ambiante.

 

Dans ce contexte concurrentiel très dense, où l'excitation et la motivation primaient généralement sur la technique et les connaissances musicales, les moindres mètres carrés disponibles pour brancher sa guitare et son ampli, installer sa batterie, la plus petite des surfaces pour exprimer un talent encore primitif, étaient littéralement pris d'assaut.

 

Certains ont connu le bonheur de devenir des grands, d'autres, et ils constituent la très grande majorité, n'ont eu que les yeux pour pleurer.

Daughters of albion 2Un projet pshych-pop original.

Daughters of albion greg dempseyGreg Dempsey, un songwriter talentueux.

Daughters of albion lpUn LP recherché.

Daughters of albion 1Les yeux pour pleurer.

Un projet psych-pop original.

 

C'est le cas de Daughters Of Albion qui, en dépit d'une originalité qu'on ne lui reconnaîtra que bien plus tard, n'a pas réussi à accrocher le bon wagon, malgré la publication d'un album de pop expérimentale plutôt ambitieux (et réussi) pour lequel Leon Russell en personne, fut-il alors à ses débuts, a assuré la production et les pointures oklahomiennes amies comme Carl Radle (Derek & The Dominos, Delaney & Bonnie) et Jesse Ed Davis (Taj Mahal et guitariste de session) ont fait le déplacement.

 

Certes, ce sera son seul fait d'armes, mais cet opéra rock psych-pop, inspiré par Sergent Peppers, est une belle curiosité sortie de l'imagination fertile de Greg Dempsey.

 

Un précédent sous The Gas Company.

 

On ne peut malheureusement pas en dire autant de la pochette de cette délicatesse, vraiment décalée par rapport à son contenu, sur laquelle le même Dempsey, également originaire de Tulsa, exhibe son torse velu.

 

En second plan, sa partenaire dans Daughters Of Albion, Kathleen Yesse, devenue Kathy Dalton quand elle bascule dans une carrière solo en 1973 et que le label de Frank Zappa et Herb Cohen, DiscReet Records, prend sous son aile.

 

Le guitariste Greg Dempsey et la chanteur Kathleen Yesse se connaissent pour avoir préalablement évolué au sein de The Gas Company, un groupe de folk-rock constitué au milieu des 60's avec Ken Bloom (guitare), Gary Greene (batterie) et Greg Leroy (basse).

 

Le cercle des amis de Tulsa.

 

The Gas Company enregistre quatre singles entre 1965 et 1967, avant que le couple ne bascule sur Daughters Of Albion : Blow Your Mind/Your Time's Up (Mirwood/1965), produit par Jack Nitzsche, ainsi que You're Alone/You'll Need Love et Get Out Of My Life/We Need A Lot More Of Jesus (And A lot Less Rock And Roll) en 1966 et First Night Flight/If You Know What I Mean (1967), pour le compte de Reprise Records.

 

Ce petit milieu se connaissant bien et ayant ses habitudes, Leon Russell, alors partie prenante dans l'expérimental The Asylum Choir (1967/1968) qu'il vient de fonder avec Marc Benno, fait ses premiers pas à la production et se voit proposer de produire le disque de son ami Greg Dempsey, l'éponyme Daughters Of Albion, sorti chez Fontana Records.

 

Dans le collimateur des collectionneurs.

 

Il ne vient pas seul et embarque dans le projet sa clique de musiciens de l'Oklahoma, lesquels tissent ici un canevas sonore unique.

Rayonnant d'orchestrations pop, de groove rock, d'arrangements vocaux sophistiqués, d'ambiances différentes, de divers types de musique et de sons, de paroles pertinentes, le disque, inspiré par la musique des Beatles, a une saveur particulière surprenante.

 

S'il est vu comme une curiosité à l'époque, jugée parfois inégale pour la critique, il est considéré aujourd'hui qu'il a été réhabilité sur CD et mastérisé à partir des bandes originales, comme une excellente étape de pop psychédélique expérimentale pour laquelle les collectionneurs seraient disposés à casser leur tirelire.

Daughters of albion leon russell

" La magie opère chaque fois que vous avez un groupe de personnes qui sont ensemble tous les jours et qui partagent un cadre de référence commun. " (Leon Russell)

 

Greg Dempsey et Kathleen Yesse.

 

Greg Dempsey en signe toutes les chansons, parfois assisté de Dave Luff Linden comme c'est le cas des titres I Love Her And She Loves Me, Candle Song, Hat Off Arms Out Ronnie, Well Wired et Story of Sad.

 

Dempsey n'est pas un inconnu sur la place angeline dans la mesure où il est l'auteur de I Could Be So Good For You, face A du single sorti par en 1967 pour CBS et écrite avec Jack Nitzsche pour Don And The Goodtimes.

 

Le titre en question, très populaire sur L.A, atteint même la 56ème place du Billboard 100 cette année là.

 

Il est, par ailleurs, derrière Prince Of Peace et Roll Away The Stone qui figurent tous deux sur le premier album éponyme de Leon Russell, publié en mars 70 et a également été à l'écriture de titres pour Dino, Desi & Billy, un trio musical des 60's (Josephine/I Hope She's There Tonight).

 

Kathleen Yesse, quant à elle, après avoir fait équipe avec Dempsey, poursuit une carrière solo sous Kathy Dalton, menée chez DiscReet où elle sort l'album Amazing en 1973, pour lequel elle obtient le soutien de Little Feat de George Lowell, de Carl Wilson des Beach Boys et de Van Dyke Parks ; celui-ci est réédité l'année suivante sous Boogie Bands & One Night Stands (1974). Dempsey en est le producteur.

 

Sa carrière s'est éteinte en même temps que le label DiscReet a connu ses premiers problèmes (RAZOR©2020).

 

DISQCOGRAPHIE 60'S.

LP Studio unique - 1968

 

Daughters of albion lp

 

DAUGHTERS OF ALBION

DAUGHTERS OF ALBION – 1968  3/5

 

Publié en 1968.

Produit par Leon Russell.

Durée :40:27.

Label:Fontana Records.

Genre:pop psychédélique,pop baroque,pop-rock,pop.

 

Nullement convaincu.

 

Greg Dempsey, un proche des musiciens oklahomiens originaires de Tulsa (Leon Russell, Marc Benno, Carl Radle...) et Kathleen Yesse (future Kathy Dalton pour la suite de sa carrière) forment le binôme qui vaque aux destinées de Daughters Of Albion que d'aucuns considèrent comme les auteurs d'un disque (c'est le seul) éponyme exceptionnel...

 

Faut pas pousser mémère dans les orties, elle est en short... un bon disque de pop psychédélique comme la Californie de la fin des 60's savait en produire, je veux. Mais pas au-delà, malgré l'expertise de Leon Russell au pupitre et aux arrangements.

 

Ce dernier, n'oublions pas, démarre sa carrière de producteur et expérimente alors beaucoup. On est dans la période de tâtonnements d'Asylum Choir (avec Marc Benno), l'album par lequel il ouvre son compteur personnel.

 

Le natif de Lawton a des idées plein la tronche, de l'ambition à revendre et met tout ça au service du couple Dempsey/Yesse (il place des cloches, des clarinettes, des xylophones, des harpes et des guitares un peu partout), mais la pop psychédélico/baroque et expérimentale restituée ici ne convainc que leur auteurs.

 

L'association ne fonctionne pas trop mal mais ne permet pas d'élever cet album à un niveau exceptionnel et d'en faire un prétendu joyau psychédélique oublié. Rien d'impressionnant donc ici, si ce n'est la voix de Kathleen Yesse, l'album souffrant d'une trop grande carence en qualité de l'écriture (RAZOR©).

 

1. I Love Her And She Loves Me.

2. Still Care About You.

3. Yes, Our Love Is Growing.

4. Candle Song.

5. Ladyfingers.

6. Sweet Susan Constantine.

7. Hats Off, Arms Out, Ronnie.

8. Good To Have You.

9. Well Wired.

10. Hey You Wait, Stay.

11. Story Of Sad.

12. 1968/John Flip Lockup (Medley).

 

Greg Dempsey:guitare,chant.

Kathleen Yesse:chant.

2 votes. Moyenne 4.00 sur 5.