The Nice.

BIOGRAPHIE.

 

THE NICE/Londres (Angleterre)

 

Nice intro

 

Actif entre 1967 et 1969.

Labels:Immediate,Charisma.

Genre:rock progressif,rock psychédélique,jazz fusion,art rock,proto-prog.

Pionnier du rock progressif.

Les Nice ont eu une aura internationale et, en cela, l'exubérance de son leader-fondateur, le regretté Keith Emerson, a tenu un rôle prépondérant. Le regretté organiste était, en effet, un spectacle à lui tout seul et, comme Hendrix le faisait de sa guitare, il maltraitait, sur scène, le clavier de son instrument en le transperçant de lames ou réalisait toutes sortes de facéties comme jouer en lui tournant le dos ou en le chevauchant...

Si le groupe a marqué l'histoire de la musique, c'est moins pour sa musique que pour son statut de pionnier du rock progressif. Les Nice ont, en quelque sorte, été les premiers à faire la transition entre la pop-rock psychédélique du milieu des 60's et le rock des 70's.

Nice emerson 1Le regretté Keith Emerson, fonde Nice en 1967.

Nice premier line upLe 2ème line-up de Nice...

Nice davison jackson emerson...passé en trio en 1968.

Nice keith faceties 2Emerson, un organiste exubérant (© Chris Foster)...

Nice emerson faceties... mais le meilleur au monde à cette époque.

Ils avaient pour eux d'être libres, donc de faire ce que bon leur semblait ou, pour le dire autrement, de faire surtout ce qui passait par la tête de son membre le plus charismatique, Keith Emerson.

C'était souvent bordélique mais ça a eu le mérite d'exister et de tracer la voie pour ce qui allait devenir, trois ans plus tard (1970), Emerson Lake & Palmer, un trio autrement plus consistant...

Keith Emerson, l'élément moteur.

Keith Emerson, natif de Todmorden (le 2 novembre 1944) est l'enfant d'un couple de musiciens amateurs, ce qui favorise précocement son épanouissement musical.

Dès l'âge de 8 ans, il suit un enseignement au piano. Sa pratique lui ouvre les portes de la musique classique, puis, au fil de son enfance et de son adolescence, celle du jazz, du boogie-woogie et du rock and roll.

Du piano, il passe à l'orgue Hammond quand il entend une chanson de Jack McDuff, Rock Candy. Il a alors 14 ans et ne jure que par cet instrument aux tonalités chaudes et au son bourdonnant.

Il en fait l'acquisition l'année suivante et, à partir de là, comme il en est propriétaire, il va commencer à en jouer un peu partout et à la moindre occasion, suscitant en lui l'envie de monter un premier groupe.

Ce sera le Keith Emerson Trio, fondé en 1963. Le trio, complété par David Keene (batteur) et Godfrey Sheppard (contrebassiste), pratique une musique jazz/blues, en s'appuyant essentiellement sur des reprises (2 titres sont d'Emerson).

On les retrouve sur un disque surgi de nulle part en 2015, Keith Emerson Trio, et enregistré, à l'époque, à une poignée d'exemplaires et dans le salon de la maison des parents de Keith.

Du Keith Emerson Trio à Nice.

Après être passé par The John Brown's Bodies (1964), Garr Farr & The T-Bones (1965) au sein duquel il croise la route de Lee Jackson, futur membre des Nice, puis par The VIP's (1966) avec lesquels il a le privilège de se produire au Star Club de Hambourg, Keith Emerson fait la rencontre de l'artiste très populaire de soul américaine et ex-choriste des Ikettes, P.P. Arnold.

Son manager n'est autre qu'Andrew Loog Oldham (Rolling Stones). Ce dernier propose à Emerson de monter un quatuor pour accompagner sa protégée dans ses spectacles et de remplacer ainsi les Blue Jays dont la chanteuse n'est pas satisfaite.

Emerson accepte mais fixe ses conditions : que le groupe en question puisse se produire seul et sans contraintes en ouverture.

The Nice, au nom inspiré par la chanson des Small Faces, Here Come The Nice, est alors officiellement constitué autour de Keith Emerson, du guitariste David O'List, du batteur Ian Hague et du bassiste Keith Anthony Joseph Jackson, dit Lee Jackson (1967).

Le National Jazz & Blues Festival, organisé cette année là à Windsor (3 mai 67), permet aux Nice, programmés en remplacement de Pink Floyd, de se faire remarquer et de signer à l'automne 1967, un partenariat avec le label indépendant Immediate Records... d'Andrew Loog Oldham.

Une démarche ambitieuse.

Juste avant le passage en studio pour l'enregistrement d'un premier album, le groupe se sépare de Hague, non intéressé par la direction progressive souhaitée par Emerson. Brian Blinky Davison le supplée.

Emerson, List, Davison et Jackson sont du premier opus, nommé The Thoughts Of Emerlist Davjack (mars 1968). Emerlist Davjack ? Emer comme Emerson, List comme O'List, Dav comme Davison et Jack comme Jackson...

Cet album original, très novateur et encore très psychédélique est, à sa sortie, un des tout premiers tremplins vers le genre progressif.

Si David O'List s'y montre brillant, Emerson lui vole la vedette avec son jeu d'orgue extrêmement créatif et sa démarche très ambitieuse.

Sont-ce les raisons qui poussent David O'List à quitter Nice en plein enregistrement d'Ars Longa Vita Brevis, publié en novembre 68 ? On peut le craindre, car la patte de Keith Emerson est ici encore plus marquée que sur ce qui précède et fait du deuxième volume discographique un moment révolutionnaire dans le rock.

Ce Nice là (un trio) a du ELP sous le capot et Keith Emerson est vu comme un génie par la critique... L'éponyme et hybride Nice (septembre 1969) et ses 6 titres permettent au trio d'occuper le top 3 des albums au Royaume-Uni basculent dans le prog.

Keith Emerson sur le toit du monde.

Mi studio (titres 1 à 4), mi live (enregistrements extraits du concert au Fillmore East de New York les 9 et 10 avril 1969), ce disque donne toute latitude à Keith Emerson pour exprimer l'étendue de son talent, son énergie et son inventivité. Personne ne lui dispute alors le statut de plus grand claviériste du monde.

Nice keith emerson portrait

« Le fait que je puisse jouer alors que j'étais suspendu dans les airs a fait de moi le centre de toutes les attentions. Et j'avoue que j'ai aimé. Ce fut une expérience si exaltante. Dave Brubeck, un de mes héros, a tenu à savoir comment cela s'est passé. Je l'ai rencontré souvent, mais quand il m'a finalement posé des questions sur le piano volant, il avait presque 90 ans. J'ai dit à Dave qu'il ne devrait même pas songer à le tenter à son âge ! » (Keith Emerson)

Immediate Records déposant le bilan, Nice se retrouve chez Charisma. Pour son nouveau label, il sort Five Bridges (juin 1970) qui réfère à la pièce commandée au groupe par le Newcastle Arts Festival (The Five Bridges Suite) et réalisée avec un orchestre (octobre 69). L'album a figuré au 2ème rang des LP britanniques.

Le projet ELP.

En mal de vrais chanteurs, Emerson est conscient des potentialités immédiates de Nice ; quand il rencontre Greg Lake, chanteur-bassiste de King Crimson, il sait qu'il tient là celui qui va pouvoir lui permettre d'aller encore plus loin sur le plan artistique.

Comme ce dernier n'est plus heureux de son sort au sein de Crimson, il se rapproche d'Emerson et échafaude avec lui le futur projet ELP auquel Carl Palmer (Atomic Rooster) se raccroche également.

Emerson met alors un terme à The Nice (1969). 5ème des charts UK, le live Elegy, dernière sortie en public du trio, est publié après coup (avril 71).

Jackson rebondit alors sur Jackson Heights tandis que Davison forme de son côté le Brian Davison's Every Which Way. Ils se retrouvent en 1973 dans Refugee.

Keith Emerson amorce alors la partie de sa carrière la plus riche qui va être couronnée de 9 albums certifiés or, de plus de 48 millions d'exemplaires écoulés : Emerson Lake & Palmer, un des groupes de rock progressif parmi les plus populaires des 70's (RAZOR©).

DISCOGRAPHIE 60'S.

LP Studio 1 - 1968

 

Nice the thoughts of emerlist davjack 1968

 

THE NICE

THE THOUGHTS OF EMERLIST DAVJACK – 1968  3/5

 

Publié le 1er mars 1968.

Produit par Emerlist Davjack.

Durée:37:50.

Label:Immediate Records.

Genre:rock psychédélique,rock progressif.

 

Point de repère historique surtout.

 

Les membres de The Nice, pour titrer leur premier album, ne se sont pas embarrassés de fioritures. Ils ont fait au plus simple, en associant les lettres initiales ou finales de leur patronyme respectif. Ce qui donne pour Emerson, Emer. Pour David O'List, List. Pour Davison, Dav et pour Lee Jackson, Jack : Emerlist Davjack.

Mais là n'est pas l'intérêt premier de ce jet initial d'un groupe qui, en mars 1968, année de la sortie de cet opus, pratique une forme de pop baroque dominée outrageusement par l'orgue maltraité de Keith Emerson, futur 1/3 du mythique ELP.

L'importance de The Thoughts Of Emerlist Davjack réside surtout dans son aspect historique pour le rock, rock progressif plus particulièrement. En effet, avec le conceptuel Days Of Future Past de Procol Harum (novembre 67) et In The Court Of King Crimson (1969), on tient là trois opus qui, non contents de figurer parmi les vinyles pionniers du genre, l'ont énormément influencé.

Plus point de repère dans l'histoire que véritable référence musicale, il n'en demeure pas moins un disque de psych pop qui s'écoute avec attention, même si le son de la version d'origine est crado. Les fans des 60's s'y retrouveront dans cet univers boueux, où le chant n'est pas la qualité première et où Emerson tord le nez au classique, parfois avec élégance mais encore, à ce stade de l'existence de Nice, au prix d'une exubérance mal canalisée.

Côté compos, le bât blesse itou. Il faut attendre Rondo et The Cry Of Eugene, autrement dit les pistes de sortie de chaque face du vinyle pour accorder une certaine crédibilité à l'écriture.

Le chat est maigre, mais ce mélange de rock psychédélique, de jazz, de classique et de musique symphonique n'en a pas moins un sens pour son auteur et initiateur. Il accouchera, deux ans plus tard, d'ELP et là, tout est calé, réglé, dosé. C'est une autre paire de manches, certes, mais il fallait assurément en passer par ce type de disque pour faire la carrière que l'on prête à Emerson (RAZOR©).

 

1. Flower King Of Flies.

2. The Thoughts Of Emerlist Davjack.

3. Bonnie K.

4. Rondo.

5. War And Peace.

6. Tantalising Maggie.

7. Dawn.

8. The Cry Of Eugene.

 

Keith Emerson:orgue,piano,clavecin,choeurs.

Lee Jackson:basse,archet,chant.

David O'List:guitare,trompette,choeurs.

Brian Davison:batterie,cloches tubulaires,timbales.

Billy Nichols:choeurs sur 2.

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.