Terry Kath.

BIOGRAPHIE.

CHRONIQUE N°700

 

TERRY KATH/Chicago (Illinois – USA)

 

Terry kath intro 1

 

Né Terry Alan Kath, le 31 janvier 1946 à Chicago, décédé le 23 janvier 1978 à Los Angeles.

Actif de 1963 à 1978.

Labels:CBS,Warner Bros,Full Moon,Rhino,Reprise,Chicago Records,Frontiers Records.

Genre:rock,hard rock,blues-rock,jazz-rock.

Site officiel:terrykath.com

 

L'âme de Chicago.

Fin 1977, cela fait déjà dix ans que Chicago a démarré sa carrière. Tout va alors hyper bien pour le groupe de l'Illinois, à son origine nommé Chicago Transit Authority, et qu'une décision judiciaire oblige à raccourcir des deux tiers son identité pour n'en conserver que la première partie, au motif que celle-ci se confond avec le nom de la compagnie de bus locale (mi 1969).

Sa décennie musicale a, jusque là, obtenu l'adhésion totale du public et des presses spécialisées ; malgré sa spécificité, sa fusion de rock, de soul et de jazz, Chicago est propulsé sur le devant de la scène rock planétaire.

Le big band amasse les singles à succès (I'm A Man, Does Anybody Really Know What Time It Is, Beginnings, Questions 67 and 68, Make Me Smile, Colour My World, 25 Or 6 To 4, Free, Lowdown, Saturday In The Park, Dialogue, Something In This City Changes People, In Terms Of Two, Just You 'n' Me, Darlin' Dear, Feelin' Stronger Every Day, If You Leave Me Now, Baby What A Big Surprise...), enfile les albums de qualité, dont certains, exceptionnels (Chicago, Chicago V, VI et VII), se parent d'or et de platine, livre des concerts mémorables...

Terry kath jeune guitariste Terry Kath : un guitariste talentueux...Robin trower solo 2un soliste passionné...Terry kath intro getty...un musicien instinctif...Terry kath pinterest...un homme extraordinaire...Terry kath chicago...et surtout, l'âme de Chicago.

Sur ce créneau prolifique et exigeant, Terry Kath, son guitariste et membre fondateur, joue un rôle prépondérant. Il est un peu l'âme de Chicago et sa guitare est un élément essentiel du son du groupe, mais, après une dizaine d'années sur la route et dans les studios, fatigue aidant, il est rattrapé par la pression.

23 janvier 1978 : le drame stupide.

Ses partenaires ne sont pas épargnés non plus et les tensions voient alors le jour en interne, ce d'autant que le groupe tend à s'éloigner de la musique qui l'a porté au firmament du rock, succombant aux ballades comme If You Leave Me Now dont le public est pourtant également friand.

Le noyau dur de Chicago, dont Terry fait partie avec Robert Lamm et Walter Parazaider, est réticent à l'idée que son fidèle auditoire ne l'entraîne dans une direction radicalement différente des objectifs de départ fixés.

En cette fin de 70's, Terry Kath lutte également contre des problèmes de santé nés de sa dépendance aux drogues dures. Bien qu'encore en plein essor, Chicago se prépare cependant à des lendemains difficiles, mais surtout douloureux.

Le 23 janvier 1978, en effet, lors d'une soirée comme une autre, ce féru d'armes sort son pistolet pour le nettoyer. Au lieu de se limiter à cette seule action, il amuse ses proches présents en pointant plusieurs fois le canon sur sa tempe. Bien que ceux-ci tentent de le dissuader de cet geste inconscient, il appuie sur la gâchette, persuadé que le barillet est vide.

Chicago bouleversé dans tous les sens du terme.

Une semaine avant de fêter ses 32 ans, le guitariste, dont l'improvisation époustouflante sur Free Form Guitar a laissé Jimi Hendrix bouche bée, meurt sur le coup.

Chicago perd son soliste le plus talentueux, le plus passionné, le plus instinctif, le plus engagé professionnellement. Bien qu'ayant envisagé de tout arrêter, le groupe continue pourtant, mais ne se relèvera jamais de cette lourde perte.

L'équilibre des pouvoirs au sein du collectif s'en trouve profondément bouleversé, il n'est qu'à écouter les albums des 80's et 90's, loin du son agressif du LP éponyme ouvrant le catalogue...

Un self-made musicien.

Terry Kath, fils de Raymond Elmer et d'Evelyn Meline Haugen Kath est né à Chicago le 31 janvier 1946. Élevé dans un environnement familial musical, avec une mère qui pratique le banjo et un frère aîné, Rod, qui joue de la batterie, il ne peut que suivre la même voie qu'eux, bien que ce soit à la guitare qu'il accorde sa priorité parmi les instruments qu'il apprend.

Influencé dans un premier temps par des artistes comme Wes Montgomery, Johnny Smith, les Ventures, Howard Roberts ou Dick Dale, puis par son compatriote chicagoan Mike Bloomfield, Eric Clapton, Jimi Hendrix, Kenny Burrell et George Benson, Terry Kath s'est fait seul, en remettant inlassablement l'ouvrage sur le métier. Pour lui, le seul moyen d'apprendre et d'évoluer, c'est de jouer, jouer, jouer. Comme il a une excellente oreille et une mémoire infaillible...

Des Mystics à Chicago.

A force de travail et de passion, il intègre, au début des 60's, la formation instrumentale The Mystics, avant de rejoindre Jimmy Rice And The Gentlemen (1961) dans lequel il fait la connaissance de Walter Parazaider, futur membre de Chicago.

Quatre ans plus tard, les deux musiciens incorporent Jimmy Ford And The Executives (1965) ; outre la direction musicale du groupe, Terry tient la basse de ce collectif que vient compléter Danny Seraphine à la batterie.

En 1966, Kath, Parazaider et Seraphine rebondissent sur The Missing Links qu'un ami de Terry, Lee Loughnane, complète ponctuellement à la trompette.

L'idée de créer un groupe de rock avec des cuivres germe alors entre les quatre musiciens ; Chicago se devine en filigrane quand James Pankow et Robert Lamm donnent leur accord pour adhérer à ce projet hétéroclite, identifié initialement sous The Big Thing (fin 1967).

Chicago Transit Authority (le nom est rapidement écourté) devient effectif avec l'arrivée de Peter Cetera, chanteur et bassiste et s’installe à Los Angeles (juin 1968).

Meilleur qu'Hendrix ?

Terry Kath, considéré par ses partenaires comme le musicien le plus accompli (Hendrix le trouvait meilleur que lui), hérite, à l’unanimité, du rôle de leader. Outre la guitare, dont il alterne rythmique et solos, il chante aussi sur de nombreuses chansons de Chicago.

Son expertise à la six cordes est un des marqueurs des débuts du big band de l'Illinois. Le premier LP (double opus de 1969) notamment met en évidence son exceptionnel travail de guitare et sa voix soul et émouvante très marquée.

Le disque dévoile aussi les talents du songwriter Kath, à l'image des deux titres que signe le guitariste, l'intemporel Introduction ainsi que l'instrumental improvisé précurseur du noise rock, Free Form Guitar, que n'aurait pas renié Jimi Hendrix.

 

Terry kath james pankow portrait

« Terry était le meilleur soliste de Chicago. Il faisait parler sa guitare et en sortait des cris d'animaux avant même que Jimi Hendrix ne sache ce qu'il faisait. » (James Pankow)

Rarement mentionné dans les presses, fussent-elles spécialisées, Terry Kath va tenir une place prépondérante dans la réussite du Chicago des 70's et contribuer à sa façon à faire de la formation qu'il a initiée, un des gros vendeurs de la décennie.

Un hommage discographique, un documentaire et un Grammy.

Les membres de Chicago savent tout ce qu'ils doivent à celui qu'ils ont poussé comme leader, aussi ont-ils, en hommage à l'homme comme à l'artiste, publié un album (Chicago Presents The Innovative Guitar Of Terry Kath/1997 – Chicago Records), en souvenir de leur regretté guitariste.

Un documentaire lui a été depuis consacré ; à l'initiative de sa fille Michelle Kath Sinclair (deux ans à la mort de son père), The Terry Kath Experience sort sur les écrans en novembre 2017, qui loue l'ensemble d'une œuvre très titrée (11 LP de platine de rang), couronnée d'un Grammy Award (avec Chicago) par le Rock And Roll Hall Of Fame 2016.

Ce n'est finalement que justice pour ce guitariste parmi les plus sous-estimés du rock (RAZOR©2022).

MON CHOIX DISCOGRAPHIQUE.

Compilation/1997.

 

Terry kath chicago presents 1997

 

CHICAGO

PRESENTS THE INNOVATIVE GUITAR OF TERRY KATH – 1997  5/5

 

Publié en 1997.

Prouit par James William Guercio.

Durée:75:13.

Label:Chicago Records.

Genre:rock,jazz-rock.

 

Le cœur et l'âme de Chicago.

 

Terry Kath était le cœur et l'âme de Chicago et sa perte brutale a été pour le groupe un coup terriblement dur à encaisser ; la mort accidentelle (par arme à feu) de son légendaire guitariste, contributeur et cheville ouvrière depuis ses premiers pas sous la bannière des Chicago Transit Authority, a été lourdement ressentie par ses partenaires, au point que la formation de l'Illinois a songé sérieusement à déposer les armes.

Sans la guitare novatrice de son leader, il lui fallut se réinventer et la période post Kath de Chicago ne fait toujours pas l'unanimité dans le cercle des fans de la première heure. Pour beaucoup d'entre eux, Chicago est mort en janvier 78 quand Terry s'est effondré sous son geste insensé.

Son travail au sein de Chicago a porté le groupe à bout de bras pendant la décennie qui précède sa mort ; c'est ce Chicago là que j'aime par dessus tout.

Il est légitime toutefois de se demander jusqu'où ce big band aurait été avec Terry Kath vivant, quand on voit la manière dont il a survolé la fin des 60's et la majorité des 70's. Et ce même si la carrière de Chicago, sans son leader, n'est pas négligeable non plus.

Le présent disque rend hommage au talent du guitariste, également un des chanteurs principaux du groupe. La compilation de titres séminaux écrits, interprétés ou chantés par Terry Kath puise essentiellement dans les premières œuvres de Chicago : Chicago Transit Authority (1969), Chicago II et III, respectivement sortis en 1970 et 1971.

Des morceaux des albums suivants viennent compléter une sélection très représentative du talent, de la technique et de l'inventivité de ce musicien. Sans surprises, Chicago Presents The Innovative Guitar Of Terry Kath a pour seule vocation de le célébrer, car pour le coup, on connaît déjà tout de ce groupe mythique (RAZOR©2022).

 

1. Once Or Twice.

2. I'm A Man.

3. Dialogue (I & II).

4. Ain't It Blue ?

5. 25 Or 6 To 4.

6. Mississippi Delta City Blues.

7. Listen.

8. Southern California Purple.

9. Darlin' Dear.

10. An Hour In The Shower:A Hard Risin' Morning Without Breakfast/Off To Work/Fallin' Out/Dreamin' Home/Morning Blues Again.

11. In The Country.

12. I Don't Want Your Money.

13. Scrapbook.

14. Free Form Guitar.

 

Danny Seraphine:batterie.

Robert Lamm:claviers,chant,choeurs.

Peter Cetera:basse,chant,choeurs.

Terry Kath:guitare,chant,choeurs.

Wamter Parazaider:saxophone,choeurs.

James Pankow:trombone,choeurs.

Lee Loughnane:trompette,choeurs.

  • 1 vote. Moyenne 5 sur 5.

Commentaires