Heart.

BIOGRAPHIE.

 

HEART/Seattle (Washington)

 

Heart 1

 

Actif depuis 1973.

Label:BMG,Portrait /Legacy,EMI/Capitol.

Genre:rock,hard rock,pop-rock,folk-rock.

Site officiel:www.heart-music.com

 

Quand les nanas bottent le cul au rock.

En 1973, le rock est encore un territoire de mecs. Le poil et la sueur y exercent une domination quasi sans partage. Rares sont alors les femmes qui osent damer le pion à ces messieurs. Au milieu des 60’s pourtant, Grace Slick, Janis Joplin se veulent les premiers signes que le rock se féminise aux Etats-Unis ; de l’autre côté de l’Atlantique, Marianne Faithfull lance sa carrière avec des chansons traditionnelles avant d’éclore avec un As Tears Go By retiré aux Stones pour excès de douceur.

Dans cet univers encore très viril, ces dames s’en laissent de moins en moins compter et, à leur tour, jouent des coudes pour faire leur place. Dès lors, si elles n’ont pas toutes et toujours une influence majeure sur les artistes de leur génération, elles n’en jouent pas moins un rôle essentiel dans les groupes auxquels elles appartiennent ou sur la place musicale qu’elles foulent.  

Les sœurs Wilson, Ann et Nancy, élevées au lait de Zep (Led Zep), sont arrivées dans le rock plus tard ; elles n’en sont pas moins l’exemple type de ces nanas qui ont botté le cul de ces messieurs et qui ont prouvé que la grâce et la beauté féminine peuvent s’accompagner de muscle, d’énergie et d’inspiration, dès lors qu’il s’agit de donner du riff et du solo, ou de composer.

Dans le contexte toujours machiste des 70’s, la presse ne leur déroule pas vraiment le tapis rouge, malgré le fait d’avoir germé sur les terres d’Hendrix, à Seattle. Heart, déjà sous contrôle des sœurettes, doit montrer patte blanche, la jouer serré et à la force du poignet pour s’imposer dans ce milieu hostile. Au regard du parcours de Heart sous domination Wilson, le rock ne peut que s’en féliciter, d’autant qu’elles sont, au final, les seuls membres constants de cette formation.

Heart wilson sisters

Heart 3

Ann et Nancy Wilson.

Apparu au début des 70’s, Heart, mené de main de maître par les ravissantes frangines, peut revendiquer au moins un album classé dans le top 10 par décennie. Entre 1976 et 1980, les 5 LP studio accrochés à son catalogue sont tous platine ou multi platine, à un degré moindre or, et se classent dans les classements US, entre la 5ème et la 17ème place. Heart signe des titres mémorables comme Barracuda, Crazy On You, What About Love, Dreamboat Annie et All I Wanna Do Is Make Love To You. Beaucoup de boucs s’en satisferaient, non ?

Ann Dustin Wilson est l’aînée des deux sœurs, toutes deux venues au monde en Californie où elles ont aussi grandi, la faute à un père marine animé d’une perpétuelle bougeotte et qui pose enfin ses valises dans l’état de Washington, au début des 60’s.Née en 1950, 4 ans avant Nancy (1954), la brune est la chanteuse du groupe, mais pratique aussi l’instrument : guitare, basse et flûte.

Sa cadette, blonde, est guitariste ; elle fait les voix et chante en soutien d’Ann, dotée, elle, d’une voix puissante. Atteinte d’une mononucléose à l’âge de 12 ans (1963), Ann meuble ses nombreuses absences scolaires en apprenant la guitare acoustique. Sujette à l’obésité et développant un bégaiement né d’un manque de confiance en elle, Ann surmonte ses problèmes en se tournant vers le chant.

Sa voix est forte et belle ; elle va d’abord la mettre au service de formations locales ponctuelles qu’elle partage avec Nancy comme Rapunzel ou Viewpoint, puis de The Army, le groupe de Steve Fossen et des frères Fisher, à la recherche d’un chanteur. The Army mute en White Heart, puis en Heart en 1974, année où Nancy rejoint sa sœur dans le groupe mâle pour y apporter ses compétences guitaristiques. Ann devient la girl friend de Mike Fisher, un des deux frangins. Heart, puissant mélange de hard rock acoustique et électrique, déménage alors à Vancouver.

Au Canada et dès 1975, Heart tape dans l’œil de Mushroom Records, label indépendant fraîchement monté par Shelly Siegel dont les studios sont placés sous le contrôle du producteur Mike Flicker et de Howard Leese.

Un premier LP, Dreamboat Annie (1976), est enregistré. Il se vend à 30.000 exemplaires au Canada. 25.000 pièces sont rapidement écoulées à Seattle. Porté par Crazy On You (35), Magic Man (9), puis Dreamboat Annie (42 aux Etats-Unis mais N°2 en France), le tirage de l’album explose. Les ventes dépassent le million.

Dreamboat Annie, s’il atteint une étonnante septième place dans le Billboard 200, n’en est pas moins à l’origine de tous les problèmes naissants entre le groupe et le label et qui vont conduire à une inévitable rupture de contrat. Fort de son succès (disque de platine), Heart tente de renégocier les conditions initialement fixées entre les deux parties. Peine perdue, Mushroom reste ferme sur ses positions et encourage Heart à changer d’air alors que le groupe s’est déjà attelé à l’enregistrement d’un deuxième LP, Magazine.

Heart fisher

« Ann et Nancy étaient plus folk-rock avant que nous ayons commencé à enregistrer notre premier LP. Comme nous avons pris un virage hard rock, se retrouver avec deux femmes, belles de surcroît, dans un groupe hard, avait ceci d’étonnant et de révolutionnaire. Il y avait une telle profondeur dans leur écriture, leurs chansons étaient si bonnes, que ça a marché et que ça a ouvert la voie à d’autres chanteuses dans le genre. » (Roger Fisher)

4 albums inégaux.

Mushroom Records profite de l’opportunité trop belle de tenter de capitaliser sur le dos des musiciens démissionnaires certes mais redevables encore de deux albums, et publie, sans leur accord, un ersatz de disque, la version (5 titres complétés par des enregistrements live de 1975) lancée à 50.000 pièces sur le marché au printemps 1977 et issue de sessions de 1976, étant alors loin d’être finalisée. Peaufinée et complétée, la version révisée, définitive et officielle sera rééditée en avril 1978. Elle fait disque de platine.

Dans cette situation conflictuelle, Heart opte pour l’étiquette Portrait, filiale de CBS et travaille à son 3ème LP : Little Queen qui, chronologiquement sort avant Magazine dû à Mushroom, autrement dit en mai 1977. Officiellement, Little Queen est donc celui qui vient juste derrière Dreamboat Annie.

Little Queen y montre les crocs une nouvelle fois, à l’image de Barracuda au riff carnassier, de Kick It Out et du morceau titre, mais emmène également l’auditeur sur un terrain mois accidenté, plus arrondi aux angles, en délivrant quelques belles plages soft rock. Preuve que Heart peut jouer sur tous les tableaux sans y laisser des plumes en retour.

Heart barracuda

Barracuda, la grande référence du groupe.

Le mordant Barracuda est né de la colère affectant les sœurs Wilson, suite aux sous-entendus sur une supposée homosexualité entretenus par Mushroom Records dans une page publicitaire auprès de Rolling Stone Magazine, pour l’album Magazine. Ecrite par Ann et Nancy, avec le soutien de Roger Fisher et de Michael DeRosier, la chanson règle ses comptes avec le milieu. 11ème au Billboard 100, cet air agressif tenant du hard rock est à ce jour le titre le plus connu de Heart.Les années 70 se referment sur un quatrième opus : Dog and Butterfly (octobre78). Le plomb s’efface au profit des ballades et du romantisme. Le chien est en cage, les papillons s’en donnent à cœur-joie.

Heart délaisse le rock couillu et rares sont alors les prétextes à se défouler comme des bourrins.  Heart y est moins. Sur son seul nom, il fait néanmoins double platine et 17 au Billboard 200, passant 36 semaines dans ce classement.

Heart, avec les sœurs Wilson comme membres permanents, continue à truster les premières places des hits dans les 80’s et 90’s avec These Dreams, Alone, What About Love, Never. En 2010, les sœurs de Seattle, quelque peu oubliées depuis la fin des années90, reviennent en force dans le top 10 avec Red Velvet Car.

Preuve que leur passage dans le rock n’est pas resté lettre morte, elles ont droit, en 2012, à leur étoile sur le célèbre Walk Of Fame d’Hollywood. Juste retour sur investissement pour des artistes qui ont vendu plus de 30 millions d’albums et donné plus de 40 ans de leur vie à damer le pion aux mecs du rock (RAZOR©).

DISCOGRAPHIE 70'S.

LP Studio 1 - 1975

 

Heart dreamboat annie 75

 

HEART

DREAMBOAT ANNIE – 1975  4/5

 

Publié en août 1975 (Canada), en février 1976 (U.S.A).

Produit par Mike Flicker.

Durée:40:02.

Label:Mushroom Records.

Genre:hard rock,rock,folk rock.

 

Elevées au lait de Zep.

 

Dreamboat Annie (en écoute intégrale ici) et Little Queen occupent le haut du panier de la discographie de Heart. Dreamboat Annie paraît en 1976 aux States, six mois après qu’il soit apparu dans les bacs canadiens.

D’entrée, il fait un pied de nez aux rockeux machos. Neuf des dix plages sont l’apanage des deux Wilson, Ann et Nancy. Dans leur sillage, Heart se fend d’un premier LP, oscillant entre hard et soft rock (les deux ont rarement fait aussi bon ménage), blues et folk. Il est l’un des tout bons albums de cette année 1976.

De ce cadre musical émergent quelques titres qui vont clouer le bec aux sceptiques à poils : Magic Man et Crazy On You. Comme quoi le rock peut se vêtir de robes et se coiffer de couettes. Heart est un vrai groupe de rock.

Même si ce n’est pas toujours parfaitement produit (un peu trop édulcoré parfois), poli au niveau du son, parfois naïf et, de temps en temps, techniquement approximatif, Dreamboat Annie n’en dégage pas moins une grande intensité.

La voix d’Ann Wilson fait le reste. Son organe, c’est une bénédiction. Ces arguments convaincants installent aussitôt Heart dans le cœur du seul vrai juge que je connaisse, le public. Il fait parallèlement un clin d’œil provocateur à l’auditoire barbu des rockeux lequel, confondu par ces preuves irréfutables que le rock n’a plus forcément du poil aux pattes mais qu’il peut aussi dénuder ses épaules, se met à regarder ses chaussures, subitement, comme pour mieux éviter le regard de ces trouble-fêtes.

Pour peu que le scepticisme ait la tête dure, Heart enfonce le clou avec Sing Child et White Lightning & Wine. Dreamboat Annie, Soul Of The Sea et How Deep It Goes montrent également de belles dispositions acoustiques et une grande douceur dans les ballades. L’avenir nous apprendra qu’à ce stade de leur carrière, les filles Wilson n’exprimaient alors pas complètement leur potentiel. Prometteur, non ? (RAZOR©)

 

1. Magic Man.

2. Dreamboat Annie.

3. Crazy on You.

4. Soul of the Sea.

5. Dreamboat Annie.

6. White Lightning and Wine.

7. (Love Me Like Music) I'll Be Your Song.

8. Sing Child.

9. How Deep it Goes.

10. Dreamboat Annie (reprise).

 

Ann Wilson:chant,choeurs,flûte,guitare acoustique sur 9,violon.

Nancy Wilson:guitare,guitare 12 cordes,choeurs.

Roger Fisher:guitares.

Howard Leese:guitares,claviers,percussion,choeurs.

Michael DeRosier:batterie sur 6/8.

Steve Fossen:basse.

Dave Wilson:batterie sur 1.

Kat Hendrikse:batterie sur 3/4/5/7/10.

Duris Maxwell:batterie sur 9.

Brian Newcombe:basse sur 9.

Ray Ayotte:percussion.

Rob Deans:claviers.

Geoff Foubert:banjo,choeurs.

Mike Flicker:timpani.

Tessie Bensussen:choeurs.

Jim Hill:guitare,choeurs.

LP Studio 2 - 1977

 

Heart little queen 76

 

HEART

LITTLE QUEEN – 1977  4/5

 

Publié en mai 1977.

Produit par Mike Flicker.

Durée:39:26.

Label:Portrait.

Genre:hard rock,folk rock.

 

Mélange parfait.

 

Dreamboat Annie, l’excellent album précédent, est réalisé pour le label Mushroom Recordings. Little Queen (en écoute intégrale ici) l’est pour Portrait. Compte tenu que Magazine, sorti en avril 77, est un coup de Trafalgar opéré par Mushroom pour faire, avec des démos récupérées, un peu de pognon sur le dos des acteurs et sans leur approbation, il m’apparaît évident de considérer Little Queen (mai 77) comme le deuxième LP studio de Heart, car il répond à une vraie démarche artistique de la part de leurs auteurs. Magazine étant réédité en 1978, nous y reviendrons.

Encore une fois, les mâles en sont pour leurs frais. Les femmes ont maintenant leur mot à dire dans leur rock à eux. Le nier, après le succès rencontré par Dreamboat Annie, et au regard de la crédibilité d’un Heart tracté par les deux sœurs Wilson, serait faire preuve d’une mauvaise foi manifeste ou d’un machisme exacerbé et profondément viscéral à l’endroit de ces dames.

Heart appuie là où ça fait mal, autrement dit, remet une couche supplémentaire de riffs provocateurs et rageurs. Et muscle plus encore le répertoire. Little Queen est la réponse aux sempiternelles provocations, dont Ann et Nancy Wilson sont encore la cible, notamment des rockeux jusqu’au slip.

Le contexte d’après Dreamboat Annie, n’est donc pas serein, d’où changement de maison de disques. Dans cette ambiance de querelle juridique, Little Queen montre les crocs, à l’image des singles en puissance que sont le revanchard Barracuda, au riff carnassier (Roger Fisher) ou Kick It Out qui exsude une perlée de gouttelettes patchoulisées.

La chanson titre est le troisième single du lot. Tout cela est suffisant pour pouvoir rabaisser leur caquet aux détracteurs. Mais les dames sont aussi habiles, intelligentes et touche-à-tout. Ann joue de sa voix explosive et Nancy a une faculté lyrique enjôleuse dans ses gènes.

Elles profitent de ces dispositions exceptionnelles pour emmener l’auditeur sur un terrain moins accidenté, plus soft et passent allègrement de l’énergie rock aux à de délicates ballades (Treat Me Well, Cry To Me) et à la douceur folk (Dream Of The Archer, Love Alive, Go On Cry). Little Queen montre le registre étendu de Heart (comme l’instrumental Sylvan Song). Moi, je dis bravo, car le mélange est parfait (RAZOR©).

 

1. Barracuda.

2. Love Alive.

3. Sylvan Song.

4. Dream of the Archer.

5. Kick It Out.

6. Little Queen.

7. Treat Me Well.

8. Say Hello.

9. Cry to Me.

10. Go On Cry.

 

Ann Wilson:chant,flûte,violon,guitare,claviers.

Nancy Wilson:choeurs,chant sur 7,guitare,mandoline,piano.

Roger Fisher:guitare,mandoline,guitae électriquer,steel guitare.

Howard Leese:guitare,chant,synthétiseur,piano,mandoline,claviers.

Michael DeRosier:batterie,chimes,table,percussion,timpani.

Steve Fossen:basse,percussion.

Lynn Wilson Keagle:choeurs.

Seal (Celia) Dunnington:choeurs.

LP Studio 3 - 1978

 

Heart magazine

 

HEART

MAGAZINE – 1977  2,5/5

 

Publié en avril 1977,réédité en avril 1978.

Produit par Mike Fliker.

Durée:39:13.

Label:Mushroom Recordings.

Genre:hard rock,folk rock.

 

Le bâtard du catalogue.

 

Paru, à l’origine, en avril 1977, sous le potentat de Shelly Siegel, le boss de Mushrooms Recordings, sans l’assentiment des intéressés, les américains de Heart, Magazine (en écoute intégrale ici) voit finalement le jour en avril 1978.

Contrairement à la manœuvre déloyale précédente, aux intentions essentiellement mercantiles (il s’agissait de profiter de l’élan entretenu par le succès de Dreamboat Annie), Magazine est, cette fois, un enfant désiré et déclaré.

Il veut faire oublier le bâtard que Siegel a tenté de s’approprier pour toucher le jackpot. Epic donne son accord pour faire cavalier avec Heart. Il lui appartient la responsabilité de terminer le travail, de nettoyer, talquer, langer le petit, et d’en faire un bébé propre.

Oui, mais voilà… à force de remixer, retravailler, remplacer, modifier, ajouter, le disque en devient atone, sclérosé, privé de ce qui faisait sa force : l’émotion. Tout en restant crédible, il se perd toutefois dans la discographie du groupe.

Seule l’entourloupe de Siegel reste finalement attachée à l’histoire de ce troisième LP car, pour le reste, Devil Delight, un rock à combustion lente, Heartless, à la solide carrière en single (24), Just The Wine, Magazine, sont les rares motifs de satisfaction.

Heart n’a, d’ailleurs, jamais réellement mis cette paternité en avant. Il est des signes qui ne trompent pas (RAZOR©).

 

1. Heartless.

2. Devil Delight.

3. Just the Wine.

4. Without You.

5. Magazine.

6. Here Song.

7. Mother Earth Blues.

8. I've Got the Music in Me.

 

Ann Wilson:chant,guitare,claviers,violon,flûte.

Nancy Wilson:chant,guitare,piano.

Michael DeRosier:batterie.

Roger Fisher:guitare,steel guitare.

Steve Fossen:guitare,percussion.

Howard Leese:guitare,claviers,synthétiseurs,chant.

LP Studio 4 - 1978

 

Heart dog and butterfly 78

 

HEART

DOG AND BUTTERFLY – 1978  3/5

 

Publié en octobre 1978.

Produit par Mike Flicker,Michael Fisher,Heart.

Durée:39:43.

Label:Portrait.

Genre:hard rock,folk rock.

 

Sur ma faim.

 

Heart s’essouffle et ce Dog And Butterfly (en écoute intégrale ici) d’octobre 1978 en est la démonstration. Malgré quelques moments sympatoches, les phases acoustiques notamment, Heart nous remet un coup de Magazine derrière les feuilles.

Après avoir entretenu de réelles promesses dans ses deux premières galettes, Heart est sur le reculoir et n’est plus là où on aurait aimé le retrouver, dans un rock de mecs.

Rares sont les d’ailleurs les témoignages rock et costauds du type Barracuda, Kick It Out, Magic Man et Crazy On You. Le chien est en cage, restent les papillons.

Cook With Fire, parodie de live et High Time n’attisent pas ma curiosité. Pas plus qu’Hijnx. Straight On, à la rigueur, et encore.

Par contre, chapeau pour les ballades et le romantisme, Miss Wilson : Dog And Butterfly, Lighter Touch, Nada One et Mistral Wind. Au final, je reste sur ma faim. Là où je voulais du plomb, on me sert des plumes. Je voulais un chien rageur, on lâche des papillons. Ce n’est pas ce que j’attendais. Déçu (RAZOR©).

 

1. Cook With Fire.

2. High Time.

3. Hijinx.

4. Straight On.

5. Dog and Butterfly.

6. Lighter Touch.

7. Nada One.

8. Mistral Wind.

 

Michael DeRosier:batterie.

Howard Leese:guitare,claviers.

Roger Fisher:guitare,steel guitare.

Steve Fossen:basse,percussion.

Rick Keefer:synthétiseur,chant.

Ann Wilson:chant,guitare,claveirs,violon.

Nancy Wilson:chant,guitare,piano.

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.