Question Mark And The Mysterians.

BIOGRAPHIE.

 

 

QUESTION MARK AND THE MYSTERIANS/Bay City (Michigan – USA)

 

Question mark intro

 

Actif depuis 1962.

Labels:Cameo-Parkway.

Genre:garage rock,proto-punk.

Site officiel:96tears.net

 

Un des premiers groupes tex mex du rock.

Question Mark And The Mysterians, également orthographié ? And The Mysterians est une légende du rock garage. Il lui aura suffi d'un seul titre seulement pour obtenir un passeport pour la célébrité à vie : 96 Tears.

Porté par le son du Vox Continental et la voix intimidatrice et vide d'émotions d'un Rudy Martinez qui règle ses comptes avec sa petite amie en lui promettant des larmes, rythmé par un riff basique obsédant, cette chanson vengeresse a fait le tour de la planète, s'écoulant alors à plus d'un million d'exemplaires, aidée en cela par ses positionnements flatteurs dans les charts des deux côtés de l'Atlantique : N°37 au Royaume-Uni mais, surtout, N°1 aux États-Unis.

Question mark 2Un des premiers groupes tex mex du rock.

Question mark rudy martinezRudy Martinez, force créatrice du groupe.

Question mark 96 tears single 6696 Tears, N°1 du Billboard en 1966.

Question mark now Toujours actif aujourd'hui.

Un mystère savamment entretenu.

Ce one-hit wonder révélera ses interprètes et également auteurs, des musiciens d'origine mexicaine, nés au Texas et élevés dans le Michigan, dans la région de Saginaw/Bay City, autour desquels le mystère, comme l'identité du groupe le démontre, a toujours été savamment entretenu.

Rudy et Robert Martinez, Franck Lugo, Bobby Balderrama, Eddie Serrato constituent un des premiers groupes tex-mex du rock et sont considérés, en 1966, comme la formation la plus populaire des States.

A sa manière, Question Mark And The Mysterians, dont le nom réfère à un film de science-fiction nippon, a posé les bases d'une musique qui du, rock garage, évolue vers le punk.

Rudy Martinez, force créatrice du groupe.

Ces chicanos, actifs entre 1962 et 1969, sont tous des fils de paysans mexicains venus chercher du travail dans le Michigan. L'amour commun qu'ils partagent pour le surf rock et des artistes comme Duane Eddy et Link Wray les amène à se rapprocher et à échafauder l'idée de monter un groupe (1962).

A la base de ce projet, un trio composé du guitariste Larry Borjas, du batteur Robert Martinez et de Bobby Balderrama (lead guitare) qui se produit essentiellement sur un plan local et que la british invasion va achever de convaincre qu'il lui fallait évoluer dans sa structure pour étendre son aura.

Le bassiste Fernando Aguilar, l'organiste Frank Rodriguez et le chanteur-danseur Rudy Martinez complètent alors la tierce d'origine. Ce dernier, notamment, est un personnage un peu illuminé, une figure excentrique qui va s'imposer comme le maillon principal du groupe.

Du surf rock au pop-rock.

Il prétend venir de Mars, avoir marché avec les dinosaures et arbore en permanence de larges lunettes noires qui le dote d'un côté mystérieux.

Mais c'est lui la force créatrice et c'est autour de lui que tout le projet va s'articuler.

Du surf rock, la formation ainsi constituée évolue vers un mélange de pop-rock et de rock and roll en puisant dans un catalogue britannique, les Stones et les Beatles notamment.

D'Adrian et de Saginaw où il a ses quartiers, le groupe déménage sur Flint, plus au sud (1964), à un moment où la conscription rappelle à leurs obligations Larry Borjas et Robert Martinez. Le temps de leur service militaire, Frank Lugo (basse) et Eddie Serrato (batteur), beau-frère des Martinez, les remplacent à la rythmique.

N°1 du Billboard.

Grâce à leurs attaches à Saginaw, la formation des Martinez bénéficie du soutien de Lilian et Joe Gonzales, épiciers de leur état, mais également impliqués dans la gestion d'artistes (Gonzales & Gonzales) et parties prenantes dans le label Pa-Go-Go (avec Paulino Bernal).

Par leur entremise, ? Mark and The Mysterians entre en studio (Recording Studio Art Schiell à Bay City) où il enregistre en mars/avril 1966, une version de Midnight Hour et leur chanson originale Too Many Teardrops, rebaptisée 96 Tears, après avoir été nommée 69 Tears.

Le single est initialement pressé à 750 exemplaires avant que le passage du disque sur les stations radiophoniques du Michigan (Saginaw, Flint et Detroit) et d'Ontario (Windsor) n'amène le label à opérer un tirage supplémentaire plus conséquent.

Devenue un succès régional, la chanson tape dans l’œil de Neil Bogart, Président de Cameo-Parkway Records ; celui-ci en rachète les droits, distribue le single à l'échelle nationale et en assure la promotion. Question Mark And The Mysterians fait alors ses premières télés (American Banstand, Where The Action Is).

Disque d'or, 96 Tears atteint le sommet du Billboard 100 le 29 octobre 1966. La formation portée par Rudy accède enfin à la notoriété nationale. Mais ce statut ne dure pas.

Question mark photo anne samachsonPhoto Anne Samachson.

« J'aime l'orange et il s'avère que c'était la couleur de Cameo-Parkway. C'est la raison pour laquelle nous avons opté pour ce label. » (Rudy Rodriguez)

Toujours actif aujourd'hui.

Le groupe ne renouvelle pas le succès de 96 Tears et rentre progressivement dans le rang, bien qu'accédant encore à quelques reprises dans les charts US pour le label Cameo-Parkway : I Need Somebody/8 Teens N°22-1966, Can't Get Enough Of You Baby/Smokes N°56-1967, Girl (You Captivate Me)/Got To N°98-1967, Do Something To Me/Love Me Baby N°110-1968.

Le groupe s'est dissous en 1969 pour se reformer par la suite et enregistrer quelques titres supplémentaires, sortis respectivement chez Capitol Records et Tangerine Records : Make You Mine/I Love You Baby et Ain't It A Shame/Turn Around Baby.

Le catalogue des 60's intègre également deux albums studio, 96 Tears et Action. Toujours pour le compte de Cameo-Parkway.

Le premier nommé, publié en novembre 1966, a culminé à la 66ème place du Billboard 200 tandis que le second, sorti en juin 1967, bien que non classé, s'affirme comme meilleur que son prédécesseur, les musiciens gagnant en maturité.

Au fil des décennies, Question Mark And The Mysterians continue à sortir des singles, des albums et à se produire en public malgré l'évolution de son line-up.

Le groupe, depuis reformé (1997), est intronisé au Michigan Rock And Roll Legends Hall Of Fame en 2006, et fait régulièrement l'affiche de festivals et autres réunions. Eddie Serrato est depuis disparu (2011), terrassé par une crise cardiaque (RAZOR©2021).

DISCOGRAPHIE 60'S.

LP Studio 1 - 1966

 

Question mark 96 tears lp

 

QUESTION MARK AND THE MYSTERIANS

96 TEARS – 1966  4/5

 

Publié en novembre 1966.

Produit par Neil Bogart,Rudy Martinez.

Durée:29:00.

Label:Cameo-Parkway.

Genre:garage rock.

 

Un classique du rock garage.

 

Enregistré entre mars et septembre 1966, ce premier LP de Question Mark And The Mysterians est nommé d'après la chanson qui a occupé la première place des charts américains quelques mois avant. Il y en aura un second, Action qui sortira l'été 1967, toujours chez Cameo-Parkway. Pas mal également.

Et c'est tout pour les 60's, même si le groupe du Michigan, après s'être arrêté en 1969 et s'être reconstitué peu de temps après, a continué à enregistrer dans les décennies suivantes, singles et albums, ainsi qu'à se produire en public car, à cette heure, il est toujours actif.

Cet opus a fait 66 dans le Billboard 200, ce qui est un score honorable tendant à indiquer qu'il y a matière à s'y intéresser pour peu que le rock garage sensibilise le curieux.

Qui n'est pas tombé sur le cul en découvrant ce groupe à l'énigme savamment entretenue, dont personne ne savait alors pas grand chose et guère plus sur sa force créatrice ?

Qui était donc ce Rudy Martinez, personnage illuminé assez original ? Qui était donc ce mec caché derrière de larges lunettes noires, qui prétendait avoir vécu sur Mars et avec les dinosaures ?

La seule chose dont on est véritablement sûr à son endroit, c'est que la matière qu'il nous propose avec ses potes chicanos de la région de Saginaw est salement contagieuse, obsédante organisée autour du Vox de Frank Rodriguez et de riffs des plus basiques.

Les 12 chansons, concises (entre 1'30 et 3 minutes), se déroulent ici sans faire baisser d'un ton le rythme entraînant dominant, cool et compulsif.

Même s'il referme l'album, 96 Tears est, bien évidemment, la tête de gondole de cette collection qui réunit quelques autres très bons titres comme Set Aside, Up Side, Don't Tease Me, I Need Somebody, Don't Break This Heart Of Mine, Ten O'Clock). Ce disque est un classique du rock garage (RAZOR©2021).

 

1. I Need Somebody.

2. Stormy Monday.

3. You're Telling Me Lies.

4. Ten O'Clock.

5. Set Aside.

6. Up Side.

7. 8 Teen.

8. Don't Tease Me.

9. Don't Break This Heart Of Mine.

10. Why Me.

11. Midnight Hour.

12. 96 Tears.

 

Rudy Martinez:chant.

Bobby Balderrama:guitare principale.

Frank Lugo:basse.

Frank Rodriguez:orgue.

Eddie Serrato:batterie.

Fernando Aguilar:basse sur 11/12.

  • 2 votes. Moyenne 4 sur 5.

Commentaires