Delaney & Bonnie.

BIOGRAPHIE.

DELANEY & BONNIE/Los Angeles (Californie)

 

Delaney bonnie portrait

 

Années actives:1967/1972.

Labels:Stax,Elektra,Atco,Columbia,CBS,Rhino.

Genre:rock,blue-eyed soul.

 

Dans les bons papiers du rock.

Pendant les années où il a été à l'apogée de sa carrière, le nom du duo Delaney & Bonnie était sur toutes les lèvres des connaisseurs de musique américaine. Formé du chanteur-compositeur, aussi bon guitariste qu'excellent slide-guitariste, Delaney Bramlett, et de sa femme-chanteuse Bonnie, le duo a alors vu son entourage s'arrondir d'un véritable Who's Who du rock sudiste constitué de prestigieux membres comme les frères Allman, King Curtis, Dave Mason, Rita Coolidge, George Harrison, Leon Russell, Bobby Whitlock. Rajoutez-y Eric Clapton.

C'est grâce au Clapton de Blind Faith, pour lequel la paire Delaney & Bonnie ouvre les concerts de sa tournée américaine, qu'elle se retrouve mise sous les feux des projecteurs ; plus particulièrement quand le guitariste anglais, de plus en plus mal dans ses habits de rock star, fait le choix d'utiliser la formation du couple angelin comme paravent pour se fondre dans l'anonymat et accéder à la discrétion qu'il recherche.

Clapton aime beaucoup ce couple pratiquant une musique teintée de blue-eyed soul, de pop, de blues, de country et de gospel et contagieuse comme il l'a qualifie ; il s'en inspirera pour sa carrière solo. Il apprécie, d'autre part, l'approche qu'ont Delaney et Bonnie de la musique : libre, sans contraintes, ni prises de tête, et jouée avec infiniment de plaisir.

Natif du Mississippi (Comté du Pontotoc), Delaney, fils d'un métayer dans le coton, invente ses propres chansons alors qu'il n'a pas 10 ans ; adolescent, il remporte une sorte de radio-crochet télévisé. Avant de s'installer à Los Angeles à la fin des années 50, pour y être embauché comme musicien de session, il passe trois ans dans la Marine.

Delaney bonnie 2Le couple Bonnie et Delaney Bramlett.

Delaney bonnie allmanAvec Duane Allman.

Delaney bonnie harrsion claptonAvec George Harrison et Eric Clapton.

Delaney bonnie 1Un duo connu et apprécié de tout le rock.

Les premiers blancs de Stax.

En Californie, il devient un auteur-compositeur remarqué avant de jouer de la guitare pour les Shindogs, le groupe maison de la série télévisée (ABC) populaire nommée Shindig ; il y rencontre aussi celle qui deviendra son épouse Bonnie Lynn O'Farrell en 1967, caucasienne née dans l'Illinois (Alton) ; celle-ci est ancienne choriste des Ikettes de Ike et Tuna Turner, et ex-collaboratrice de Little Milton et Albert King. De 5 ans la cadette de Delaney, elle l'épouse une semaine après l'avoir rencontré.

Guitariste apprécié, Bramlett a travaillé avec les plus grands noms du rock et de la pop tels les Jimi Hendrix, George Harrison, Jerry Lee Lewis, Little Richard, Dr John, Gram Parsons, Billy Preston et ses chansons ont été reprises par Bette Midler, Joe Cocker, les Carpenters, Ray Charles ou plus près de nous, par Sonic Youth.

Au bout de deux années à se produire dans les clubs de Los Angeles, à travailler avec Leon Russell et J.J. Cale, sa notoriété, malgré quelques singles solo infructueux, lui ouvre les portes de Stax, le célèbre label soul de Memphis, qu'il pousse en compagnie de sa femme sous le nom de Delaney & Bonnie.

Le duo y enregistre un premier LP, Home (1969) qui, à l'époque, n'est pas très populaire et qui lui vaut de ne pas être reconduit par Stax.

Delaney & Bonnie se constitue un vrai public, grâce à son excellent deuxième album réalisé pour Elektra, Accept No Substitute (1969), produit par Leon Russell.

L'amitié avec Clapton.

Auteurs de belles compositions à l'image de Get Outselves Together et de Love Me A Little Bit Longer, les californiens d'adoption deviennent une attraction majeure ce que pressentent alors Clapton, Winwood, Baker et Grech, unanimes à accepter l'idée que Delaney & Bonnie puisse ouvrir la tournée américaine de Blind Faith. L'amitié avec Clapton naît de ce rapprochement ; leur partenarait est prolongé sous la forme relatée précédemment, après la fin de l'éphémère Blind Faith.

Le reste de l'année 69 voit ce qui est devenu Delaney & Bonnie & Friends tourner en Europe ; outre Clapton, George Harrison et Dave Mason, l'ex-Traffic, s'invitent dans ce big band prompt à jammer. Un album en découle, pour Atco, Delaney & Bonnie & Friends On Tour (With Eric Clapton), sorti en 1970.

Album incontournable, il reste le plus populaire du groupe à ce jour, porté par Comin' Home, 29ème dans les charts 70.

La collaboration s'avère cependant de courte durée au motif de divergences d'intérêts : Clapton, familier des Beatles et à nouveau habité par ses anciens démons et par l'ambition, n'est pas fait pour durer dans cette formation humble, purement récréative et très éloignée des strass et des paillettes.

Sans l'attraction que constitue Clapton, par ailleurs regonflé par cette expérience, Delaney & Bonnie ne résiste pas à cette séparation, d'autant que le line-up éclate derrière, dispatché entre Mad Dog & The Englishmen de Joe Cocker et Derek & The Dominos d'un certain... Eric Clapton, lequel avance toujours masqué.

Delaney bonnie bonnie bramlett

“ Avec Delaney, nous avons été vernis de voir débarquer Clapton. Ca ne fait pas l'ombre d'un doute. Nous avons alors déjà un grand groupe mais on jouait nos propres trucs sans trop de prendre la tête. Eric et Rick sont venus dans le bus avec nous et nous avons fait la fête toute la journée. Ils nous ont alors rejoints sur scène pour jammer. C'est là que tout a commencé, nous avons eu une chance incroyable” (Bonnie Bramlett)

Un seul être vous manque et tout est dépeuplé.

Delaney & Bonnie publie ensuite son troisième album studio, To Delaney From Bonnie (1970) qui, même s'il n'est pas gagnant comme le live précédent, n'en est pas moins un disque très crédible où il y a matière à se satisfaire à l'image de The Love Of My Man, de Soul Shake, de They Call It Rock & Roll Music, Living On The Open Road, Alone Together et de Going Down The Road Feeling Bad.

Quatrième opus, le communautaire Motel Shot (mars 1971) réunit potes et pointures du rock sudiste comme Duane Allman, Stephen Stills, Joe Cocker, Bobby Keys, Jim Keltner, Dave Mason, Kenny Gradney, John Hartford, Bobby Whitlock, Gram Parsons, Carl Radle, Leon Russell, Clarence White. Un régal !

Récréatif, informel, spontané, frais, il reconduit la notion de plaisir et de ce fait, s'avère encore une fois très bon et très agréable à écouter dans son habillage de rock, de country, de blues, de folk, de soul et de gospel. On ne peut pas, malheureusement, en dire autant du 6ème et dernier LP, D & B Together, réédité en mars 1972 pour Columbia, après avoir été précédemment publié pour Atco (Country Life), la même année. L'arrêt du groupe est prononcé ; dans la foulée, le couple divorce (1973).

Durant les seventies, Delaney se lance dans une longue carrière solo qui passe quasi inaperçue et continue à collaborer comme musicien de session sur les disques de confrères, tandis que Bonnie rebondit de la même manière, autour d'Average White Band d'abord, puis des Entertainers, auprès de Stephen Stills à la fin des 70's et en continuant à prêter sa voix sur les enregistrements du milieu. Bonnie est toujours active aujourd'hui; hélas, Delaney décède en 2008 à l'âge de 69 ans, des suites de complications post-opératoires (RAZOR©).

DISCOGRAPHIE 70'S.

LP Live - 1970

 

Delaney bonnie on tour clapton 70

 

DELANEY & BONNIE & FRIENDS

ON TOUR WITH ERIC CLAPTON – 1970 4,5/5

 

Publié en mars 1970.

Produit par Jimmy Miller, Delaney Bramlett.

Durée:42:35.

Label:Atco.

Genre:rock,soul-rock.

 

Very Exciting !

 

Les Bramlett, à savoir Delaney et Bonnie, ont ouvert le tour américain (à guichets fermés s'il vous plaît!) de Blind Faith, le supposé supergroupe dans lequel Clapton a précédemment évolué en compagnie de Stevie Winwood, Ginger Baker et Rick Grech et qui prend fin en octobre 1969 après leur retour des Etats-Unis.

Décu par les attentes non exaucées de Blind Faith, cette tournée conduit Clapton à s'interroger sur son sort de rock-star, sur la suite à donner à sa carrière ; son analyse personnelle lui dicte de s'effacer un peu plus, de rentrer dans le rang quelque temps.

Mal dans ses baskets, Eric Clapton a l'attention du couple Bramlett duquel il se rapproche pendant les quelques semaines qu'ils passent ensemble (du 12 juillet au 24 août 1969). Le couple a une autre philosophie de la musique ; il ne se prend pas la tête et fait les choses simplement, librement, naturellement. Avec plaisir.

On est donc loin de ce que l'anglais, élevé au rang de légende de la guitare, vit personnellement après des débuts réussis (Yardbirds), leur confirmation (Bluesbreakers) et la consécration (Cream). Clapton y repense quand Blind Faith est sur le point de se séparer et quand la tournée européenne de Delaney & Bonnie s'annonce, il reporte son intérêt sur le couple. Il va pouvoir souffler et se fondre dans un collectif. Il y occupe le poste de simple guitariste et se met volontairement en retrait. Cette tournée donne lieu à un album de Delaney & Bonnie, le dénommé On Tour With Eric Clapton (en écoute intégrale ici), publié en mars 1970.

La collaboration va pourtant s'avérer de courte durée du fait que Clapton cède à nouveau aux sirènes de la gloire, en répondant un peu vite aux invitations de ses amis Beatles et notamment de Lennon et d'Harrison (le fameux l'Angelo Misterioso du disque).

Une série de concerts est planifiée avec l'accord de Robert Stigwood, manager de Clapton, mais c'est celui du Fairfield Fields de Croydon (7 décembre 1969) qui sert de cadre à ce disque. Y prennent part, autour des Bramlett et de Clapton, des musiciens comme Dave Mason, Carl Radle, Jim Gordon, Bobby Whitlock, Bobby Keys et Jim Price, ainsi que la chanteuse Rita Coolidge.

Mélange de country, de blues et de gospel, l'album implique des acteurs que l'on retrouve sur le premier album solo de Clapton sorti à la même époque et nourri des mêmes influences musicales. Comme tout le monde est en grande forme, on tient là un des très grands disques live des 70's, le meilleur pour le compte des Bramlett. Ironie de l'histoire : le noyau dur du groupe des Bramlett est débauché par Clapton pour les besoins de Derek & The Dominos. Very Exciting ! (RAZOR©)

 

1. Things Get Better.

2. Poor Elijah-Tribute to Johnson Medley.

3. Only You Know and I Know.

4. I Don't Want to Discuss It.

5. That's What My Man Is For.

6. Where There's a Will There's a Way.

7. Comin' Home.

8. Little Richard Medley.

 

Bonnie Bramlett:chant.

Delaney Bramlett:guitare,chant.

Eric Clapton:guitare,chant.

Dave Mason:guitare.

Bobby Whitlock:orgue,claviers,chant.

Carl Radle:basse.

Jim Gordon:batterie.

Tex Johnson:percussion.

Doug Bartenfeld:guitare.

Bobby Keys:saxophone.

Jim Price:trombone,trompette.

Rita Coolidge:choeurs.

LP Studio 3 - 1970

 

Delaney bonnie to bonnie from delaney

 

DELANEY & BONNIE

TO BONNIE FROM DELANEY – 1970  4/5

 

Publié en 1970.

Produit par Tom Dowd.

Durée:42:18.

Label:Atco.

Genre:rock.

 

Chaud patate !

 

To Bonnie From Delaney (en écoute intégrale ici) est, à mon sens, largement sous-estimé. Ce troisième album studio n'a jamais été considéré à sa juste valeur et la raison de sa sous-évalutaion tient pour beaucoup dans le fait qu'il est généralement admis que, quand Clapton a cessé de collaborer avec le duo, les Bramlett n'ont plus été que l'ombre d'eux-mêmes. Facile !

Comme si Delaney et Bonnie, animés par le seul plaisir de jouer, avaient attendu après Clapton pour faire de la musique, l'anglais représentant alors tout ce qu'ils détestent. C'est plutôt le second qui s'est inspiré des premiers, ne serait-ce que déjà pour ses Dominos. La discographie solo du guitariste, après son expérience Delaney & Bonnie & Friends, est d'ailleurs fortement imprégnée du mélange soul-rock que les californiens d'adoption étaient quasiment les seuls à pratiquer.

Cet album, le premier pour Atco, a de la gueule à l'image du populaire Shake Out, de The Love Of My Man sur lequel Bonnie livre une prestation vocale d'enfer, du honky tonk de et avec Little Richard au piano, j'ai nommé Miss Ann, du medley Come On In My Kitchen/Mama, He Treats Your Daughter Mean/Going Down The Road Feeling Bad, de They Call It Rock & Roll Music, d'Alone Together ou de Living On The Open Road.

Parmi les musiciens invités, les Friends comme on les appelle: l’exhubérant Little Richard sur son Miss Ann, Duane Allman à la slide, ce qui rend déjà l'album particulier en lui-même et une raison supplémentaire d'accorder du crédit à ce disque. Il y a aussi Sneaky Pete Kleinow (steel guitare), King Curtis, le batteur Jim Gordon, Kenny Gradney (qui a tenu la basse de Little Feat), dont les noms éveillent les grandes heures de la musique sudiste. Les motifs ne manquent donc pas pour réévaluer ce travail auquel Bonnie Bramlett apporte une dimension supplémentaire ; c'est, il me semble, sa meilleure performance en studio (RAZOR©).

 

1. Hard Luck And Troubles.

2. God Knows I Love You.

3.Lay Down My Burden.

4. Medley:Come On In My Kitchen/Mama,He Treats Your Daughter Mean/Going Down The Road Feeling Bad.

5. The Love Of My Man.

6. They Call It Rock & Roll Music.

7. Soul Shake.

8. Miss Ann.

9. Alone Together.

10. Living On The Open Road.

11. Let Me Be Your Man.

12. Free The People.


 

Delaney Bramlett:guitare,chant.

Bonnie Bramlett:chant.

Duane Allman:guitare,slide guitare.

Mike Utley:piano.

Jim Gordon:claviers.

Sneaky Pete Kleinow:steel guitare.

Little Richard:piano.

Jim Dickinson:piano.

Charlie Freeman:guitare.

Ben Benay:guitare.

Kenny Gradney:basse.

Bobby Whitlock:piano.

Ron Tutt:batterie.

Sammy Creason:batterie.

Jerry Jumonville:saxophone alto.

King Curtis:saxophone ténor.

Darrell Leonard:trompette,trombone.

Sam Clayton:congas.

Wayne Jackson:trompette.

Jack Hale:trombone,trompette.

Alan Estes:conga,percussion.

Jerry Scheff:basse.

Tommy McClure:basse.

Ed Logan:saxophone ténor.

Andrew Love:saxophone.

Frank Mayes:saxophone ténor.

Floyd Newman:saxophone baryton.

LP Studio 5 - 1971

 

Delaney bonnie motel shot

 

DELANEY & BONNIE & FRIENDS

MOTEL SHOT – 1971  4,5/5

 

Publié en mars 1971.

Produit par Delaney Bramlett.

Durée:45:46.

Label:Atco.

Genre:country-rock,folk-rock.

 

Un régal !

 

Quand une bande de potes et de bons soldats du rock revient aux fondamentaux, dans le seul souci de se faire et de faire plaisir, on obtient un superbe enregistrement récréatif, informel et spontané, comme ce Motel Shot (en écoute intégrale ici) de 1971 attribué à Delaney & Bonnie & Friends.

Concentré de bonne humeur, de bonheur, de fraîcheur, d’humilité et de décontraction, cette réunion communautaire de stars venues pour le fun est une véritable cure de jouvence qui revisite les racines : country, rock, blues, folk, soul et gospel.

Parmi les plus connues, Duane Allman, Stephen Stills, Joe Cocker, Bobby Keys, Jim Keltner, Dave Mason, Kenny Gradney, John Hartford, Bobby Whitlock, Gram Parsons, Carl Radle, Leon Russell, Clarence White entourent les époux Bramlett.

Ils sont les initiateurs de cette session de fin de soirée fiévreuse, ceux qui donne l'impulsion, essentiellement acoustique et improvisée (l’histoire dit qu’un attaché-case a servi de support pour battre), autour d’originaux comme le très connu Never Ending Song Of Love, Sing My Way Home, Long Road Ahead ou Goin’ Down The Road Feelin’ Bad, de chants traditionnels (Talkin’ About Jesus, Where The Soul Never Dies, Rock Of Ages) et de reprises comme Faded Love (Bob Wills), Don’t Deceive Me (Chuck Willis) ou Come On In My Kitchen de Robert Johnson. La musique que j’aime, elle est là et nulle part ailleurs. Alors… (RAZOR©)

 

1. Where the Soul Never Dies.

2. Will the Circle Be Unbroken.

3. Rock of Ages.

4. Long Road Ahead.

5. Faded Love.

6. Talkin' about Jesus.

7. Come On In My Kitchen.

8. Don't Deceive Me (Please Don't Go).

9. Never Ending Song of Love.

10. Sing My Way Home.

11. Goin' Down the Road Feelin' Bad.

12. Lonesome and a Long Way from Home.

 

Delaney Bramlett :guitare,chant.

Bonnie Bramlett:chant.

Duane Allman:guitare.

Stephen Stills:choeurs.

Ben Benay:guitare.

Joe Cocker:choeurs.

Kenny Gradney:basse.

John Hartford:banjo,violon.

Eddie James:guitare.

Jim Keltner:batterie.

Bobby Keys:saxophone.

Dave Mason:guitare.

Gram Parsons:guitare,choeurs.

Carl Radle:basse.

Leon Russell:piano,claviers.

Clarence White:guitare,choeurs.

Bobby Whitlock:choeurs.

Jay York:choeurs.

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.