Bubble Puppy.

BIOGRAPHIE.

 

BUBBLE PUPPY/San Antonio (Texas – USA)

 

Bubble puppy 70 2

 

Actif entre 1967 et 1970,réunion en 1974,1977/78,1984 et depuis 2011.

Labels:International Artists,One Big Guitar,Buy or Die Records.

Genre:rock psychédélique,garage rock.

Site officiel:bubblepuppy.com

 

Dans le gotha de la musique texane.

Des texans dans l'âme, purs et durs, authentiques, qui ont été l'un des premiers grands combos à émerger sur la place de San Antonio et à donner ses lettres de noblesse au rock de là-bas : magique, électrique et incontournable.

Bubble Puppy, actif entre 1967 et 1970, appartient au Gotha de la musique texane. Dommage que des problèmes d'égos, de management, de choix artistiques, d'argent et de drogues aient eu prématurément raison de lui.

Bubble puppy 70Bubble Puppy : une valeur sûre texane.

Bubble puppy david fore 69David Fore entré en 1968.

Bubble puppy sassafrasUn seul Lp : A gathering Of Promises (1969).

Bubble puppy 2017Toujours actif en 2017.

Un son énorme.

Détenteur d'un son énorme et typique de ce qui se pratique alors à San Antonio, comme en atteste Hot Smoke & Sassafras et l'album qui l'abrite A Gathering Of Promises (1969), le groupe de Rod Prince, du défunt Roy Cox (2 avril 2013), de Clayton Pulley (puis David Fore) et de Todd Potter, tous formés à l'école du sud texan, avait de quoi tenir la dragée haute aux plus grands d'alors.

Continuée sous Demian à l'arrêt de Bubble Puppy (1970) et réunie pour la première fois en 1985 sous sa mouture d'origine, la formation, sous l'impulsion de Prince et de Fore, a, depuis 2011 et à l'occasion des Texas Music Hall Of Fame et Austin Chronicle's Music, réactivé la flamme psych-rock qui sommeillait au plus profond d'elle.

Rival du 13th Floor Elevators.

Cette incarnation du 21ème siècle, avec les guitaristes Mark Miller et Gregg Stegall, ainsi que le bassiste Jimmy Umstattd, marche dans les traces de sa devancière et rappelle, à qui veut bien l'entendre, qu'elle n'a pas été qu'un one-shot band, mais un groupe à part entière vu en hauts lieux comme le rival du 13th Floor Elevators avec lesquels il partage le label local International Artists Records. Ce dont personne ne doute parmi ceux ayant suivi son parcours.

Mais avant d'en arriver là et de devenir une formation régulière du célèbre club Pusi-Kat de San Antonio, Bubble Puppy s'est d'abord construit sur les cendres des Bad Seeds, originaires de Corpus Christi, scène du sud texan active dans le rock garage de la seconde moitié des 60's.

Tout démarre à Corpus Christi.

Le groupe s'y constitue dès 1964 quand deux anciens membres des Four Winds, Mike Taylor et Henry Edgington, se rapprochent de Rod Prince et Robert Donahoe évoluant eux au sein des Titans.

Le quatuor pratique alors une musique inspirée du blues traditionnel et du son des Rolling Stones de l'époque ; il signe, entre 1965 et 1966 et pour le label régional J-Beck, trois beaux singles : A Taste of the Same/I'm a King Bee, Zilch (Pt. 1)/Zilch (Pt. 2) et All Night Long/Sick and Tired.

A l'été 1966, les Bad Seeds se séparent. Mike Taylor prend la direction des voisins de Sakary Thaks qu'il produit, tandis que Rod Prince rebondit sur Bubble Puppy, dont le nom réfère à un jeu pour enfants « Centrifugal Bumble Puppy », apparaissant dans le roman d'anticipation signé Aldous Huxley, Le Meilleur des Mondes (Brace New World). Les membres du groupe auraient fait le choix de cette identité en feuilletant, sous acids, l'ouvrage en question.

Du côté du Pusi-Kat...

Fin 66, quand les Bad Seeds disparaissent, Rod Prince prend contact avec le bassiste Roy Cox et tente, avec ce dernier, de remonter une nouvelle mouture du groupe, The New Seeds.

L'objectif de Prince est d'aboutir à une incarnation plus rock, basée sur deux guitares à la façon d'Allman Brothers Band. Dans cet esprit, Todd Potter est recruté, aussitôt suivi de Danny Segovia et Clayton Pulley (remplacé par Craig Root). On tient là le premier line-up de Bubble Puppy, celui qui répète tous les jours au Pusi-Kat, évoqué précédemment.

Pointure régionale, Bubble Puppy est sollicité par les Who pour ouvrir leur concert de 1967 à San Antonio, année de son déménagement sur Austin où il signe un contrat d'enregistrement avec International Artists Records. Segovia parti, le line-up se fixe alors comme suit : Rod Prince et Todd Potter aux guitares, Roy Cox à la basse et David Fuzzy Fore à la batterie.

Bubble puppy david fore

« Rod Prince et moi-même étions amis avant que Bubble Puppy ne se forme. C'est probablement pour ça que j'ai eu la place. Lui et Roy Cox ont commencé le groupe à San Antonio. Ils ont joué un concert sans moi, en ouvrant pour The Who notamment. Après ce spectacle, Rod m'a appelé pour rejoindre le groupe. Nous étions en 68. J'ai sauté dans ma voiture et aussitôt rejoint Austin où le groupe vivait en communauté. Danny Segovia, qui en était alors le chanteur, a quitté le groupe le jour même où je l'ai intégré. Pur hasard. Bubbly Puppy s'est établie comme suit : Rod Prince, Todd Potter, Roy Cox et moi-même. C'est son line-up classique. » (David Fore) 

Hot Smoke And Sasafrass pour la postérité.

La formation s'étoffe musicalement et commence à ouvrir régulièrement pour des artistes plus huppés comme Conqueroo ou le Johnny Winter Band. Son répertoire d'alors est costaud avec des titres comme Elizabeth, Hurry Sundown, Beginning, What Do You See et If I Had a Reason.

Mais c'est Hot Smoke And Sassafras (1968), chanson inspirée par une série TV (The Beverly Hillbillies) qui va faire passer le groupe à la postérité. Le titre se classe quatorzième du Billboard, après que Bubble Puppy ait pris part à American Bandstand, populaire émission télévisée et bien que le morceau soit peu diffusé sur les radios (new yorkaise et angeline notamment) en raison de tensions entre le label et ces dernières.

Un grand groupe texan.

Un album voit alors le jour en 1969 : A Gathering Of Promises, mélange de blues, de psych et de country. Celui-ci, unique LP du groupe, tient très bien la route et fait de Bubble Puppy un des très grands groupes texans du moment. Mais, mal distribué, il n'égale pas, loin s'en faut, le succès remporté par son single-phare Hot Smoke And Sassafras et ce, malgré les belles pièces qu'il recèle comme I've Got To Reach You, Todd's Tune, Hurry Sundown ou Lonely.

Marri de cette situation, Bubble Puppy se sépare du label en 1970, au moment où Nick Saint-Nicolas (Steppenwolf) en devient le manager. Le groupe déménage à Los Angeles et change de nom pour devenir Demian, moins brillant que son prédécesseur (RAZOR©).

DISCOGRAPHIE 60'S.

LP Studio unique - 1969

 

Bubble puppy sassafras

 

BUBBLE PUPPY

A GATHERING OF PROMISES – 1969  4/5

 

Publié en 1969.

Produit par Ray Rush.

Durée:35:42.

Label:International Artists.

Genre:acid rock,rock psychédélique,rock garage.

 

Une affaire qui dépote.

 

En rouvrant la porte qui mène aux années 60, il m’est subitement revenu à l’esprit une chanson qui ne m’avait pas laissé insensible de son temps, mais plus pour l’aspect incitatif à la fumette de ses paroles que pour la qualité globale du titre.

Avec le seul Sassafras pour élément retenu de son titre, il ne m’a pas fallu beaucoup de temps, ni d’efforts pour mettre la main sur ce morceau, via la toile, et par corollaire, son auteur : Hot Smoke & Sassafras des Bubble Puppy.

Renseignements pris, l’affaire a quand même fait top 20 aux States, 8 semaines de rang numéro 1 en Hollande, et a été le plus grand hit du label. Nous voilà donc au cœur de ce groupe de rock psychédélique, pas dégueu du tout, et dont le pic d’activité se situe entre 1966 et 1969.

Formé en 1966 à San Antonio par Rod Prince et Roy Cox, la particularité de cette formation est d’être une des premières à avoir défouraillé sur la scène psychédélique avec deux guitares, comme cela se pratique chez les sudistes.

En 1967, Todd Potter, guitariste, complète le bataillon texan qui s’étoffe avec le recrutement du solide batteur David Fore. Divers line-up et différents noms ont accompagné les débuts de cette formation qui se fixe finalement sur le quatuor Cox (basse), Prince et Potter aux guitares et « Fuzzy » Fore (batterie) ainsi que sur le nom de Bubble Puppy, au moment d’enregistrer son premier album : A Gathering Of Promises (en écoute intégrale ici), sorti en 1969.

Le nom fait référence à un passage relevé dans le roman d’anticipation d’Aldous Huxley, Le Meilleur Des Mondes (Brave New World). En feuilletant les pages de ce livre, les membres, alors sous LSD, auraient été sous le charme de Bubble Puppy. Comme quoi, il ne faut pas grand-chose pour s’amuser.

Ces texans sont alors vus, en haut lieu, comme le rival du 13th Floor Elevators avec lequel il partage le label International Artists Records. Leur album ne dément pas la rumeur des promesses qu’ils suscitent et, au vu et au su de son contenu, on peut même aller jusqu’à dire que le rock tient là une belle pointure, d’autant plus que le band est motivé et s’astreint à une discipline fort louable, en termes de travail et d’assiduité aux répéts.

Le rock psych Hot Smoke & Sassafras ouvre ce disque. C’est certainement celui des titres qui me séduit le moins. Pour mon bonheur, il est associé à un registre plus hard, plus brut, plus intense et soutenu par d’excellentes harmonies vocales. C’est propre, raffiné et varié, explosif, très abouti, articulé autour d’une colonne vertébrale de choc, Roy Cox à la basse et le furieux Fuzzy Fore qui malmène ses fûts avec force et précision, appuyée par deux guitares séduisantes.

De belles ballades s’invitent, donnant un aperçu du talent de ce quatuor et offrant un subtil contraste : A Gathering Of Promises, It’s Safe To Say, Hurry Sundown. Lonely, I’ve Got To Reach You, Elizabeth, Todd’s Tune et Hurry Sundown, ça a de la gueule.

Alors que la voie semblait dégagée, Bubble Puppy ferme boutique, déménage sur Los Angeles où Nick St. Nicholas, bassiste de Steppenwolf a des projets pour lui. Il réapparaît alors dans la même configuration, mais sous l’identité de Demian. Retenez bien ce nom : Bubble Puppy. C’était vraiment pas mal du tout (RAZOR©).

 

1. Hot Smoke & Sassafr.

2. Todd's Tune.

3. I've Got To Reach You .

4. Lonely.

5. A Gathering Of Promises.

6. Hurry Sundown.

7. Elizabeth.

8. It's Safe To Say.

9. Road To St Stephens.

10. Begining.

 

Roy Cox:basse.

David Fore:batterie.

Todd Potter:guitare.

Rod Prince:lead guitare,chant.

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.